2022 – Candidats sur les réseaux sociaux !

Par Paméla Rougerie – Le Parisien – Publié lesamedi 30 octobre 2021.

Ludovic Marin – Emmanuel Macron ne se sépare jamais de ses téléphones portables. « Il ne peut pas s’en empêcher », glisse un proche. AFP/Ludovic Marin

Présidentielle 2022 : Facebook, YouTube, TikTok… Qui sont les candidats les plus suivis sur les réseaux sociaux ? : Pour faire leur publicité, les candidats à la présidentielle – déclarés ou non – ne se contentent plus de tracts à la sortie du métro et d’apparitions dans les médias. Pour garnir leurs rangs de soutiens jusqu’aux portes de l’Élysée, ils doivent aussi, désormais, se construire sur une audience en ligne, de Facebook à YouTube, en passant par les plateformes favorites des jeunes, comme TikTok ou encore Twitch. Commentaires sur l’actualité politique, Immersion dans leur quotidien, questions/réponses en direct… Chacun, des candidats, a sa recette pour gagner un maximum d’abonnés. Et certains semblent déjà avoir une longueur d’avance.

Macron, l’avance logique d’un président – Les chiffres sont incontestables : sur la majorité des réseaux sociaux les plus fréquentés, Emmanuel Macron est celui qui rassemble le plus. Plus de sept millions de personnes suivent ainsi le président sur Twitter, où elles peuvent lire ses courtes déclarations écrites au quotidien, en temps réel. Sur Facebook, où il partage de nombreuses annonces gouvernementales à coups de textes et de vidéos, il compte plus de 4 millions d’abonnés.

Cette avance s’explique par le poids d’Emmanuel Macron en tant que président en ligne, et non en tant que simple candidat : « Il a le statut du président en France, c’est magnétique », résume Philippe Moreau Chevrolet, président de MCBG Conseil et spécialiste de communication politique. « A chaque fois qu’un président va investir un réseau social, les Français vont le suivre ».

Fourni par Le Parisien

Les jeunes s’intéressent aussi à ce que fait le chef d’Etat, si on se fie à son suivi sur l’application de vidéos musicales et humoristiques TikTok (très populaire auprès des 12-25 ans), où il cumule 2,8 millions d’abonnés. Cet été, le président a d’ailleurs participé à une série de questions/réponses avec ses abonnés TikTok pour faire, notamment, la promotion du vaccin contre le Covid-19.

Mélenchon, roi des plateformes des jeunes : Au second tour de la bataille des réseaux sociaux, Jean-Luc Mélenchon fait figure d’opposant sérieux à Emmanuel Macron, surtout sur les plateformes favorites des jeunes. Sur YouTube, site de partage de vidéos, entre quelques reprises de passages à la télévision, il propose très régulièrement à ses 592 000 abonnés des films de coulisses de sa campagne, ainsi que des vidéos d’analyses en longueur de l’actualité.

Le candidat de La France Insoumise (LFI) fait aussi partie des premières personnalités politiques de son envergure à avoir investi TikTok (500.000 abonnés). Sa première vidéo, diffusée en 2020, le montrait place de la République, scandant « Macron, tu hors de ma vue », en référence au tube phare de l’époque, « Wejdene », de la jeune chanteuse Anissa.

Fait rare dans le paysage politique français, Jean-Luc Mélenchon est aussi présent sur Twitch (72.000 abonnés), une plateforme de vidéos diffusées en direct, d’abord prisée par les amateurs de jeux vidéo. « Mélenchon avait réussi à capter cette communauté assez active, dès la campagne de 2017 », commente Philippe Moreau Chevrolet. Contrairement à ces derniers, l’Insoumis n’y partage pas ses aventures sur les dernières consoles à la mode : il se contente d’y relayer des discours tenus à l’Assemblée ou lors de rassemblements LFI.

Dupont-Aignan, Philippot et Asselineau – la surprise des outsiders : Ils ne sont pas forcément hauts dans les sondages, mais sur certaines plateformes, d’autres candidats moins entendus disposent tout de même d’une bonne assise.

Comme Nicolas Dupont-Aignan (Debout La France), qui compte plus de 500.000 abonnés sur Facebook, juste derrière Emmanuel Macron (4,2 millions), Marine Le Pen (1,6 million) et Jean-Luc Mélenchon (1,3 million), et utilise le site comme moyen de commenter l’actualité au quotidien.

Toujours à droite, Florian Philippot, chef de file des Patriotes, enregistre près de 270.000 suiveurs sur YouTube. Une popularité acquise grâce à son ancienneté sur le site, mais grâce à des publications de vidéos très fréquentes, tournant souvent autour de la contestation de la gestion de la crise sanitaire. Ce vent contestataire souffle aussi sur la chaîne de l’Union Populaire Républicaine, le parti de François Asselineau, dénombrant plus de 213.000 abonnés, devant Marine Le Pen (50 800), ou encore Nicolas Dupont-Aignan (74.000).

Face à ces vedettes du numérique, Marine Le Pen, Éric Zemmour, Xavier Bertrand, Anne Hidalgo ou encore Valérie Pécresse font moins d’émules sur leurs réseaux personnels. En cause : des publications plus rares, ou une maîtrise encore approximative des codes de ces plateformes.

Source : Microsoft News : les actualités à ne pas manquer – de Windows 11.

© Par Bernard TRITZ

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s