Chevaliers de l’Ordre du Saint-Sépulcre

Par Marie-Liévine Michalik – Publié le jeudi 19 août 2021 à 06h30.

Les chevaliers n’utilisent plus leurs armes. Leur mission est avant tout financière et spirituelle. Élodie Mézière / LE FIGARO

« Pour la gloire du Christ et au service des chrétiens de Terre Sainte ! »

LES CONFRÉRIES : Vêtus d’une longue cape blanche brodée aux fils rouges ou d’une dentelle noire pour les dames, 30.000 hommes et femmes d’une trentaine de nationalités s’engagent, dans l’héritage des Croisés, à vivre aujourd’hui les valeurs chevaleresques.

« Je déclare et je promets, de bouche et de cœur, à Dieu Tout-Puissant, à Jésus-Christ son fils et à la Bienheureuse Vierge Marie, à observer, avec prière et modestie, les constitutions de l’Ordre du Saint-Sépulcre ». Ludovic avait 30 ans lorsque l’épaisse épée s’est déposée sur chacune de ses épaules. « Recevez ces éperons, symbole de notre ordre, en l’honneur et à la gloire du Saint-Sépulcre ». Le Toulousain, à l’accent bien marqué, a ainsi été adoubé chevalier, loin des pierres brûlantes de Jérusalem et de la horde de Croisés sous les ordres de Godefroy de Bouillon en 1099. Ce jour d’automne 2005, « resté gravé dans sa mémoire », il s’est inscrit dans la lignée millénaire des chevaliers de l’Ordre du Saint-Sépulcre. Comme lui, 30.000 hommes et femmes d’une trentaine de nationalités portent fièrement la croix de Jérusalem, symbole de leur engagement.

Leur cape blanche et la croix de Jérusalem brodée de rouge rappellent sans aucun doute cet héritage. L’ordre du Saint-Sépulcre, autrement appelé l’ordre des chevaliers de Jérusalem, trouve son origine vers 1135, une trentaine d’années après la prise de la ville sainte. Conquises dans un bain de sang, les terres ont été partagées en quatre pour former les États latins et le Royaume de Jérusalem. Installés pendant deux centaines d’années, les chevaliers accompagnés de nobles, ont pris goût au raffinement oriental, sans pour autant oublier leur mission première qui est de servir la chrétienté. Nombre d’entre eux vont donc se retrouver au pied du tombeau du Saint-Sépulcre, où Jésus a été déposé dans son linceul puis Ressuscité, selon les Évangiles.

Guerres et conquêtes s’enchaînent, les terres s’acquièrent puis se perdent successivement aux mains des Turcs et des Croisés. L’Ordre prend de l’ampleur, et le sacré s’intensifie aux dépens des armes. À partir du XVIᵉ siècle, c’est le Custode de Terre Sainte, supérieur des franciscains et gardien du Saint-Sépulcre, qui les adoube toujours selon les rites chevaleresques. Poussés par cette volonté de vivre une foi pure, des religieux, autrefois exclus de la chevalerie, viennent compléter les rangs. S’ensuit donc une longue époque « franciscaine », cadencée par les pèlerinages de chrétiens du monde entier. Un certain François-René de Chateaubriand y usera même ses chaussures de cuir en 1806. « J’aperçus enfin moi-même cette montagne comme une tache ronde au-dessous des rayons du soleil. Je me mis alors à genoux à la manière des Latins. […] La vue du berceau des Israélites et de la patrie des chrétiens me remplit de crainte et de respect. J’allais descendre sur la terre des prodiges, aux sources de la plus étonnante poésie, aux lieux où, même humainement parlant, s’est passé le plus grand événement qui ait jamais changé la face du monde, je veux dire la venue du Messie », écrit-il dans son Itinéraire de Paris à Jérusalem, publié en 1811.

Ce n’est qu’en 1847, lors de la restauration du Patriarcat latin de Jérusalem que le pape Pie IX décide de confier à l’Ordre la mission de soutenir les œuvres et institutions cultuelles, caritatives, culturelles et sociales de l’Église catholique en Terre Sainte. Toujours drapés de blanc et rouge, les chevaliers quittent définitivement les armes pour se mettre au service des chrétiens d’Orient.

Lire la Source : https://www.lefigaro.fr/actualite-france/chevaliers-de-l-ordre-du-saint-sepulcre-pour-la-gloire-du-christ-et-au-service-des-chretiens-de-terre-sainte-20210819

© par Bernard TRITZ

Une réflexion au sujet de « Chevaliers de l’Ordre du Saint-Sépulcre »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s