FREE – répéteur Wi-Fi Pop accessible aux clients

Par Maxime RABY – Publié le dimanche 19 septembre 2021 à 15h00.

Répéteur Wi-Fi Pop

Free, lance son répéteur Wi-Fi Pop à destination de ses abonnés Freebox Révolution : Après la Freebox Pop et Delta, le répéteur Wi-Fi de Free est désormais proposé aux abonnés Freebox Révolution.

Lors de la sortie de la Freebox Pop en juillet 2020, Free a dévoilé un répéteur Wi-Fi, inclus pour les abonnés Freebox Delta et Pop. Deux mois plus tard, l’opérateur leur a même permis de commander des boîtiers supplémentaires, jusqu’à 3 en plus de celui inclus dans leur abonnement.

Mais depuis, silence radio en ce qui concerne un lancement sur les autres box. Attendu de puis ferme par de nombreux abonnés disposant d’habitat nécessitant un WiFi étendu dans toutes les pièces de leur habitat, le répéteur Wi-Fi est désormais proposé aux abonnés Freebox Révolution, nous a Thomas Reynaud, directeur général de Free lors de la convention annuelle du FAI ce samedi 18 septembre.

Le répéteur Wi-Fi Pop est facturé 20€ pour toute la durée de votre abonnement. Il n’y a pas de frais de livraison, mais il faudra rendre le matériel en cas de résiliation de votre Freebox. Ce dernier est uniquement recommandé pour les logements de plus de 80 m2 “au risque de dégrader les performances de votre Wi-Fi”. Sur le site de Free, un simulateur est mis à disposition pour évaluer vos besoins. Les abonnés mini 4K et One devront encore patienter.

Lire la source : https://www.universfreebox.com/article/499747/free-lance-son-repeteur-wi-fi-pop-a-destination-de-ses-abonnes-freebox-revolution

© par Bernard TRITZ

Notre FREEBOX POP V8

France Sondage IFOP : Macron & Castex chutent

Par la Redaction JDD – Publié le samedi 18 septembre 2021 à 21h00.

Tombe de haut : Emmanuel Macron a vu sa cote de popularité baisser en septembre. (Reuters)

Popularité : Emmanuel Macron perd trois points, Jean Castex quatre : BAROMETRE IFOP-JDD – En septembre, la cote de popularité d’Emmanuel Macron comme celle de son Premier ministre, Jean Castex, ont reculé de quelques points, selon notre sondage.

C’est une petite alerte, mais tout de même significative : En septembre, la cote de popularité d’Emmanuel Macron recule de 3 points, de 41 à 38% de satisfaits, selon notre baromètre IFOP. S’il gagne 5 points chez les jeunes grâce à ses efforts des derniers mois vers cette catégorie, il en perd 9 chez les plus de 65 ans (de 50 à 41%) et chez les retraités (de 46 à 37%), 4 chez les électeurs de François Fillon en 2017. C’est le retour de la réforme des retraites, dans le discours de l’exécutif, qui explique en partie ce recul : les aînés en redoutent la perspective alors que les électeurs de droite déplorent qu’elle n’ait pas lieu d’ici à la présidentielle. Ces chiffres contrastent avec ceux du précédent baromètre, quand, en août, le chef de l’Etat avait gagné 3 points de popularité, retrouvant ainsi son plus haut niveau de l’année écoulée.

Macron reste « un président structurellement impopulaire » : Pour autant, à sept mois de l’élection présidentielle, Emmanuel Macron garde l’avantage dans les sondages d’intention de vote. « Quand il se retrouve en comparaison dans une offre électorale, il est en situation de force face au morcellement de la gauche et l’éclatement de la droite, c’est avantageux pour lui, analyse Frédéric Dabi, directeur général de l’IFOP. Mais quand il est seul face à l’opinion, c’est plus difficile : il reste un président structurellement impopulaire ».

Lire la suite : https://www.lejdd.fr/Politique/popularite-emmanuel-macron-perd-trois-points-jean-castex-quatre-4067209

© par Bernard TRITZ

CNEWS – Face à l’info : dévisse

Par Sarah Lecoeuvre, Journaliste – Publié le samedi 18 septembre 2021 à 11h59 – Mis à jour le samedi 18/09/2021 à 14h06.

Sans ZEMMOUR c’est foutu !

« Face à l’info » sur CNews : quelle audience depuis le départ d’Éric Zemmour ? : DECRYPTAGE – Depuis lundi, Christine Kelly est sans son éditorialiste vedette pour débattre de l’actualité. La table de chroniqueurs est désormais appelée à changer chaque jour.

Le départ d’Éric Zemmour a-t-il eu une incidence sur les audiences de CNews ? : La question se pose depuis que la chaîne info du groupe Canal+ s’est séparé de son éditorialiste star à cause du CSA qui impose désormais aux médias audiovisuels de décompter son temps de parole. Depuis lundi, Christine Kelly est donc sans son « d’Artagnan » mais avec quatre « mousquetaires », comme elle aime les surnommer, qui débattent.

Les chiffres parlent d’eux-mêmes : depuis lundi, « Face à l’info », accuse une légère baisse. En moyenne, tous les soirs, du lundi au jeudi, près de 570.000 fidèles étaient au rendez-vous (3,3% du public) contre près de 700.000 fans la semaine dernière (4,3% de part de marché). Dans le détail, ils étaient 575.000 pour la première sans Éric Zemmour lundi (3,3% de PDA) et 639.000 le lendemain (3,7% de PDA). C’est à partir de mercredi que l’audience a baissé passant sous la barre des 600.000 téléspectateurs.

Zemmour booste les audiences des autres : Pour rappel, Éric Zemmour n’a pas été remplacé dans le fauteuil du chroniqueur permanent. Les chroniqueurs sont renouvelés tous les jours. Charlotte d’Ornellas, journaliste à Valeurs actuelles, Dimitri Pavlenko, matinalier d’Europe 1, Eugénie Bastié, notre consœur du Figaro ou encore Mathieu Bock-Côté, sociologue, ont participé aux débats au cours de la semaine, et notamment le premier jour. CNews a tout de même trouver le subterfuge pour faire revenir son éditorialiste préféré dont on présage la candidature à la présidentielle. Mercredi, les éditorialistes devait répondre à cette interrogation « Faut-il relancer le débat sur la peine de mort ? », posée le matin même par un certain Éric Zemmour au micro de Jean-Jacques Bourdin sur BFMTV/RMC.

L’information se confirme : Éric Zemmour est un booster d’audiences. Ses interventions depuis une semaine pour promouvoir son livre à travers différents médias sont à chaque fois très regardées. Laurent Ruquier a dépassé les 800.000 curieux samedi dernier sur France 2 grâce à sa venue (16,8% de part de marché). La semaine précédente, la première de « On est en direct » avait seulement attiré 709.000 téléspectateurs et 11,9% de PDA.

Même constat lundi matin du côté de Pascal Praud (chez qui Éric Zemmour a d’ailleurs annoncé son départ de CNews) : 540.000 téléspectateurs comptabilisés devant « L’Heure des pros » pour une part de marché importante : 18,5% de PDA. À cette heure-ci, CNews était même première de France, devant France 2 ou BFMTV. Enfin, Jean-Jacques Bourdin a battu son record de saison sur la part d’audience, 25,7% atteinte mercredi, grâce aux 860.000 personnes rassemblées sur BFMTV entre 8h30 et 9 heures.

Lire la Source : https://tvmag.lefigaro.fr/programme-tv/face-a-l-info-sur-cnews-quelle-audience-depuis-le-depart-d-eric-zemmour_d03a63ba-1858-11ec-891e-ffa5951b6ff8/

© par Bernard TRITZ