EDF : les factures augmentent ?

Par Xavier MARTINAGE – Capital – Publié le samedi 15 janvier 2022 à 12h30.

© Oscar Martín/Getty Images EDF : il voit ses factures augmenter sans raison

EDF – il voit ses factures augmenter sans raison : La mensualité d’un citoyen d’Indre-et-Loire a augmenté de près de cent euros sans qu’il n’ait été informé.

Attention à vos factures d’électricité : Et pas seulement après l’annonce du gouvernement de demander à EDF de vendre davantage d’électricité à bas prix à ses concurrents, afin de tenir sa promesse de limiter la hausse de la facture des Français à 4 % en 2022. France Bleu nous rapporte le cas d’un homme vivant en Indre-et-Loire qui a vu subrepticement sa facture augmenter. Sans en être informé évidemment, et surtout sans son aval.

L’homme qui payait jusqu’alors 198 euros chaque mois a vu sa facture bondir de quasiment 100 euros, à 283 euros mensuels. Comme le racontent nos confrères, dans un premier temps, il reçoit un mail du fournisseur d’énergie début 2021. EDF veut alors modifier ses mensualités, mais l’habitant ne donne pas suite, tout comme en septembre dernier où il reçoit un nouveau mail : « Nous constatons actuellement que votre mensualité de 198 € TTC est inférieure à votre consommation réelle. Afin d’éviter une régularisation importante en fin de période, ajustez dès maintenant, si vous le souhaitez, vos échéances restantes à 283 € TTC. » Il y a lors un lien pour effectuer le changement.

Une erreur : Le client assure ne pas avoir donné suite mais constate avec stupeur en décembre que les 283 euros lui ont été ponctionnés. Interrogé sur cette hausse de 30 %, EDF explique qu’elle a été annoncée sur son espace client. Une « manœuvre » dénoncée par de nombreux clients auprès des associations de consommateurs qui fustigent des « prélèvements sauvages ». France Bleu a aussi réussi à obtenir, auprès d’EDF, les relevés mensuels du client grâce à son compteur Linky. Une conseillère clientèle en est venue à la conclusion que la hausse imposée n’était pas justifiée.

Du côté du fournisseur d’énergie, on plaide une erreur et une « défaillance de traitement informatique ». Le directeur régional du service client et commercial du Grand Centre, Xavier Mamo, rappelle que les erreurs peuvent arriver et qu’il faut « bien suivre sa consommation et facturation ». Selon lui, EDF ajuste automatiquement les consommations « pour éviter une mauvaise surprise au moment de la régularisation à l’échéance » ; en outre, le trop-perçu est rendu « à échéance annuelle du contrat », préfère-t-il, insister.

De là expliquer la hausse de 30 %. . .

Lire la Source : https://www.msn.com/fr-fr/finance/other/edf-il-voit-ses-factures-augmenter-sans-raison/ar-AASOdF2?ocid=msedgntp#image=1

© par Bernard TRITZ

TRICASTIN – Importante fuite radioactive !

Par Jade Lindgaard – MEDIAPART – Publié le dimanche 26 décembre 2021 à 18h12.

Nucléaire – importante fuite radioactive à la centrale du Tricastin : Une énorme quantité de tritium, un isotope radioactif de l’hydrogène, a été mesurée dans les eaux souterraines de l’unité de production d’électricité. EDF et l’autorité de sûreté assurent que la fuite est circonscrite. Mais les liquides contaminés de cette centrale, l’une des plus vieilles de France, se retrouvent inévitablement dans l’environnement.

Une fuite radioactive très importante s’est produite début décembre à la centrale du Tricastin (Drôme), qui fait tourner quatre réacteurs et est l’une des plus anciennes installations nucléaires en France. Une énorme quantité de tritium, un isotope irradiant de l’hydrogène, a été mesurée dans les eaux souterraines de l’unité de production d’électricité : 28.900 becquerels par litre (Bq/L), une unité de mesure de la radioactivité, ont été enregistrés par EDF le 12 décembre dernier. Le groupe a dû déclarer à l’Autorité de sûreté du nucléaire (ASN) « un événement significatif pour l’environnement » et a rendu public le problème quelques jours plus tard, le 20 décembre 2021, via un communiqué.

Lire la Source : https://www.mediapart.fr/journal/france/261221/nucleaire-importante-fuite-radioactive-la-centrale-du-tricastin

 © par Bernard TRITZ

Baisser sa facture d’électricité !

Par Anthony MOREL – RMC – édité par J.A. – Publié le mercredi 15 décembre 2021 à 15h15.

© Damien Meyer – AFP Le 5 mai, les collectifs anti Linky se mobilisent pour afficher leur opposition au déploiement national du compteur connecté d’Enedis.

Comment faire baisser sa facture d’électricité grâce à la haute technologie : La maison de demain, toujours plus connectée, va nous permettre de consommer l’énergie plus intelligemment, et de faire de belles économies.

Les robots vont-ils nous faire économiser l’énergie ? : La domotique est peut-être la clé d’une facture électrique allégée. La première façon est d’investir dans un thermostat connecté. Il existe plein de modèles depuis plusieurs années, Nest, Netatmo, Tado… A chaque fois, le principe est le même : un petit boîtier connecté en wifi qui permet de piloter à distance le chauffage de la maison. Et donc de le déclencher, via une application, quand on en a besoin, typiquement quand on s’apprête à rentrer chez soi.

Ça, c’est la première étape : Cela étant, on peut aller plus loin, avec des assistants intelligents, comme Ecojoko, qui vont utiliser l’IA pour optimiser votre consommation, en se connectant à votre compteur électrique. Ils vont vous indiquer votre niveau de consommation en temps réel et vous indiquer comment faire des économies.

Des appli qui peuvent devenir ludiques : Un capteur placé au niveau du disjoncteur va analyser en temps réel la consommation électrique de tous les appareils de la maison, chauffage, cuisson, eau chaude, éclairage, frigo, et ce que ça vous coûte en euros, à la minute près.

Vous voyez les euros qui défilent sur l’appli : De quoi se motiver à éteindre la lumière quand on quitte la pièce. Il va apprendre en deux ou trois semaines vos habitudes, et il va vous montrer, via l’application, où vous avez des trous dans la raquette et où vous pourriez faire des économies.

L’appli va même vous proposer des missions pour améliorer tel ou tel point, comme débrancher les petits appareils plutôt que les laisser en veille, et rendre le tout ludique, avec la possibilité de voir sa progression, de gagner des trophées, comme dans un jeu vidéo. Très stimulant.

D’autres, comme le Luminion, vont encore plus loin : vous lui donnez un objectif. Vous dites à la lampe : « Je ne veux pas dépenser plus de 100 euros par mois en électricité ». Et ensuite, c’est elle qui va se débrouiller pour répartir sur le mois selon la température et selon les besoins.

Ça représente quoi en termes d’économies ? : Une étude du bureau d’études Gemserv estime qu’en termes de rapport coût/efficacité, le thermostat connecté est le moyen le plus rentable de faire baisser sa facture, devant les pompes à chaleur ou encore l’installation de panneaux photovoltaïques, même si l’un n’empêche pas l’autre.

Plus généralement, sur les thermostats connectés, le chiffre qui revient régulièrement, c’est que pour un investissement de 150 euros environ (le prix de l’appareil), on va faire baisser sa facture d’électricité de 20% environ, un bon investissement sur le long terme.

Ecojoko a fait le calcul sur ses propres clients, 17 à 18% d’économies, une moyenne de 300 euros par an. A coupler aussi avec les radiateurs intelligents, qui se coupent automatiquement quand vous n’êtes plus dans la pièce ou quand une fenêtre est restée ouverte.

Ou encore des gestionnaires d’eau chaude intelligents, comme Onsen : des boîtiers qui se branchent sur le chauffe-eau, qui vont apprendre les habitudes de la famille et qui vont faire chauffer l’eau en heures creuses pour limiter les factures.

Bientôt, on pourrait faire baisser sa facture en… marchant : Un parquet connecté qui produit de l’électricité quand on marche dessus ! C’est ce sur quoi travaillent des chercheurs suisses de l’EPF de Zurich. On va créer des dalles de parquet « triboélectrique » sous lesquelles sont placées un nano générateur et des électrodes, qui sous la pression de nos pas, qui est une forme d’énergie mécanique, vont entrer en contact et produire de l’électricité, un peu comme la dynamo d’un vélo. De l’ordre de 0,69 volt produit à chaque pression.

Après, évidemment, on ne va pas complétement payer sa facture d’électricité avec ça. C’est plus intéressant dans les entreprises évidemment, là où il y a beaucoup de mouvements.

On teste depuis plusieurs années cette technologie dans certaines rues passantes également. Mais d’une manière plus générale, les maisons et les immeubles de demain vont être les champions de la récupération d’énergie. Par exemple, on va récupérer l’énergie générée par les mouvements d’un ascenseur pour illuminer les parties communes.

Lire la Source : https://www.msn.com/fr-fr/finance/other/comment-faire-baisser-sa-facture-d-%C3%A9lectricit%C3%A9-gr%C3%A2ce-%C3%A0-la-haute-technologie/ar-AARQo03?ocid=msedgntp#image=1

© par Bernard TRITZ

EDF Cattenom – Une anomalie !

Par 20 Minutes avec agence – 20 Minutes – publié le jeudi 21 octobre 2021 à 18h02.

« L’événement significatif de sûreté de niveau 1 » s’est déroulé le 11 octobre dernier. — SPIEGL/PHOTOWEB/SIPA

Moselle : EDF détecte tardivement une anomalie à la centrale nucléaire de Cattenom : L’incohérence constatée dans la valeur du pH a finalement disparu.

ÉNERGIE – L’incohérence constatée dans la valeur du pH a finalement disparu : Les responsables de la centrale nucléaire de Cattenom (Moselle) ont rapporté ce lundi à l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) un « événement significatif de sûreté de niveau 1 ». L’échelle internationale des événements nucléaires (INES) compte sept niveaux. L’incident a en fait eu lieu le 11 octobre dernier, indique Lorraine actu. EDF a évoqué « détection tardive » du problème.

L’entreprise a expliqué que ce retard avait justifié la déclaration à l’ASN. Dans un communiqué, EDF a indiqué avoir constaté une « indisponibilité d’une chaîne de mesure sur l’unité de production n° 3 ». Les scientifiques en charge de la surveillance de la centrale nucléaire ont relevé « une incohérence dans la valeur de pH » de l’eau au cours d’un contrôle de l’unité de production n° 3.

La situation est redevenue normale : L’anomalie a été repérée au niveau des générateurs de vapeur, où « la présence d’eau déminéralisée dans le circuit de prélèvement a entraîné une dilution », a détaillé EDF.

Le phénomène a rendu impossible une évaluation fiable de la qualité de l’eau. Le conduit d’arrivée d’eau déminéralisée a été fermé, empêchant le fonctionnement la chaîne de mesure. Le pH a néanmoins fini par revenir à son niveau habituel.

Lire la Source : https://www.20minutes.fr/faits_divers/3154027-20211021-moselle-edf-detecte-tardivement-une-anomalie-a-la-centrale-nucleaire-de-cattenom?xtor=RSS-203

© par Bernard TRITZ

Rognac : Énergie Solaire

Production électrique par énergie solaire : Une installation de 24 panneaux de 300 Wc avec un compteur LINKY triphasé.

Installation refaite complètement, démontage, nettoyage total, remontage, mise en route, équilibrage des phases, réglage, en seulement 3 journées (y compris l’installation électrique et électronique). Une équipe de 3 personnes.

© par Bernard TRITZ

Compteur Linky, encore et toujours !

Par Annick Berger – Publié le mardi 03 août 2021 à 12h53 – Mis à jour le mardi 03 août 2021 à 15h36.

My Linky

Leur facture d’électricité atteignait 180.000 euros : EDF attribue l’erreur au compteur Linky.

Les gérants d’un kiosque à pizzas situé à Attin, dans le Pas-de-Calais, avaient reçu une facture d’électricité exorbitante. EDF a admis une erreur.

C’est un soulagement pour ce couple du Pas-de-Calais : Propriétaires d’un kiosque à pizzas dans la commune d’Attin, Julie et son mari avaient reçu une facture d’électricité faramineuse : 179.527 euros, détaille la Voix du Nord, lundi 2 août. Un montant qui les a immédiatement alertés. « C’était évident que nous ne pouvions pas avoir consommé plus d’un million de kWh en un mois », explique-t-elle au quotidien local. Aussitôt, le couple contacte le service client d’EDF, qui facture les abonnés. « Je suis tombée sur un monsieur très gentil qui a tout de suite reconnu une erreur », explique la restauratrice.

En cause : le compteur Linky installé pour le petit kiosque. « La personne m’a expliqué qu’il y avait un problème technique, détaille-t-elle. [Le compteur] ne télétransmet plus les données de la consommation du kiosque en temps réel. Un technicien serait venu effectuer un relevé en avril-mai. Nous n’avons pas été avertis car notre compteur est accessible depuis la rue. C’est peut-être là qu’une erreur a été faite, dans les chiffres communiqués ».

Pas de panique : Le couple dit ne pas vraiment avoir paniqué à la réception de la facture, mais être soulagé. « L’erreur est humaine, mais on s’en souviendra… ». La restauratrice explique que désormais elle relèvera elle-même ses compteurs plus régulièrement, au kiosque et dans sa maison. La situation devrait rapidement être régularisée puisque les propriétaires du kiosque à pizzas ont renvoyé le bon index à EDF qui doit émettre une nouvelle facturation.

« Ils ont prévenu que ça pouvait prendre un peu de temps et nous ont informés qu’un technicien d’Enedis passerait aussi pour régler le souci de transmission des données du compteur Linky », explique le couple au quotidien local. Par ailleurs, EDF a affirmé qu’il prendrait à sa charge les éventuels frais d’oppositions facturés par la banque des restaurateurs, qui avaient dû bloquer le prélèvement de 180.000 euros initialement réclamé par le leader de l’électricité en France.

Lire la Source : https://www.capital.fr/votre-argent/leur-facture-delectricite-atteignait-180000-euros-edf-attribue-lerreur-au-compteur-linky-1411186?amp

© par Bernard TRITZ