Pays Visiteur : 1 nouveau

Par Bernard TRITZ – Publié le mardi 26 octobre 2021 à 21h30.

Pays Visiteurs du mardi 26 octobre 2021, par WordPress.

Statistiques du mardi 26 octobre 2021 à 21h30.

1 Nouveau pays visiteur :

La Croatie

Durée de vie du Blog : 116 journées dont 105 de publication journalière continue.

Nombre de pays Visiteurs selon WordPress : 81

Nous souhaitons la bienvenue à nos nouveaux (lles) visiteuses, visiteurs. Bonnes lectures et visites sur ce blog.

© par Bernard TRITZ

Bouches-du-Rhône : autoroutes fermées !

Par X.C. La Provence – Publié lundi 25 octobre 2021 – Mis à jour 15h29.

Photo d’illustration Valérie Vrel

Bouches-du-Rhône – des portions d’autoroutes fermées cette semaine, retrouvez le planning : Toutes les semaines, La Provence vous indique le planning des coupures de portions d’autoroutes programmées dans les Bouches-du-Rhône et des tunnels marseillais coupés à la circulation quand c’est le cas.

Nuit du lundi 25 au mardi 26 octobre

N296 : coupure totale de la circulation de Puyricard (sortie n°10) à La Chevalière (accès n°9), dans le sens Sisteron-Marseille, de 21h à 6h

A7 : coupure totale de la circulation des Arnavaux (sortie n°34) à la Porte d’Aix, dans le sens Lyon-Marseille, de 21h à 6h

Passerelle reliant l’A7 à la fin de l’A55 : coupure totale de la circulation de l’accès D4 à la sortie n°1, dans le sens Lyon-Marseille, de 21h à 6h

A55 : coupure totale de la circulation de Cap Pinède (accès N°4b) à l’entrée de Marseille, dans le sens Fos-Marseille, de 21h à 6h

A54 : fermeture de la sortie Salon-centre (n°15) pour tous les véhicules en direction de Saint-Martin-de-Crau – Arles depuis l’A7, de 21h à 5h

Nuit du mardi 26 au mercredi 27 octobre

N296 : coupure totale de la circulation de Puyricard (sortie n°10) à La Chevalière (accès n°9), dans le sens Sisteron-Marseille, de 21h à 6h

A7 : coupure totale de la circulation des Arnavaux (sortie n°34) à la Porte d’Aix, dans le sens Lyon-Marseille, de 21h à 6h

Passerelle reliant l’A7 à la fin de l’A55 : coupure totale de la circulation de l’accès D4 à la sortie n°1, dans le sens Lyon-Marseille, de 21h à 6h

A55 : coupure totale de la circulation des Pièlettes (sortie n°7) à l’entrée de Marseille, dans les sens Fos-Marseille, de 21h à 6h

A54 : fermeture de la sortie Salon-centre (n°15) pour tous les véhicules en direction de Saint-Martin-de-Crau – Arles depuis l’A7, de 21h à 5h

A54 : fermeture de l’entrée de Salon-centre(n°15), de 21h à 6h. Les conducteurs souhaitant prendre l’autoroute en direction de Lyon ou de Marseille devront rejoindre l’échangeur de Grans-Salon (n°14) sur l’A54 via la D538 et la D113

Nuit du mercredi 27 octobre au jeudi 28 octobre

A50 : fermeture de la bretelle d’accès Menpenti, dans le sens Marseille-Aubagne, de 21h à 6h

A50 : coupure totale de la circulation de la sortie de Marseille à Florian (accès n°3), dans le sens Marseille-Aubagne, de 21h à 6h

Rocade L2 (A507) : coupure totale de la circulation dans le sens Aubagne-Lyon (sens A7-A50), de 21h à 6h

A51 : fermeture de la bretelle de sortie Jas de Bouffan (sortie n°7), dans le sens Aix-Marseille, de 21h à 6h

A7 : coupure totale de la circulation des Arnavaux (sortie n°34) à la Porte d’Aix, dans le sens Lyon-Marseille, de 21h à 6h

Passerelle reliant l’A7 à la fin de l’A55 : coupure totale de la circulation de l’accès D4 à la sortie n°1, dans le sens Lyon-Marseille, de 21h à 6h

A55 : coupure totale de la circulation des Pièlettes (sortie n°7) à l’entrée de Marseille, dans les sens Fos-Marseille, de 21h à 6h

A54 : fermeture de la sortie Salon-centre (n°15) pour tous les véhicules en direction de Saint-Martin-de-Crau – Arles depuis l’A7, de 21h à 5h

Nuit du jeudi 28 au vendredi 29 octobre

A50 : fermeture de la bretelle d’accès Menpenti, dans le sens Marseille-Aubagne, de 21h à 6h

A50 : coupure totale de la circulation de la sortie de Marseille à Florian (accès n°3), dans le sens Marseille-Aubagne, de 21h à 6h

A501 : coupure totale de la circulation de la sortie n°1 à la sortie n°2, dans le sens Marseille-Aubagne, de 21h à 6h

Rocade L2 (A507) : coupure totale de la circulation dans le sens Lyon-Aubagne (sens A50-A7), de 21h à 6h

A51 : coupure totale de la circulation des Chabauds (sortie n°2) à Luynes (accès n°4), dans le sens Marseille-Aix, de 21h à 6h

A51 : fermeture de la bretelle de sortie Jas de Bouffan (sortie n°7), dans le sens Aix-Marseille, de 21h à 6h

A7 : coupure totale de la circulation des Arnavaux (sortie n°34) à la Porte d’Aix, dans le sens Lyon-Marseille, de 21h à 6h

Passerelle reliant l’A7 à la fin de l’A55 : coupure totale de la circulation de l’accès D4 à la sortie n°1, dans le sens Lyon-Marseille, de 21h à 6h

A55 : coupure totale de la circulation des Pièlettes (sortie n°7) à l’entrée de Marseille, dans les sens Fos-Marseille, de 21h à 6h

A54 : fermeture de la sortie Salon-centre (n°15) pour tous les véhicules en direction de Saint-Martin-de-Crau – Arles depuis l’A7, de 21h à 5h

Lire la Source : https://www.laprovence.com/actu/en-direct/6538098/bouches-du-rhone-des-portions-dautoroutes-fermees-cette-semaine-retrouvez-le-planning.html

© Par Bernard TRITZ

Rachida : Menacée de Mort !

Par Télé 7 jours – Publié le lundi 25 octobre 2021 – 22h03.

Rachida © Capture/C8

Rachida, la femme qui a retiré son voile face à Éric Zemmour, menacée de mort (VIDEO) : Rachida, qui a retiré son voile devant Éric Zemmour lors de l’émission « Face à la rue » sur CNews, a confié dans TPMP avoir reçu des menaces de mort.

Une séquence qui n’a pas fini d’être commentée. Ce lundi 25 octobre, Éric Zemmour participait à la première de la nouvelle émission de Jean-Marc Morandini, « Face à la rue ». Dans ce rendez-vous en direct sur CNews, le très probable futur candidat à la présidentielle 2022 arpentait les rues de Drancy afin de rencontrer des habitants et débattre avec eux.

Au cours de sa visite, le polémiste de 63 ans a rencontré Rachida, une femme voilée avec laquelle il a engagé une discussion sur l’Islam. « Respectez notre liberté ! Respectez la femme que je suis, pas le foulard que je porte », a lâché la femme musulmane alors que Éric Zemmour lui expliquait son opposition au port du voile islamique dans l’espace public. Sur la demande de l’auteur du livre « La France n’a pas dit son dernier mot », Rachida a accepté de retirer son voile islamique afin de prouver qu’elle était libre de son choix.

Pour donner suite à cette séquence forte qui a été hautement commentée, Rachida était ce soir l’invitée de Cyril Hanouna dans « Touche pas à mon poste ». Elle est notamment revenue sur ce geste qu’elle ne regrette aucunement. « Je suis une femme libre, musulmane, fière de l’être mais libre », a-t-elle assuré. Dans a foulée, Rachida a toutefois confié avoir été victimes de nombreuses menaces de mort sur les réseaux sociaux. « Oui, oui, oui, j’ai reçu beaucoup de menaces de mort de la part de personnes qui ne comprennent pas pourquoi je l’ai enlevé… ‘Que je ne reflète pas la religion, que c’est une honte’ « , a-t-elle déploré.

Lire la Source : https://www.programme-television.org/news-tv/Rachida-la-femme-qui-a-retire-son-voile-face-a-Eric-Zemmour-menacee-de-mort-VIDEO-4678886

© Par Bernard TRITZ

Planches à billets : Gabegies d’ampleur !

Par Barthélemy Dont sur The Economist – Publié le lundi 25 octobre 2021 à 7h50.

Dollar dollar bill, y’all. | Mufid Majnun via Unsplash

Des millions de billets de banque manquent à l’appel et personne ne s’en soucie : Comment expliquer que les banques centrales en impriment plus alors qu’ils sont moins utilisés ?

Nous utilisons de moins en moins d’argent liquide. Cette tendance de fond qui se poursuit depuis des années a accéléré pendant la pandémie, lorsque de nombreux commerces n’ont plus accepté que la carte bancaire. Pourtant, alors que l’utilisation du cash diminue, le nombre de billets en circulation ne cesse d’augmenter.

En vingt ans, explique The Economist, la valeur cumulée de toutes les pièces et billets en livres sterling a triplé, pour désormais atteindre les 75 milliards de livres (89 milliards d’euros). Seulement, le tiers de ces billets sont utilisés dans les transactions courantes. La situation est similaire pour le dollar et l’euro. En février, la Banque centrale européenne estimait que seuls 15% à 20% des euros liquides étaient utilisés pour des transactions au sein de la zone euro.

Or, contrairement à ce que l’expression « faire marcher la planche à billets » suggère, lorsque les banques centrales créent de l’argent, elles émettent de la monnaie virtuelle. Ce sont ensuite les banques commerciales qui leur demandent de l’argent afin d’alimenter leurs distributeurs. Cela veut dire que si le nombre de billets en circulation augmente, c’est forcément qu’il y a une demande. Mais à quoi peut-elle bien correspondre ?

Ce phénomène a été baptisé en 2009 le « paradoxe des billets de banque » par Andrew Bailey, alors directeur de la banque centrale britannique et premier à reconnaître officiellement cette curiosité. Car malgré le constat qu’il se passe quelque chose d’étrange, les banques centrales ne semblent pas particulièrement intéressées de savoir où disparaît leur cash.

Cash rules everything around me : Utilisation hors des frontières, accumulation de liquide, bas taux d’intérêts, baisse de confiance envers le système bancaire… Plusieurs hypothèses ont été avancées par les banques centrales, mais aucune ne suffit à expliquer les milliards manquants.

Selon The Economist, la police a bien plus de réponses à apporter que les banquiers au paradoxe des billets de banque. Mafias, organisations terroristes, gouvernements corrompus : le liquide permet aux criminels d’empêcher les autorités financières de mettre le nez dans leurs affaires et d’effectuer des transactions sans laisser aucune trace, y compris en traversant les frontières.

Pourquoi les gouvernements ne réévaluent-ils pas leur production de billets de banque, alors qu’elle est manifestement trop importante par rapport à l’utilisation réelle et finit souvent entre de mauvaises mains ?

The Economist suggère que cela pourrait avoir un lien avec le seigneuriage, et le bénéfice effectué lors de l’impression de monnaie. En effet, la différence entre le coût de production d’un billet et sa valeur nominale va directement dans les caisses de l’État.

L’UE a pendant des années imprimé des billets de 500 euros largement réputés pour ne servir qu’au crime organisé. Il a fallu attendre 2018, et que la Banque de France estime publiquement que le billet facilite le blanchiment et le financement du terrorisme, pour qu’elle cesse d’en émettre.

Lire la Source : https://korii.slate.fr/biz/economie-millions-billets-banque-manquent-appel-utilisation-cash-crime-organise-blanchiment

© Par Bernard TRITZ