Éric Zemmour : Pas de désertion !

Par Wally Bordas – Publié le dimanche 26 septembre 2021 à 11h15 – Mis à jour à 14h15.

French essayist, political journalist Eric Zemmour attends the panel discussion “Publicity and the family” during the fourth demographic summit in a cultural centre in Budapest on September 24, 2021. – The meeting is a platform for decision-makers, political players, religious and civic leaders, economic and media actors, as well as representatives of the academic world to think together, discuss the challenges ahead of us and draw up proposals for common solutions. (Photo by Attila KISBENEDEK / AFP)« On peut combattre l’islam et l’islamisme en protégeant les musulmans », a également plaidé Éric Zemmour. Attila KISBENEDEK / AFP

Présidentielle 2022 – « Si je n’y allais pas, ce serait pris comme une désertion », estime Éric Zemmour : L’essayiste considère que « s’il y a un enthousiasme » autour de sa candidature, c’est parce que « le peuple français ne veut pas mourir ».

Ira, n’ira pas ? Au « Grand rendez-vous » sur Europe 1/CNews/Les Échos ce dimanche, Éric Zemmour a une fois de plus donné quelques indices quant à sa possible candidature à l’élection présidentielle :  L’essayiste, qui « analyse la situation depuis des mois », se dit conscient de « l’enthousiasme » que suscite sa potentielle candidature. Selon lui, si cet enthousiasme existe, c’est parce que « le peuple français ne veut pas mourir, c’est qu’il y a un espoir ».

« Oui, je peux toujours ne pas y aller, mais si je n’y allais pas, je décevrais beaucoup de gens et ce serait pris comme une désertion, une trahison, etc. : Cela compte dans ma prise de décision », juge Éric Zemmour. Pour autant, le polémiste n’a pas profité de cette émission pour annoncer sa candidature. « Je choisirai mon moment », a-t-il rappelé à ses interlocuteurs, ajoutant qu’il donnerait sa réponse « bientôt ».

Les musulmans peuvent « avoir une pratique ‘chrétienne’ de leur religion » : Au cours de cette intervention, l’essayiste a également rappelé ses positions vis-à-vis de l’islam. « On peut combattre l’islam et l’islamisme en protégeant les musulmans », a-t-il plaidé, précisant que ces derniers « n’ont aucun intérêt à islamiser le pays ». « Il faut qu’ils se regardent et se disent : qu’est-ce qu’on veut pour nos enfants ? », a ajouté Éric Zemmour.

Le polémiste a réaffirmé que « l’islam » était selon lui « une civilisation incompatible » avec les principes de la France : Il faut donc selon lui « franciser la pratique de l’islam ». Il ajoute d’ailleurs que « les musulmans peuvent se détacher de l’islam et avoir une pratique ‘chrétienne’ de leur religion ». Et d’ajouter qu’il plaide pour que davantage de personnes aient « une pratique détachée des préceptes théocratiques et politiques de l’islam ». « Il faut mettre les musulmans devant leurs responsabilités, mais je leur tends la main », a-t-il ajouté.

Lire la Source : https://www.lefigaro.fr/elections/presidentielles/presidentielle-2022-si-je-n-y-allais-pas-ce-serait-pris-comme-une-desertion-estime-eric-zemmour-20210926

© Par Bernard TRITZ

3 réflexions au sujet de « Éric Zemmour : Pas de désertion ! »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s