CSA : Changement, Nouvelles règles

Par Magazine Marianne – Publié le vendredi 29 octobre 2021 à 17h30.

Photo Xose Bouzas / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP

Nouvelles règles du CSA pour la présidentielle - ce qui va changer : Le Conseil supérieur de l’audiovisuel a rendu public les règles que devront respecter les chaînes de télé et les radios pour l’élection présidentielle de 2022. Elles ont été publiées au journal officiel le 22 octobre dernier. Marianne fait le point.

TEMPS DE PAROLE ET TEMPS D’ANTENNE : Les règles du CSA s’appliquent aussi bien pour le temps de parole des candidats que pour le temps d’antenne. Le premier désigne les interventions du candidat et de ses soutiens, tandis que le second englobe toutes les séquences consacrées à ce candidat.

Le CSA précise ici que : « les éditoriaux et les commentaires politiques, les revues de presse, les débats réunissant des journalistes, des experts ou d’autres personnes, les analyses et les présentations de sondages d’opinion sont pris en compte dans le temps d’antenne lorsque, pour l’essentiel de leur durée, ils concernent un seul candidat et ne lui sont pas explicitement défavorables » En d’autres termes, si un journaliste fait le commentaire d’un sondage d’opinion plutôt favorable à un candidat, sans qu’une opinion défavorable ne soit exprimée à son égard, ce temps doit normalement être décompté du temps d’antenne du candidat en question. Une disposition qui existait déjà en 2017.

Le CSA précise également que si le Président de la République est candidat déclaré ou présumé, toutes ses interventions relevant du débat politique sont, sauf circonstances exceptionnelles, prises en compte. Toutefois, les interventions qui « relèvent de l’exercice de sa charge ne sont pas prises en compte », comme celles relevant de l’exercice de la présidence du Conseil de l’Union européenne, « à l’exception de celles qui sont susceptibles, en fonction du contenu et du contexte, de relever du débat politique ».

TROIS ÉTAPES : Le CSA divise la séquence présidentielle en trois temps. Dès le 1er janvier, commence une première période « d’équité », qui durera jusqu’au 7 mars. Cette période concernera tous les candidats déclarés et présumés, c’est-à-dire « toute personne qui recueille des soutiens publics et significatifs en faveur de sa candidature ».

La règle de l’équité est basée sur trois critères : les résultats obtenus aux récentes élections, le nombre et les catégories d’élus dont peut se prévaloir le candidat ou les groupements politiques associés à celui-ci, mais aussi les indications des sondages d’opinion.

La seconde période débutera le 8 mars, date de publication de la liste officielle des candidats, et durera jusqu’au 27 mars. Cette période d’équité renforcée instaurera quatre tranches horaires, afin que tous les candidats puissent bénéficier d’une exposition plus juste et dans des conditions de programmation comparables. Ces quatre tranches horaires se répartissent le matin entre 6 heures et 9 heures, en journée de 9 heures à 18 heures, en soirée de 18 heures à minuit puis de minuit à 6 heures. C’est une tranche de moins qu’en 2017. À l’époque, l’existence d’un créneau 19 heures – 21 heures représentait une contrainte supplémentaire pour les chaînes généralistes. Cette tranche a été supprimée parce que trop compliquée à gérer, explique Anne Grand-d’Esnon, en charge du pluralisme au CSA, dans les colonnes du Parisien.

Enfin du 28 mars à l’avant-veille du premier tour, le 7 avril, ce sera la période de campagne officielle. Le respect d’une égalité stricte du temps de parole et du temps d’antenne entre tous les candidats devra s’imposer aux rédactions.

UN DÉCOMPTE INTERNE AUX RÉDACTIONS : Afin de s’assurer du respect de ces règles, le CSA demande aux rédactions de comptabiliser en interne le temps de parole et le temps d’antenne. Toutes les données de ce décompte sont ensuite transmises à l’autorité. L’organe de régulation procède ensuite par carottage afin de vérifier si les recommandations sont bien appliquées et peut procéder à des sanctions si elle s’aperçoit que ces règles ne sont pas respectées.

Lire la Source : https://www.marianne.net/societe/medias/csa-mode-demploi-les-nouvelles-recommandations-pour-la-presidentielle

© Par Bernard TRITZ

Coyote – Waze : changements ce lundi 1er novembre 2021

Par Andy David – Auto-Moto – Publié le vendredi 29 octobre 2021.

Fournis par Auto-Moto – Peugeot 5008 Police et Gendarmerie

Signalements, radars, contrôles – ce qui disparaît de Waze et Coyote ce lundi 1er novembre 2021 : Les applications de navigation ne pourront plus signaler certains contrôles de police. Le résumé des changements au 1er novembre 2021.

Les applications de navigation ne pourront plus signaler certains contrôles de police. Le résumé des changements au 1er novembre 2021.

Rassurez-vous, les avertisseurs vous diront toujours où sont les radars. Mais à l’initiative du ministère de l’Intérieur et des préfets, les applications GPS d’aide à la conduite ne pourront plus signaler dès lundi 1er novembre 2021 un certain nombre de contrôles de police.

La mesure, mise en place par un décret publié dans le Journal officiel en avril dernier, prend effet le 1er novembre 2021. Objectif affiché par les autorités : éviter que des malfrats ou des terroristes n’utilisent ces dispositifs pour fuir.

Ce qui change : Désormais, en cas de contrôle de police ou de gendarmerie concernant l’alcoolémie, les stupéfiants ou dans le cadre d’une attaque terroriste, une « zone blanche » sera définie par les autorités. Dans cette zone, les interventions des forces de l’ordre ne pourront plus apparaître sur Waze, TomTom ou Coyote.

Nos confères du Parisien précisent que les automobilistes ne risquent pas de sanctions s’ils signalent la présence d’un contrôle. En revanche, les autres utilisateurs ne recevront plus de notification.

Pour un enlèvement ou une attaque terroriste, la zone blanche pourra être établie pour une durée maximale de 12 heures dans un périmètre de deux kilomètres en agglomération et jusqu’à 10 kilomètres hors agglomération.

Les exploitants des applications risquent deux ans d’emprisonnement et 30.000 euros d’amende s’ils ne respectent pas ce décret.

Ce qui ne change pas : Les accidents, les travaux et les contrôles de vitesse (fixes ou mobiles) demeurent signalés.

Source : Microsoft News : les actualités à ne pas manquer par Windows 11.

© Par Bernard TRITZ

WhatsApp – Mises à jour ?

Par La rédaction – Publié le mercredi 27 octobre 2021 à 19h45 – Mis à jour le mercredi 27 octobre 2021 à 19h47.

WhatsApp application

WhatsApp – attention, l’application ne sera plus fonctionnelle sur certains smartphones dès lundi : WhatsApp va opérer des mises à jour à partir du 1er novembre 2021. Il a indiqué que l’application de messagerie cessera de fonctionner correctement sur une quarantaine de smartphones datés. Voici la liste des appareils concernés.

Vous possédez un vieux smartphone et utilisez WhatsApp régulièrement ? Prenez garde, l’application de messagerie ne sera très prochainement plus fonctionnelle sur certains appareils aux systèmes d’exploitation trop anciens, rappellent notamment Phonandroid et RTL.

Sur son site, le réseau détenu par Facebook indique qu’il ne prendra plus en charge, à partir du lundi 1er novembre 2021, les téléphones Android sous Android 4.0.4 et versions antérieures. Du côté d’IOS, le système d’exploitation d’Apple, l’application ne sera plus compatible avec les appareils sous iOS 9 et versions antérieures.

WhatsApp considère que ces systèmes d’exploitation, mis en services il y a plusieurs années, ne pourront pas supporter les mises à jour à venir de son service. Une quarantaine de smartphones sont concernés. Phonandroid précise toutefois que si l’application est déjà installée sur ces terminaux, il sera possible de continuer à l’utiliser après le 1er novembre. Mais certaines fonctionnalités rencontreront des bugs et l’application cessera progressivement de fonctionner.

La liste complète des smartphones qui ne seront plus pris en charge le 1er novembre 2021 :

Apple : iPhone SE, 6s et 6s Plus

Samsung : Galaxy Trend Lite, Galaxy Trend II, Galaxy S2, Galaxy S3 mini, Galaxy Xcover 2, Galaxy Core et Galaxy Ace 2

Huawei : Ascend G740, Ascend Mate, Ascend D Quad XL, Ascend D1 Quad XL, Ascend P1 S et Ascend D2

Sony : Xperia Miro, Sony Xperia Neo L et Xperia Arc S

LG : Lucid 2, Optimus F7, Optimus F5, Optimus L3 II Dual, Optimus F5, Optimus L5, Optimus L5 II, Optimus L5 Dual, Optimus L3 II, Optimus L7, Optimus L7 II Dual, Optimus L7 II, Optimus F6, Enact, Optimus L4 II Dual, Optimus F3, Optimus L4 II, Optimus L2 II, Optimus Nitro HD and 4X HD, et Optimus F3Q

ZTE : Grand S Flex, ZTE V956, Grand X Quad V987 et Memo

Alcatel : One Touch Evo 7, Archos 53 Platinum, HTC Desire 500, Caterpillar Cat B15, Wiko Cink Five, Wiko Darknight, Lenovo A820, UMi X2, Faea F1 et THL W8

Quelles solutions ? : Pas de panique, si votre smartphone se trouve dans la liste ci-dessus, il n’est pas forcément nécessaire de changer d’appareil. Pour continuer d’échanger sur WhatsApp sans problème, les propriétaires de certains des téléphones concernés ont la possibilité d’installer une version plus récente du système d’exploitation. Il suffit de se rendre dans les paramètres avancés et d’opérer directement une mise à jour du système. Phonandroid souligne ainsi que les iPhone SE et 6s d’Apple sont par exemple compatibles avec la mise à jour iOS 15, lancée le 20 septembre dernier.

Si la mise à jour demeure impossible, pas le choix : il faudra se procurer un nouveau smartphone pour utiliser correctement WhatsApp, en privilégiant donc un appareil plus récent.

Source : Microsoft News format Windows 11

© Par Bernard TRITZ

Google Maps : nouveau look !

Par Frandroid – Publié le vendredi 29 octobre 2021.

Nouveau widget de Google Maps // Source : Frandroid

Google Maps – activez le nouveau widget au look Material You : Le nouveau widget de Google Maps à la sauce Material You débarque pour tout le monde sur Android. Vous devriez donc pouvoir l’activer.

Google Maps se dote d’un nouveau widget sur Android — même pour les personnes ne goûtant pas encore à Android 12. En effet, selon Xataka Android, le déploiement de cette nouveauté semble avoir été activé pour tout le monde globalement. Pour rappel, ce widget était attendu depuis quelques semaines déjà.

Chez Frandroid, nous avons en effet pu observer l’arrivée du nouveau widget Google Maps sur un Oppo Find X3 Pro mis à jour vers Android 12 et sur un Samsung Galaxy A41 sous Android 11. Pour rappel, jusqu’ici, l’application de navigation proposait plutôt des raccourcis à intégrer dans l’écran d’accueil — ce n’était pas tout à fait ce que l’on peut appeler des widgets.

Le nouveau widget Google Maps // Source

Le nouveau widget en question présente plusieurs tuiles et des coins arrondis — c’est là qu’on ressent l’influence des lignes directrices esthétiques de Material You.

DES RACCOURCIS POUR VOUS GUIDER JUSQU’À CHEZ VOUS : La fenêtre regroupe ainsi plusieurs raccourcis (Domicile, Travail, Restaurants, Boulangerie, etc.) qui vous permettront de lancer directement la requête correspondante dans Google Maps. On trouve aussi une barre de recherche. Sachez toutefois que vous ne taperez en fait rien dans le widget. En effet, si vous appuyez sur la barre en question, vous atterrissez dans l’app avec le clavier déployé.

Il faut donc plus la voir aussi comme un raccourci vers la recherche de Google Maps et pas comme une fonction permettant de trouver une adresse sans quitter l’écran d’accueil. Rappelons que de nouveaux widgets se montrent aussi sur d’autres applications Google.

On peut citer celui en X de Google Drive ou du widget aussi en rondeur de Google Photos.

Lire la Source : https://www.frandroid.com/marques/google/1111591_google-maps-activez-le-nouveau-widget-au-look-material-you

© Par Bernard TRITZ