Paris : La dette de la ville a doublé

Par Xavier Martinage – Publié le samedi 25 septembre 2021 à 05h30.

Hôtel de Ville – © Pixabay Paris : l’encours de la dette a doublé depuis l’arrivée d’​Anne Hidalgo

Paris – l’encours de la dette a doublé depuis l’arrivée d’​Anne Hidalgo : À l’heure actuelle, la dette représenterait environ 3.500 euros par habitant, et ne cesse d’augmenter d’années en années.

Les comptes des collectivité​s locales sont tombés. Comme l’a dévoilé Capital, le ministère de l’Economie dresse le niveau d’endettement des villes, et la situation à Paris est loin de rassurer. Ainsi, au 1er janvier 2021, la capitale affichait une dette de 7,7 milliards d’euros, soit une hausse de plus de 12% par rapport à l’année précédente, sans doute aggravée par la crise sanitaire. Cette dette représenterait 3.498 euros par habitant. A titre de comparaison, c’est deux fois plus qu’à Marseille (1.772 euros) et 4,5 fois plus qu’à Lyon (769 euros).

Surtout, ce qui inquiète, c’est que l’encours​ de la dette ne fait qu’augmenter et a même doublé depuis la prise de fonction d’Anne Hidalgo en 2014 à la tête de la municipalité. Car à son arrivée, la dette s’élevait à 4,2 milliards d’euros, et certains choix « forts » de l’édile auraient plombé les comptes de la ​Vi​lle, comme le décrypte​, auprès du Figaro, Jean-Yves Archer, un économiste spécialisé dans le​s finances publiques : « La politique des logements sociaux, sans ma​îtrise des coûts, plombe chaque année les comptes de la ville de Paris », note-t-il.

« Une bombe à retardement » : Même constat pour le porte-parole de Libres et conseiller régional d’Ile-de-France, Pierre Liscia, qui constate que la course aux 30% de logements d’ici 2030 a un effet clair : « Comme il n’y a pas de foncier disponible à Paris, la ville préempte : elle achète au prix du marché de​s immeubles entiers pour les transformer en logements sociaux ». Une stratégie qui fait, selon lui, « même augmenter les prix de l’immobilier ». Et de tels investissements sont répercutés sur les Parisiens : « stationnement, cantine, deux-roues » etc. Pour Jean-Yves Archer, cette politique « est une bombe, à retardement pou​r le contribuable parisien ». Ces élus dénoncent aussi les grandes politiques de travaux dans la ville.

Du côté de la mairie, on explique que l’explosion de la dette est due à la crise sanitaire alors que le résultat comptable était positif en 2020. « Sans soutien réel de l’Etat, la Ville a réagi en proposant nombre d’initiatives​, notamment pour répondre à l’urgence sociale, préserver la santé des Parisiens… », estime-t-elle. Les confinements successifs n’ayant rien arrangé. Concernant le chiffre de la dette, Paris ​le minimise et l’estime à 6,6 milliards d’euros. Un chiffre qui, selon Le Figaro, s’explique par une astuce de la ma​irie qui consiste à demander aux offices HLM le paiement des loyers des années à l’avance. Ce calcul permet de lui réduire une partie de sa dette.

Lire la Source : https://www.msn.com/fr-fr/finance/other/paris-l-encours-de-la-dette-a-doubl%C3%A9-depuis-l-arriv%C3%A9e-d-anne-hidalgo/ar-AAONIOl?ocid=msedgdhp&pc=EE05#image=1

© Par Bernard TRITZ

Une réflexion au sujet de « Paris : La dette de la ville a doublé »

  1. Ce n’est pas la seule ville ! Hélas !
    Beaucoup d’autres abusent pour profiter au maximum de la situation à tous prix. On fait des fêtes très onéreuses, coûteuses on dépense des sommes énormes pour un temps limité de 1 à 2 heures.
    Comme deux feux d’artifices en une semaine.

    Pas que !

    Alors que refaire le bitume des rues dure 30 années au moins.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s