Pays Visiteur : 1 nouveau

Par Bernard TRITZ – Publié le vendredi 05 novembre 2021 à 15h08.

Pays Visiteurs du vendredi 05 novembre 2021, par WordPress

Statistiques du vendredi 05 novembre 2021 à 14h08.

1 Nouveau pays visiteur :

Bahamas

Durée de vie du Blog : 124 journées dont 116 de publication journalière continue.

Nombre de pays Visiteurs selon WordPress : 87

Nous souhaitons la bienvenue à nos nouveaux (lles) visiteuses, visiteurs. Bonnes lectures et visites sur ce blog.

© par Bernard TRITZ

Rognac – Météo

Rognac Météo
Vue du bureau plein Ouest vers Istres !
Ce weekend tout le monde est aux olives !

Un petit reportage photos de notre environnement très proche, dédié aux promenades, dans la tranquillité et paix, afin de se vider la tête des évènements hyper médiatisés des chaînes de TV d’information en boucle. Cette boucle vous est offerte en partage, que la paix soit avec vous !

© par Bernard TRITZ

Canal+-Séries : Californication

2007 ‧ Drame ‧ 7 saisons

Les deux acteurs principaux elle est architecte, lui romancier à succès, une fille de 13 ans…

89 % des utilisateurs ont aimé ce programme TV.

Seul remède contre la sinistrose et autres alarmisme, catastrophisme, défaitisme, pessimisme, ambiants. Cette série redonne le sourire, l’envie de voir le prochain épisode, coincés entre NYC et LA, les gens se lient et délient, s’aiment et se haïssent, la vie quoi ! On éclate de rire à tout instant.

Des épisodes charmants qui dérident, défroissent de 30 minutes. Les fonds musicaux extraordinaires. Les paysages, les artistes de premiers choix.

Ah ! Cela fait du bien et c’est : SANS PUB !

Hank Moody est romancier et séparé de la mère de sa fille de 13 ans. Il est aussi accro aux femmes et aux drogues et ne peut s’empêcher de dire la vérité, tout le temps et à tout le monde. Oui, Hank est autodestructeur Etc.

Nb d’épisodes : 84 (liste)

Titre original : Californication

Production : Tom Kapinos ; Stephen Hopkins

Genre : Comédie dramatique

Je recommande pour passer un excellent moment !

Merci à FREE pour ce cadeau durant une année (9.99€/mois).

© par Bernard TRITZ

Droite : un mois pour le champion !

Les militants LR voteront, le 4 décembre, pour désigner leur candidat(e) à l’élection présidentielle. Vincent Isore/IP3 PRESS/MAXPPP

Plus que 30 dodos avant d’avoir enfin la réponse à la question qui nous turlupine depuis trop longtemps : qui sera le candidat de la droite à l’élection présidentielle ? En attendant le 4 décembre prochain, Xavier Bertrand, Valérie Pécresse et Éric Ciotti s’acharnent chacun à leur tour à montrer aux Français que ce sont eux les meilleurs représentants des valeurs de la droite, quand Philippe Juvin s’appuie sur son parcours, un peu différent de celui de ses concurrents, pour convaincre. Les soutiens de Michel Barnier eux, restent persuadés qu’il est en passe de gagner. Le négociateur du Brexit s’est aussi laissé convaincre (même s’il a conscience que la campagne continue), allant jusqu’à proposer un poste de premier ministre à Laurent Wauquiez. Quoi qu’il en soit, chez les ténors du parti, on reste certains que seul LR est capable de répondre à ce « besoin de droite » exprimé par les Français, et illustré notamment par le nombre d’adhésion croissant au parti de Christian Jacob.

Le parti est de fait, sur un chemin encourageant, profitant d’un bon alignement des planètes entre l’acceptation des règles de départage par tous les candidats, même les plus réticents, et une conjoncture favorable dans laquelle cette campagne interne suscite intérêt et curiosité, Guillaume Tabard estimant que « cette médiatisation servira la droite », si tant est qu’elle se montre capable de tirer profit de « cette fenêtre de tir d’un mois ».

D’ici là, les cinq prétendants se soumettront au traditionnel exercice du débat télévisé à quatre reprises avant l’échéance du 4 décembre. Pas de crêpage de chignon en perspective, on préférera des échanges pleins de cordialité. Xavier Bertrand comme Michel Barnier ont annoncé la couleur : ils seront gentils. Sans pour autant masquer leurs divergences, ces débats ayant le pouvoir de faire basculer l’opinion. Dans les états-majors des cinq prétendants, on s’active en tout cas pour peaufiner les discours, anticiper les réparties, trouver le moyen de gommer les points faibles et faire triompher les points forts. Tout en anticipant aussi l’après congrès qui exigera que la droite présente un front uni aux Français. Une gymnastique pas évidente.

Lire la Source : https://mail.google.com/mail/u/0/?pli=1#label/Fournisseurs%2FLe+Figaro/FMfcgzGlkjbRsbBwmXrVHDLhLMnhCkMS

© par Bernard TRITZ