Microsoft : synonyme de panique à bord !

Depuis peu Microsoft nous mène la vie dure de façon hystérique ! Les mots de passe tous nous y sommes confrontés.

Pour se connecter cela devient la chienlit, une énorme chienlit !

mot de passe d’application aberration stupéfaction !!!

Maintenant ils font pire que les banques : qui sont toujours avec une authentification en deux étapes (mot de passe + code par téléphone mobile), Microsoft vient de sortir un mot de passe d’application en 16 caractères éphémères. Dont ils ne sont pas sûrs du tout, ils donnent du « peut-être ! ».

De vous à moi, ils commencent à être gonflants ! Peut-être qu’ils devront nous offrir gratuitement une secrétaire pour gérer les scènes d’authentifications !

© par Bernard TRITZ

CNEWS : Éric ZEMMOUR écarté !

Par Hugues Garnier – Publié le lundi 13 septembre 2021 à 9h14.

Eric Zemmour le 22 avril 2021 à Paris – JOEL SAGET © 2019 AFP

APRÈS LA DÉCISION DU CSA, ÉRIC ZEMMOUR ÉCARTÉ DE SON ÉMISSION SUR CNEWS : Le polémiste, dont les ambitions présidentielles semblent se confirmer au fil des semaines, a été écarté de son émission « Face à l’Info » diffusée sur la chaîne CNews.

Le polémiste Éric Zemmour est écarté de son émission « Face à l’info » sur CNews. Une décision de la chaîne qui fait suite à la demande du Conseil supérieur de l’audiovisuel qui souhaite que son temps de parole médiatique soit désormais décompté.

« Bien qu’Éric Zemmour ne se soit pas déclaré candidat à l’élection présidentielle qui aura lieu dans 7 mois, le CSA » contraint CNews à cette décision, regrette ainsi la chaîne.

Une décision inédite du Conseil supérieur de l’audiovisuel : Les prises de parole d’Éric Zemmour portant sur « le débat politique national » doivent désormais l’objet d’un décompte, selon la décision publiée mercredi dernier par le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA), qui désormais considère Éric Zemmour comme une personnalité politique.

« J’en suis fort triste », a réagi l’écrivain ce lundi matin sur l’antenne de CNews, « je pense que c’était inévitable, je pense que le CSA l’a fait exprès, l’a fait volontairement ».

« Quand on ne peut pas résister, il faut rompre et résister ailleurs », a ajouté Éric Zemmour, « c’est ce que je vais faire mais j’ai beaucoup de vague à l’âme ce matin ».

L’écrivain, qui n’exclut pas une candidature à l’élection présidentielle, avait accusé la semaine dernière « le gouvernement » d’avoir exercé une pression sur le CSA.

Lire la Source : https://www.bfmtv.com/politique/apres-la-decision-du-csa-eric-zemmour-ecarte-de-son-emission-sur-cnews_AN-202109130117.html

© par Bernard TRITZ

Android : 39 failles de sécurité !

Par Julien Lausson – Publié le vendredi 10 septembre 2021.

Le dos du OnePlus 9 Pro, smartphone qui fonctionne avec Android. // Source : 金琛玮 – Wikimedia

Android : Google déploie un patch pour régler 39 failles de sécurité : Le nouveau bulletin de sécurité de septembre couvre 39 failles repérées dans Android. Toutes sont corrigées par un patch en cours de déploiement.

Google a publié le 7 septembre le bulletin de sécurité pour Android qui, une fois encore, est conséquent. Cette nouvelle édition, comporte, pas moins de 39 vulnérabilités identifiées et corrigées avec le patch mensuel qui sera progressivement proposé au public, en fonction de la version du système d’exploitation qui est utilisée, mais aussi de la politique de mise à jour des fabricants de smartphones.

UN PATCH ANDROID EN COURS DE DÉPLOIEMENT : Ces 39 brèches ne présentent pas le même niveau de criticité : une seule présente un risque modéré. Toutes les autres sont considérées comme sérieuses (31 d’entre elles) ou critiques (7). Le bulletin publié par Google ne fait pas mention d’une éventuelle attaque informatique qui exploiterait actuellement une ou plusieurs de ses failles. Si c’était le cas, Google publierait un correctif d’urgence à part.

Google suit ce qu’on appelle le score CVSS pour déterminer la gravité des failles. Ce score propose un barème qui analyse les caractéristiques de la vulnérabilité et des conditions pour en profiter. Par exemple, faut-il un accès physique au terminal ? Doit-on attendre au préalable une action particulière de la victime ? Un certain niveau de privilège sur le système est-il nécessaire ? Etc.

Dans son bulletin, Google précise que le patch s’adresse aux smartphones qui ont accès au moins à Android 8.1, une branche qui est sortie à la fin de l’année 2017. Sont aussi prises en charge les versions suivantes : 9 (août 2018), 10 (septembre 2019) et 11 (septembre 2020). La prochaine mouture de l’OS, Android 12, n’est pas concernée directement (elle sera bien sûr patchée), car elle n’est pas encore lancée.

Lire la Source : https://www.numerama.com/tech/738398-android-google-deploie-un-patch-pour-regler-39-failles-de-securite.html

© par Bernard TRITZ