France au 16ème siècle

Les guerres de religions, la Saint Barthélémy, et le reste.

Catherine de Médicis.

Les Nobles sont réfugiés au Palais du Louvre !

En Lorraine :

Les ducs de Lorraine introduisent à Mirecourt le savoir-faire des maîtres italiens dans la fabrication des violons.

Les ducs de Lorraine prennent possession de toutes les salines de la région.

1524 : Hector de Rochefort d’Ally devient évêque de Toul.

1524 à 1526 : guerre des Paysans allemands (en langue allemande : Deutscher Bauernkrieg), conflit qui a eu lieu dans le Saint-Empire romain germanique dans des régions de l’Allemagne du Sud, de la Suisse, de la Lorraine allemande et de l’Alsace. On l’appelle aussi, en allemand, le Soulèvement de l’homme ordinaire (Erhebung des gemeinen Mannes), ou en français la révolte des Rustauds.

1525 : Antoine le Bon, vainc les rustauds à Saverne.

1528 à 1543 : Jean d’Haussonville, Sénéchal de Lorraine, construit l’Hôtel d’Haussonville à Nancy.

1529 : construction de la maison des Têtes de Metz a été construite en 15293 par un riche orfèvre, Jean Aubry.

1550 : Charles de Lorraine devient évêque de Metz.

1551, 22 avril : Robert de Lénoncourt devient évêque de Metz.

1552 : le connétable de Montmorency, pour le compte d’Henri II, s’empare de Toul, Metz et Verdun. Henri II de France en profite pour destituer la régente, nièce de Charles Quint, pour laisser seul le Régent qui n’est autre que l’oncle du jeune Charles III.

Charles Quint assiège Metz, mais François de Guise assure une défense efficace.

Porte de Metz :

Selon la légende, le père Fouettard serait né à Metz en 1552 pendant le siège de la ville par l’armée de Charles Quint. Les habitants de la ville firent une procession avec un mannequin à l’effigie de l’empereur à travers les rues avant de le brûler5. Ce mannequin pourrait être à l’origine de la légende6.

Toul, ancienne principauté épiscopale du Saint-Empire romain germanique, passe sous le contrôle de la France, au cours du voyage d’Allemagne.

1555 : François de Beaucaire de Péguillon ou François de Beaucaire de Puyguillon (1514-1591) devient évêque de Metz.

1558 : création d’une université à Verdun par Nicolas Psaume, évêque. Elle est appelée « Orphanotrophe », puisque des places sont réservées à des orphelins.

5 octobre : Louis de Lorraine devient évêque de Metz.

1559 : Charles III de Lorraine, âgé de 16 ans épouse Claude de France, fille cadette de Henri II et de Catherine de Médicis qui en a 12, et est à l’occasion déclaré majeur.

Source : Wikipédia

Nos ancêtres en Lorraine :

Source : Google Maps

Des recherches récentes avec et selon mon ADN via MyHéritage.com montrent des familles ayant des origines en Écosse, en Irlande pour le plus grand nombre. Je dois reprendre les recherches.

À suivre !

© par Bernard TRITZ

Xavier BERTRAND

Rendez-vous sur France 2 avec tous les français !

Voici une copie d’écran reçue hier pour ce soir.

Courrier reçu hier soir peu après 20h00
Ce soir sur FRANCE 2

Nous serons très nombreux à l’écouter ! Voire à l’enregistrer !

La Manufacture : https://www.lamanufacture.co/

© par Bernard TRITZ

Bouches du Rhône – Centres Commerciaux, fin du passe-sanitaire !

Par La Provence -publié le mercredi 29 septembre 2021 à 18H30 – Mis à jour à 18H30

Le passe-sanitaire ne sera plus obligatoire dans les centres commerciaux de plus de 20.000 m² des Bouches-du-Rhône. PHOTO F. PENNANT

Covid-19 : fin du passe-sanitaire dans les centres commerciaux des Bouches-du-Rhône dès vendredi 1er octobre 2021.

Le passe-sanitaire ne sera plus obligatoire dans les centres commerciaux de plus de 20.000 m² des Bouches-du-Rhône, à compter de vendredi. La préfecture vient de l’annoncer dans un communiqué. « La situation sanitaire s’améliore progressivement. Les indicateurs épidémiologiques sont en baisse avec un taux d’incidence de 141 cas pour 100.000 habitants », écrit le préfet.

Soit en dessous du seuil pour lequel le gouvernement permettait aux préfets de prendre un tel arrêté depuis le 8 septembre 2021 : un taux d’incidence inférieur à 200/100.000 et en baisse depuis au moins sept jours.

Le port du masque reste obligatoire dans les lieux à forte concentration de population, dans les établissements recevant du public, sur les marchés, événements sur la voie publique, aux abords des écoles et crèches et sur le parvis et les quais des gares.

Lire la Source : https://www.laprovence.com/actu/en-direct/6507643/coronavirus-fin-du-pass-sanitaire-dans-les-centres-commerciaux-des-bouches-du-rhone-des-vendredi.html

© par Bernard TRITZ

Test de Débit Free : test débit Freebox

Test du mercredi 29 septembre 2021 à 22h03.

Connexion lente, écran qui se fige… Simple ressenti ou véritable problème, comment savoir ? Est-ce la faute de votre opérateur, à savoir Free ? Pas toujours simple à déterminer… En exclusivité, nous vous proposons un test de débit Freebox. En-dessous, retrouvez toutes les informations qui vous permettront d’interpréter les résultats de votre test.

À quoi ça sert ce test de débit Free ? : Un épisode de série qui se bloque sur l’écran, un jeu en ligne qui traîne, des téléchargements qui s’éternisent : vous vous posez peut-être des questions sur le débit de votre Freebox. Est-il conforme aux valeurs promises par l’opérateur ? Bonne nouvelle, nous avons conçu un test débit Freebox qui va vous permettre de le vérifier ! Mais avant, il convient de lire ces quelques lignes d’explication très utiles et de prendre le temps de découvrez le lexique des termes techniques utilisés.

Notre site vous propose un test de débit Free en ligne permettant d’évaluer avec précision le débit ascendant (upload) et descendant (download) de votre connexion, ainsi que deux autres critères techniques importants : le ping (équivalent au temps de latence) et la gigue.

Bien entendu, la mesure essentielle à prendre en compte, celle qui impacte le plus l’utilisation du web au quotidien, est la vitesse de débit descendant, c’est-à-dire la transmission des données depuis le réseau Internet vers un appareil connecté : ordinateur, mais aussi tablette, smartphone ou console de jeu branchée en wifi.

Faire un test de débit : https://freebox-news.com/tutoriel/test-debit-free

© par Bernard TRITZ

Républicains : GROSSE pagaille !

Par Justine Faure – Publié le mercredi 29 septembre 2021 à 16h16.

Éric Zemmour − JOEL SAGET / AFP

Éric Zemmour sème la pagaille chez les Républicains : DIVISER POUR MIEUX RÉGNER – Alors qu’Éric Zemmour multiplie les offensives pour déstabiliser les Républicains, ces derniers n’ont pas encore trouvé la bonne parade pour le contrer. Et apparaissent divisés sur l’attitude à adopter face au polémiste.

Le 23 septembre 2021, l’entourage d’Éric Zemmour laissait entendre que le polémiste pourrait rejoindre la liste des candidats à l’investiture LR pour la présidentielle : Depuis, le polémiste répète à l’envi qu’il est le seul héritier du RPR (ex-UMP) et que LR est devenu un parti centriste qui a trahi le général de Gaulle. Des offensives qui sèment la zizanie au sein des Républicains, d’autant plus que ses membres sont en désaccord sur la tactique à mettre en place pour répliquer. Le sujet a d’ailleurs occupé une bonne partie du bureau politique du parti qui s’est tenu ce mardi 28 septembre 2021.

Faut-il accepter de soumettre le nom d’Éric Zemmour aux militants LR lors du congrès qui désignera leur candidat à la présidentielle ? : Lundi, l’eurodéputé François-Xavier Bellamy y a ouvert la porte. « Je ne vois pas ce qui empêcherait cela. On a besoin du dialogue le plus ouvert et le plus large », a-t-il déclaré. Mais le patron du parti, Christian Jacob, a estimé mardi qu’Éric Zemmour n’avait « rien à faire dans le cadre de notre sélection ». « Au fur et à mesure qu’il s’exprime, on partage de moins en moins de choses avec lui », a ajouté celui qui refuse pourtant de désigner le polémiste comme raciste et d’extrême droite.

Si Éric Zemmour est persona non grata, alors faut-il débattre avec lui ? : C’est ce que pense le patron des députés LR, Damien Abad, qui dans un courrier daté de ce mercredi 29 septembre, propose au souverainiste de débattre avec lui. « Les Français ont droit à un débat éclairé pour comprendre ce qui différencie la droite républicaine d’Éric Zemmour. Mon groupe parlementaire formule des propositions depuis près de 5 ans. Je suis prêt à les défendre face à Éric Zemmour », justifie-t-il dans un communiqué de presse. Mais là encore, cette initiative ne fait pas l’unanimité au sein du parti.

« Nous n’avons pas à débattre avec Éric Zemmour » : « Je ne suis pas d’accord avec Damien Abad : nous n’avons pas à débattre avec Éric Zemmour pas plus que nous n’avions à débattre avec Jean-Marie Le Pen. Comme Jacques Chirac, il faut clairement dresser une digue avec celui qui met sur le même plan De Gaulle et Pétain », a tweeté le maire du Touquet, Daniel Fasquelle, soutien du candidat à la présidentielle Michel Barnier.

Le député Éric Ciotti – qui s’est dit prêt à voter pour Éric Zemmour plutôt qu’Emmanuel Macron au second tour de l’élection présidentielle – est également contre, mais pour d’autres raisons. Celui qui, selon son entourage, juge cette démarche « présomptueuse » et « malsaine », a plutôt peur que les électeurs se rendent compte de la proximité des Républicains avec Éric Zemmour : « Cela va créer de la connivence, car ils seront d’accord sur beaucoup de choses, c’est de la folie. Nos électorats sont proches », a confié un membre de son entourage à LCI. Toujours selon cette source, il ne faut pas « ostraciser » Éric Zemmour qui « dit des vérités » et « des choses qui parlent aux gens ». « Le victimiser, ça le sert à mort », ajoute-t-elle.

Le polémiste et écrivain met également dans l’embarras LR : en forçant ses membres à assurer que leur parti n’a rien à voir avec lui, alors que deux de ses thèmes fétiches, immigration et islamisme, occupent largement le terrain à droite, où les discours se sont durcis, notamment parmi les prétendants républicains à l’investiture pour la présidentielle. Aussi, Éric Zemmour, Xavier Bertrand et Michel Barnier ont en commun de souhaiter un référendum sur l’immigration. Le polémiste sait également qu’il a parfois été le bienvenu chez les Républicains : en 2019 encore, il était accueilli en grande pompe au siège du parti. « Éric est ici chez lui », lançait le président d’alors, Laurent Wauquiez.

Signe qu’Éric Zemmour observe avec délectation l’incendie qu’il a allumé : son tweet de réponse à la proposition de débat de Damien Abad. « Vous vous proposez parce que votre patron, Xavier Bertrand, n’ose pas le faire ? », ironise-t-il. En effet, Xavier Bertrand, favori à l’investiture LR pour l’élection présidentielle, n’a plus aucune responsabilité au sein des Républicains, parti dont il n’est même plus membre depuis 2017.

Lire la source : https://www.lci.fr/politique/presidentielle-2022-eric-zemmour-seme-la-pagaille-chez-lr-les-republicains-2197592.html

 © par Bernard TRITZ

Pays Visiteurs : 2 nouveaux

Par Bernard TRITZ – Publié le mercredi 29 septembre 2021 à 20h30.

Pays Visiteurs du mercredi 29 septembre 2021, par WordPress.

Statistiques du mercredi 29 septembre 2021 à 20h30.

2 Nouveaux pays visiteurs :

La Russie

Le Liban

Durée de vie du Blog : 80 journées.

Nombre de pays Visiteurs selon WordPress : 73

Nous souhaitons la bienvenue à nos nouveaux (lles) visiteuses, visiteurs. Bonnes lectures et visites sur ce blog.

© par Bernard TRITZ

Hypermind : Zemmour devant Le Pen – Bertrand

Par Émile Servan-Schreiber (*) – Publié le 29/09/2021 à 09h20 – Modifié le 29/09/2021 à 12h39

Vidéo Le Point

Le marché prédictif présidentiel Hypermind : « Le Point » estime qu’Éric Zemmour a plus de chances de gagner l’élection que Marine Le Pen ou Xavier Bertrand.

Il y a deux façons d’observer l’évolution des candidatures à l’élection présidentielle : Via le prisme des sondages du jour sur les intentions de vote, on apprend que, si l’élection avait eu lieu hier, Emmanuel Macron et Marine Le Pen seraient qualifiés pour le second tour. Xavier Bertrand, Jean-Luc Mélenchon et Éric Zemmour rivaliseraient pour la troisième place, mais seraient éliminés dès le premier tour.

L’autre façon d’appréhender l’élection est de se projeter jusqu’au printemps 2022 en se demandant qui a le plus de chances d’être élu(e) à ce moment-là : C’est la question que se posent les centaines de pronostiqueurs de notre marché prédictif présidentiel, et leurs prévisions collectives éclairent la course à l’Élysée sous un jour différent.

Le Pen remplacée par Zemmour : Le président fait toujours figure de grand favori à sa succession, avec une cote stabilisée depuis le printemps au-dessus de 60 % de chances de gagner. Mais c’est Zemmour que le marché place désormais en challenger, désigné avec 14 % de chances. Si l’écart avec Macron est encore énorme, les chances du polémiste sont, en revanche, déjà plus du double de celles de Le Pen ou de Bertrand, à 6 % chacun.

Graphique

Pour les pronostiqueurs, la fatalité d’un duel de second tour entre Macron et Le Pen semble aujourd’hui une idée désuète : Ce matin, ils n’accordent à cette dernière qu’une chance sur trois (34 %) de figurer au second tour, contre 95 % pour Macron. Il y aurait donc deux chances sur trois que quelqu’un d’autre affronte le président au second tour. Le marché estime aujourd’hui à 80 % les chances que Zemmour se déclare officiellement candidat. Si celui que d’aucuns considéraient hier comme un « clown » devait céder à la tentation, il ne ferait plus rire personne.

Le marché prédictif est une plateforme de paris (virtuels) en ligne conçue pour prévoir le futur en interrogeant l’intelligence collective : Chaque prévision est cotée sous la forme d’actions qui s’échangent sur le marché. Si la prévision est avérée, son action vaudra 100 points ; si elle ne l’est pas, son action ne vaudra rien. Le prix d’une prévision – qui évolue avec l’actualité – reflète ainsi sa probabilité de réalisation à terme. Sept cents traders participent aux pronostics présidentiels mentionnés dans cet article.

Lire la source : https://www.lepoint.fr/politique/hypermind-zemmour-devance-le-pen-et-bertrand-29-09-2021-2445295_20.php

© par Bernard TRITZ

Électricité : 12 appareils à débrancher !

Par Nantcy Leone – Publié le mardi 28 septembre 2021 à 14h07.

12 appareils à débrancher chez soi pour éviter son explosion

Facture d’électricité – 12 appareils à débrancher chez soi pour éviter son explosion : Selon l »UFC Que-Choisir, le tarif régulé de l’électricité (TRVE) pourrait bondir de 10% en 2022. Des millions de ménages pourraient ainsi voir leur facture gonfler de 150 euros en moyenne. Voici comment réduire cette hausse de moitié, en évitant de laisser en veille divers appareils.

Votre note d’électricité pourrait exploser en 2022 ! L’UFC Que-Choisir a récemment lancé une alerte à ce sujet. Selon l’association de consommateurs, le tarif régulé (TRVE) pourrait bondir de 10% l’an prochain, en raison de la hausse des prix sur les marchés européens. Des millions de ménages ayant souscrit à cette formule pourraient donc voir leur facture grimper de 150 euros en moyenne. Pour limiter cette augmentation, de nombreuses stratégies peuvent être mises en place. À commencer par les écogestes.

Facture d’électricité – Vos appareils en veille vous coûtent 86 euros par an en moyenne : Si réduire le chauffage de 1 °C chez vous permet d’économiser 7% sur la consommation d’énergie, pensez également à entretenir vos appareils ou d’opter pour de l’électroménager moins énergivore. Une autre habitude à laquelle nous pensons moins souvent peut aider à baisser la facture d’électricité. En effet, des dizaines d’appareils électriques restent branchés en permanence chez nous. Or, en plus de ne pas être écologique, cette consommation d’énergie « en sommeil » nous fait perdre beaucoup d’argent, inutilement. Selon l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (ADEME), un foyer gaspille ainsi chaque année 86 euros à cause de cette mauvaise habitude. Du fait du courant résiduel, même « un ordinateur éteint, mais encore branché continue à consommer de l’électricité », indique l’ADEME.

Tous les éléments branchés consomment environ un euro par watt de veille. Soit l’équivalent de « sept à huit ampoules nouvelle génération laissées allumées 365 jours par an et 24 heures sur 24 », d’après les calculs de l’ADEME.

Quels sont alors les appareils que l’on peut débrancher (en utilisant des multiprises à interrupteurs ou interrupteurs programmables) pour consommer moins d’énergie et économiser ? Découvrez-les dans notre diaporama ci-dessus.

Lire la Source : https://www.planet.fr/conso-facture-delectricite-12-appareils-a-debrancher-chez-soi-pour-eviter-son-explosion.2316460.1404.html

© Par Bernard TRITZ

Présidentielles : Zemmour – Bertrand Ex aequo !

Par Le Figaro – Publié le mardi 28 septembre 2021 à 18h34 – Mis à jour le mardi 28 septembre 2021 à 18h38.

French far-right media pundit Eric Zemmour speaks during the promotion launch event of his new book « France hasn’t said its last word » (La France n’a pas dit son dernier mot) in Nice, southeastern France, on September 18, 2021. – French far-right pundit Eric Zemmour is inching closer to announcing a run for the presidency, a move that would create fresh uncertainty around France’s 2022 election race. (Photo by Valery HACHE / AFP) – Éric Zemmour à Nice, le 18 septembre 2021. Valery HACHE / AFP

Présidentielle 2022 – un sondage donne Zemmour au coude-à-coude avec Bertrand, dans un mouchoir avec Le Pen : L’étude, réalisée par Harris Interactive, indique que le polémiste devancerait la droite en cas de candidature de Valérie Pécresse ou Michel Barnier.

Le ticket d’entrée pour le second tour est plus serré que jamais : Tandis qu’Emmanuel Macron caracole en tête des intentions de vote (23% à 24%) dans presque tous les sondages, le jeu pour la deuxième place apparaît de plus en plus incertain. Selon une étude Harris Interactive pour Challenges, publiée mardi, Éric Zemmour vient semer le trouble en continuant sa progression.

Testé à 13%, le polémiste est donné au coude-à-coude avec l’ex-LR Xavier Bertrand (14%), et dans un mouchoir avec Marine Le Pen (16%) : En cas de candidature de l’ex-LR Valérie Pécresse (12%) il passerait alors devant la droite (13%). Écart qui se creuserait encore plus (14%) si c’est le LR Michel Barnier (8%) qui était choisi pour représenter sa famille politique.

Mélenchon en tête à gauche, devant Hidalgo, Jadot et Montebourg : Quel que soit le scénario, la candidate RN plafonnerait quant à elle à 16% des voix, soit douze points de moins qu’au début du mois de juin (28%). Une mauvaise dynamique qui la laisse de marbre, comme elle ne manque jamais de le rappeler en petit comité. « Je garde le calme des vieilles troupes », a-t-elle coutume de répéter lorsqu’elle est interrogée sur les enquêtes d’opinion.

À gauche, enfin, seul Jean-Luc Mélenchon peut se satisfaire des résultats : Avec 13% (+3 par rapport au début du mois de septembre), le leader de la France Insoumise s’impose en distançant la socialiste Anne Hidalgo (7%), l’écologiste Yannick Jadot (6%), et le souverainiste Arnaud Montebourg (2%). Reste à savoir s’il bénéficiera d’un report des voix des soutiens de Sandrine Rousseau.

Lire la Source : https://www.lefigaro.fr/elections/presidentielles/presidentielle-2022-un-sondage-donne-zemmour-au-coude-a-coude-avec-bertrand-dans-un-mouchoir-avec-le-pen-20210928

© Par Bernard TRITZ

Présidentielles : Éric Zemmour à 13%

Par BFM.TV – Publié le mardi 28 septembre 2021 à 18h40.

Éric Zemmour et Marine Le Pen. – AFP

PRÉSIDENTIELLE 2022 : ZEMMOUR GRIMPE À 13% ET SE RAPPROCHE DE LE PEN DANS UN NOUVEAU SONDAGE : L’éditorialiste continue de voir ses intentions de vote progresser, au détriment de Marine Le Pen, même s’il n’a toujours pas officialisé ses intentions pour l’élection présidentielle.

Il n’est pas officiellement déclaré mais sa candidature putative est en hausse dans les sondages : Dans une nouvelle enquête d’opinion Harris Interactive pour Challenges publiée ce mardi, Éric Zemmour progresse : il récolterait entre 13 et 14% des intentions de vote au premier tour de la présidentielle de 2022.

Scores :

Dans l’hypothèse d’une candidature de Xavier Bertrand à droite : le président de la région Hauts-de-France obtiendrait 14% des voix, juste devant le polémiste, crédité de 13%. Dans l’hypothèse d’une candidature de Valérie Pécresse, Éric Zemmour obtiendrait le même score, mais devancerait la présidente de la région Île-de-France, donnée à seulement 12%.

Dernière hypothèse testée, celle d’une candidature de Michel Barnier : dans ce cas, l’éditorialiste devancerait largement l’ancien négociateur européen pour le Brexit, avec 14% des intentions de vote contre 8% pour le représentant de la droite.

L’écart avec Marine Le Pen se réduit : Dans tous les cas de figure, Marine Le Pen est donnée à 16%, contre 18% la semaine passée, dans le précédent baromètre hebdomadaire de Harris Interactive pour Challenges, qui créditait alors Éric Zemmour de 11% des intentions de vote. En une semaine, l’écart entre les deux personnalités est donc passé de 7 à seulement 3 points, une diminution très significative.

La dynamique Éric Zemmour est notable : en juin dernier, le nom de l’éditorialiste avait été testé dans le cadre d’un premier sondage de l’IFOP pour Le Point. Il était alors crédité de 5,5% d’intentions de vote dans l’éventualité d’une candidature la présidentielle de 2022.

Un duel de second tour incertain ? : Depuis, il n’a fait que croître dans les enquêtes d’opinion, grignotant des points à l’ex-dirigeante du Rassemblement national. De là à mettre Marine Le Pen en difficulté, et perturber le duel pressenti entre le chef de l’État sortant et sa chalengeuse de 2017 ?

Si Emmanuel Macron distance tous ses concurrents dans ce dernier sondage Harris Interactive, avec entre 23 et 26% des intentions de vote, la deuxième place est désormais plus disputée entre Marine Le Pen, le candidat LR, Éric Zemmour et Jean-Luc Mélenchon – ce dernier obtient 13% dans l’ensemble des scénarios testés.

« Marine Le Pen est donnée au second tour de l’élection présidentielle, ce qui n’est le cas ni du candidat des Républicains ni du candidat (potentiel) Éric Zemmour », a balayé Jordan Bardella ce mardi sur France Inter, ajoutant ne pas vouloir « passer la campagne présidentielle à commenter les sondages ».

Enquête réalisée en ligne du 24 au 27 septembre 2021 sur un échantillon de 1379 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, dont 1048 personnes inscrites sur les listes électorales. Méthode des quotas et redressement appliqués aux variables suivantes : sexe, âge, catégorie socioprofessionnelle, région et comportement électoral antérieur de l’interviewé(e).

Lire la Source : https://www.bfmtv.com/politique/elections/presidentielle/presidentielle-2022-zemmour-grimpe-a-13-et-se-rapproche-de-le-pen-dans-un-nouveau-sondage_AN-202109280449.html

© Par Bernard TRITZ

Microsoft Teams – Téléphonie du futur !

Par Capucine Simon – Publié le lundi 27 septembre 2021.

Windows Teams

Microsoft dessine le futur de la téléphonie d’entreprise dans Teams : Issy-Les-Moulineaux, le 27 septembre 2021 – Alors que les réunions à distance font désormais partie du quotidien de tous, Microsoft annonce de nouvelles fonctionnalités audios pour permettre à chaque collaborateur de profiter dans Teams d’une expérience de téléphonie d’entreprise encore plus riche et innovante. Avec plus de 80 millions d’utilisateurs actifs par mois dans plus de 180 pays, Teams Phone réinvente aujourd’hui la téléphonie en entreprise. 

En l’espace d’une année, les appels passés depuis Microsoft Teams Phone vers une ligne fixe ou mobile ont augmenté de 50%, le mode de travail hybride poussant les entreprises à unifier leur système de téléphonie au sein de Teams. A juste titre, le nouveau mode travail nomade rend obsolète l’usage d’un téléphone fixe sur un bureau. Recevoir ou passer des appels depuis sa plateforme digitale de collaboration professionnelle et les transférer simplement entre les différents appareils, est désormais une attente légitime des utilisateurs.

Augmenter les fonctionnalités de la téléphonie pour les collaborateurs : Simplification des transferts d’appels entre appareils : pour des questions de confort et de mobilité, il est de plus en plus nécessaire de pouvoir transférer un appel téléphonique entre un PC et un appareil mobile. Teams Phone offre désormais la possibilité de transférer un appel entre différents terminaux sans interrompre l’appel. Il suffit d’ouvrir l’application Teams sur l’appareil vers lequel vous souhaitez transférer l’appel, puis de sélectionner l’option de transfert d’appel.  

Identification des appels indésirables : les appels spam ou indésirables sont courants dans la sphère professionnelle et restent un irritant majeur dans la téléphonie fixe. Désormais disponible, la fonction anti-spam identifie les appels indésirables potentiels et les affiche comme tels pour l’utilisateur, ce qui lui permet d’être plus efficace dans son travail au quotidien. De plus, Teams propose l’affichage du nom pour les appels sortants, afin qu’ils ne soient pas confondus avec des numéros inconnus par les destinataires externes.

Transcription et enregistrement des appels individuels : qu’un collaborateur soit en déplacement ou qu’il n’ait tout simplement pas de bloc-notes à portée de main, il est parfois utile de pouvoir enregistrer un appel. D’ici fin 2021, Teams Phone permettra à ses utilisateurs, dans le respect de la protection des données individuelles, d’enregistrer les appels et de consulter leur transcription.

Better Together: les utilisateurs peuvent désormais mettre leurs appels en mode silencieux ou y mettre fin directement depuis leur téléphone ou Microsoft Teams. 

Talkie-walkie pour les téléphones de bureau – lancée en octobre, cette nouvelle expérience sera disponible aussi pour les appels vers des lignes fixes ou mobiles, afin de faciliter les échanges entre collaborateurs grâce à une fonctionnalité “push-to-talk ».

Bénéficier facilement d’un service de téléphonie fixe dans Teams, c’est possible : La téléphonie d’entreprise reste un besoin majeur pour encore une majorité de fonctions. Teams Phone facilite l’intégration de la téléphonie fixe au sein de Teams, permettant à chacun de profiter de services de communications et de répertoire intégrés, unifiés et sécurisés.

Microsoft annonce la disponibilité d’Operator Connect pour permettre aux entreprises de toute taille d’unifier de manière plus simple la téléphonie fixe de leur operateur existant. En effet, les opérateurs télécom partenaires rendent maintenant disponible directement leurs services dans la console administrateur de Microsoft, ce qui offre aux DSI plus de simplicité dans l’intégration de leur téléphonie dans Teams comme dans la gestion des lignes fixes. Parmi les opérateurs participants au programme Operator Connect en France : Orange Business Services, Tata Communications, BT, Intrado, NTT, Pure IP ou encore NuWave.

Simplification de la gestion d’un centre d’appels : les centres d’appels sont les premiers utilisateurs de téléphonie fixe, et leurs besoins ont drastiquement évolué depuis la pandémie, notamment pour intégrer rapidement et de n’importe où de nouveaux effectifs. L’intégration des solutions de centre d’appels dans Teams est un enjeu majeur pour bénéficier du potentiel digital dans la gestion des appels, ainsi que dans le suivi de bout en bout des ventes et services par téléphone. Les solutions de centre d’appels existantes dans Teams sont désormais régies dans un nouveau programme appelé Connected Contact Center. Celui-ci, piloté par une entité indépendante, permet une qualité de service encore plus fiable et transparente. Huit solutions de centre d’appels sont désormais certifiées et 12 autres solutions sont en cours de certification.

Lire la Source : https://news.microsoft.com/fr-fr/2021/09/27/microsoft-dessine-le-futur-de-la-telephonie-dentreprise-dans-teams/

© Par Bernard TRITZ

Paris : Éric Zemmour menacé de mort !

Par Le Figaro – Publié le lundi 27 septembre 2021 à 17h30 – Mis à jour lundi 27 septembre 2021 à 18h30.

French essayist and political journalist Eric Zemmour arrives in front of the Varkert Bazar cultural centre to take part in a panel discussion at the fourth demographic summit in Budapest on September 24, 2021. – Zemmour is a participant of 4th Budapest Demographic Summit, a platform for decision-makers, political players, religious and civic leaders, economic and media actors, as well as representatives of the academic world to think together, discuss the challenges ahead of us and draw up proposals for common solutions. (Photo by Attila KISBENEDEK / AFP) – Sur Twitter, Éric Zemmour a déploré cette agression, « le quotidien de tant de Français », selon lui. ATTILA KISBENEDEK / AFP

Éric Zemmour menacé de mort en pleine rue à Paris : « Sur le Coran de la Mecque je vais te fumer », a déclaré un passant au polémiste. L’officier de sécurité de ce dernier s’est interposé.

Éric Zemmour a une nouvelle fois fait l’objet d’une agression : Ce lundi 27 septembre en début d’après-midi, le journaliste a été pris pour cible, boulevard de Clichy, dans le XVIIIe arrondissement de Paris, a indiqué au Figaro l’entourage d’Éric Zemmour, confirmant une information d’Europe 1.

Il a été reconnu par un homme qui a commencé à l’insulter : Lui hurlant « sur le Coran de la Mecque je vais te fumer ». Le policier de la SDLP [service de la protection, ndlr] s’est alors interposé, mais l’individu « s’est excité », criant notamment « putain de raciste de merde », nous indique-t-on.

Éric Zemmour et le policier se sont alors dirigés vers le véhicule du journaliste afin de se mettre en sécurité : Une fois les deux hommes à l’intérieur de l’habitacle, la voiture a démarré et l’individu a « tapé sur le capot de la voiture ».

Sur Twitter

Sur Twitter, Éric Zemmour a déploré cette agression : « le quotidien de tant de Français » selon lui. Le député des Alpes-Maritimes et candidat à la primaire de la droite Éric Ciotti a également réagi sur le réseau social, assurant apporter son « soutien » à Éric Zemmour. « Aucune personnalité engagée dans la vie politique ne peut être menacée pour ses idées », a-t-il ajouté.

Le polémiste avait déjà été victime d’une agression le 30 avril 2020 à Paris : alors qu’il revenait sous la pluie, chargé de sacs de courses, un individu l’avait approché dans la rue et lui avait craché dessus.

Lire la Source : https://www.lefigaro.fr/faits-divers/eric-zemmour-menace-de-mort-en-pleine-rue-a-paris-20210927

© Par Bernard TRITZ

Lyon – Macron – Jet d’œuf

Par Libération – Publié le lundi 27 septembre 2021 à 15h30.

© Ludovic Marin Emmanuel Macron a été la cible d’un jet d’œuf ce lundi dans les allées du Salon international de la restauration, à Lyon.

Macron cible d’un jet d’œuf lors d’un salon à Lyon : L’incident, bref, est intervenu au milieu d’un accueil plutôt chaleureux des professionnels de la restauration. Emmanuel Macron a été la cible d’un jet d’œuf ce lundi dans les allées du Salon international de la restauration, à Lyon. Le projectile a rebondi sur son épaule sans se casser.

L’auteur du jet d’œuf, un homme en bermuda : Il  a été, aussitôt évacué dans une autre pièce, puis menotté. Selon le Parisien, l’auteur serait un militant d’extrême gauche. Il aurait été placé en garde à vue.

« S’il a un truc à me dire qu’il vienne ! » A commenté le chef de l’État, demandant qu’on lui amène l’auteur. « J’irai le voir après. Allez le chercher !», a-t-il ajouté.

Sur Twitter : https://twitter.com/mammiebocockiq/status/1442444350856867844?s=20

Cet incident s’est produit durant sa visite des stands du Salon international de la restauration, de l’hôtellerie et de l’alimentation (Sirha) qui s’ouvre à Lyon : Avec trois membres du gouvernement – le ministre des PME, Alain Griset, le secrétaire d’État au Tourisme, Jean-Baptiste Lemoyne, et le ministre de l’Agriculture, Julien Denormandie –, ainsi que l’ancien chef de l’Elysée Guillaume Gomez.

Le 8 juin, Emmanuel Macron avait été frappé au visage par un homme : En marge d’un déplacement à Tain-L’Hermitage, provoquant une importante vague de protestations au sein de la classe politique. Jugé en comparution immédiate deux jours après les faits, l’homme sans emploi et vivant du RSA avait été condamné à quatre mois de prison ferme. Il est sorti de prison le 21 septembre.

Mise à jour lundi après-midi avec informations du Parisien.

Lire la source : https://www.liberation.fr/politique/macron-cible-dun-jet-doeuf-lors-dun-salon-a-lyon-20210927_BU7T4W3EGBGQXONOBBP2P5HTV4/

© Par Bernard TRITZ

Arles : 24 voitures brûlées !

Par Le Dauphiné Libéré – Publié le lundi 27 septembre 2021 à 06h04 – Mis à jour lundi 27 septembre 2021 à 06h43.

Arles en Provence TREBON

Arles – 24 voitures brûlées après l’arrestation d’un dealer : Après l’arrestation de l’un des leurs, les dealers du quartier Trebon, à Arles (Bouches-du-Rhône), ont frappé fort. La soirée du samedi 25 septembre a été le théâtre d’une flambée de violence. 24 véhicules ont été détruits ou endommagés par des incendies criminels.

Les émeutiers ont fait preuve de rapidité et montré qu’ils étaient bien organisés : Ils se sont déplacés à travers la ville sur des scooters et des motos, pour mettre le feu. Avant de disparaître. Une enquête est en cours. Les forces de l’ordre comptent sur l’exploitation de la vidéosurveillance pour identifier au plus vite ces malfaiteurs.

Lire la Source : https://www.ledauphine.com/faits-divers-justice/2021/09/26/24-voitures-brulees-apres-l-arrestation-d-un-dealer

© Par Bernard TRITZ

Free Mobile forfait à 2€

Par Maxime Raby – Publié le mardi 21 septembre 2021 à 08h49.

Free Mobile

Free Mobile va enfin enrichir son forfait à 2€ : Le mal-aimé des forfaits Free Mobile devrait revenir en force prochainement. Un enrichissement de l’offre historique de l’opérateur est dans les cartons. Son prix ne changera pas.

Le talon d’Achille de Free Mobile le sera-t-il encore longtemps ? Après avoir perdu 323.000 abonnés à son forfait à 2€ en 2020, l’opérateur de Xavier Niel n’a pas inversé la tendance lors du premier semestre 2021, bien au contraire avec une perte de 221.000 abonnés.

Pour autant, l’ex-trublion ne compte pas se séparer de son offre historique : Déjà annoncé en 2018 par Xavier Niel, l’enrichissement du forfait 2€ est toujours d’actualité, “nous nous y préparons”, a assuré l’opérateur lors de sa convention annuelle. Et d’ajouter que le prix ne changera pas. Reste à savoir ce que nous réserve exactement Free Mobile, resté muet sur la question lors de l’événement. Une augmentation de la data est sans doute à prévoir.

L’opérateur compte aujourd’hui 4 millions de clients actifs sur son forfait 2€/0€.

Free Mobile Tweet

Lire la Source : https://www.universfreebox.com/article/499993/free-mobile-va-enfin-enrichir-son-forfait-a-2e

© Par Bernard TRITZ