Zemmour : Ventes pharaoniques !

Par Le Point – Publié le mardi 21 septembre 2021 à 18h11 – Modifié le mardi 21 septembre 2021 à 19h15.

« La France n’a pas dit son dernier mot » fait déjà polémique !

Les ventes pharaoniques de Zemmour : En 4 jours, l’ancien chroniqueur de CNews a écoulé 78.000 exemplaires en librairie. Et plus de 100.000 si on ajoute les ventes en ligne.

Selon GfK, l’institut qui calcule les ventes de livres en librairie, La France n’a pas dit son dernier mot (éditions Rubempré) d’Éric Zemmour s’est écoulé à 78.851 exemplaires en quatre jours – il n’est disponible que depuis le jeudi 16 septembre 2021 et la période calculée va du lundi au dimanche.

Un chiffre tout bonnement extraordinaire et qui, de mémoire d’éditeur, n’a pas d’équivalent en non-fiction. À une exception près : Merci pour ce moment (Les Arènes) de Valérie Trierweiler publié le 4 septembre 2014 s’était arraché à 139.000 exemplaires en une semaine.

À noter que GfK ne prend pas en compte les ventes des sites en ligne (Amazon, Fnac.com, Cultura…) ni les achats par correspondance ou à l’étranger, Belgique ou Suisse. Il s’agit d’une extrapolation d’un échantillon représentatif de ventes caisse des librairies. Selon nos informations, l’essayiste candidat supposé à la présidentielle avait enregistré avant la sortie de son ouvrage près de 20.000 commandes en ligne sur Amazon. Au total, on peut donc estimer que les ventes réelles du livre dépassent allègrement les 100.000 exemplaires en moins d’une semaine.

Les lecteurs ne sont pas les électeurs de demain, mais ces ventes canon constituent un signe supplémentaire de l’attrait qu’exerce le polémiste en ce mois de septembre. Éric Zemmour, testé par le baromètre Harris Interactive pour Challenges, est crédité dans tous les cas de figure de 11 % des voix, en hausse de 1 point par rapport à la meilleure hypothèse de la semaine précédente. Selon cette enquête, le journaliste se retrouve à 4 points de Xavier Bertrand et à 7 de Marine Le Pen.

Lire la Source : https://www.lepoint.fr/politique/les-ventes-pharaoniques-de-zemmour-21-09-2021-2444165_20.php

© par Bernard TRITZ

CNEWS – Face à l’info : dévisse

Par Sarah Lecoeuvre, Journaliste – Publié le samedi 18 septembre 2021 à 11h59 – Mis à jour le samedi 18/09/2021 à 14h06.

Sans ZEMMOUR c’est foutu !

« Face à l’info » sur CNews : quelle audience depuis le départ d’Éric Zemmour ? : DECRYPTAGE – Depuis lundi, Christine Kelly est sans son éditorialiste vedette pour débattre de l’actualité. La table de chroniqueurs est désormais appelée à changer chaque jour.

Le départ d’Éric Zemmour a-t-il eu une incidence sur les audiences de CNews ? : La question se pose depuis que la chaîne info du groupe Canal+ s’est séparé de son éditorialiste star à cause du CSA qui impose désormais aux médias audiovisuels de décompter son temps de parole. Depuis lundi, Christine Kelly est donc sans son « d’Artagnan » mais avec quatre « mousquetaires », comme elle aime les surnommer, qui débattent.

Les chiffres parlent d’eux-mêmes : depuis lundi, « Face à l’info », accuse une légère baisse. En moyenne, tous les soirs, du lundi au jeudi, près de 570.000 fidèles étaient au rendez-vous (3,3% du public) contre près de 700.000 fans la semaine dernière (4,3% de part de marché). Dans le détail, ils étaient 575.000 pour la première sans Éric Zemmour lundi (3,3% de PDA) et 639.000 le lendemain (3,7% de PDA). C’est à partir de mercredi que l’audience a baissé passant sous la barre des 600.000 téléspectateurs.

Zemmour booste les audiences des autres : Pour rappel, Éric Zemmour n’a pas été remplacé dans le fauteuil du chroniqueur permanent. Les chroniqueurs sont renouvelés tous les jours. Charlotte d’Ornellas, journaliste à Valeurs actuelles, Dimitri Pavlenko, matinalier d’Europe 1, Eugénie Bastié, notre consœur du Figaro ou encore Mathieu Bock-Côté, sociologue, ont participé aux débats au cours de la semaine, et notamment le premier jour. CNews a tout de même trouver le subterfuge pour faire revenir son éditorialiste préféré dont on présage la candidature à la présidentielle. Mercredi, les éditorialistes devait répondre à cette interrogation « Faut-il relancer le débat sur la peine de mort ? », posée le matin même par un certain Éric Zemmour au micro de Jean-Jacques Bourdin sur BFMTV/RMC.

L’information se confirme : Éric Zemmour est un booster d’audiences. Ses interventions depuis une semaine pour promouvoir son livre à travers différents médias sont à chaque fois très regardées. Laurent Ruquier a dépassé les 800.000 curieux samedi dernier sur France 2 grâce à sa venue (16,8% de part de marché). La semaine précédente, la première de « On est en direct » avait seulement attiré 709.000 téléspectateurs et 11,9% de PDA.

Même constat lundi matin du côté de Pascal Praud (chez qui Éric Zemmour a d’ailleurs annoncé son départ de CNews) : 540.000 téléspectateurs comptabilisés devant « L’Heure des pros » pour une part de marché importante : 18,5% de PDA. À cette heure-ci, CNews était même première de France, devant France 2 ou BFMTV. Enfin, Jean-Jacques Bourdin a battu son record de saison sur la part d’audience, 25,7% atteinte mercredi, grâce aux 860.000 personnes rassemblées sur BFMTV entre 8h30 et 9 heures.

Lire la Source : https://tvmag.lefigaro.fr/programme-tv/face-a-l-info-sur-cnews-quelle-audience-depuis-le-depart-d-eric-zemmour_d03a63ba-1858-11ec-891e-ffa5951b6ff8/

© par Bernard TRITZ

CNEWS – Face à l’info : baisse en vue !

Par Benoit Mandin – Publié le vendredi 17 septembre 2021 à 12:45

Face à l’Info !

Face à l’info : revirement pour Christine Kelly, CNews en alerte après Eric Zemmour : À la veille d’un retour surprise, Christine Kelly a alerté CNews d’une sensible baisse d’audience avec Face à l’info le jeudi 16 septembre 2021.

Le lundi 13 septembre 2021, CNews a mis fin à deux ans de présence d’Eric Zemmour dans Face à l’info : Suite à la demande du CSA aux médias de décompter le temps de parole du candidat potentiel à la présidentielle 2022, la chaîne de Canal+ s’est résolue à l’évincer de son antenne.

Le début d’une nouvelle ère : Face à l’info a survécu au départ d’Eric Zemmour. Christine Kelly a dégainé une nouvelle formule de son émission de débats. Celle, qui a sensiblement contribué à une percée historique d’audience de CNews au cours de la saison 2020/2021, a été maintenue entre 19 heures et 20 heures. La première sans Eric Zemmour a intrigué 575.000 Français, soit 3.3% de l’ensemble du public. Au lendemain d’audiences à la hausse, Christine Kelly a reculé à 543.000 fidèles, soit 3.2% des quatre ans et plus, le mercredi 15 septembre.

CNews chute sans Eric Zemmour : Le jeudi 16 septembre, Christine Kelly a orchestré une nouvelle édition de Face à l’info à partir de 19 heures. Dimitri Pavlenko, Matthieu Bock-Côté, Charlotte d’Ornellas et Marc Menant, déjà présents lors des deux précédents numéros, se sont chargés de décrypter l’actualité. Les débats ont tenu en haleine 520.000 téléspectateurs, soit 3.1% de l’ensemble du public. Si elle a permis à CNews de se positionner leader des chaînes info, Christine Kelly a accusé un sensible recul sur une semaine. Le jeudi 9 septembre, Face à l’info s’était montré plus conquérant de 1.9 point en présence d’Eric Zemmour.

Face à l’info de retour le vendredi ? : Pour sa saison 2021/2022, CNews avait prévu de miser sur des duels entre Eric Zemmour et une série de personnalités le vendredi en access prime time. Depuis la rentrée du journaliste controversé le lundi 30 août, ceux-ci n’ont pas eu lieu. Si l’on se réfère à l’émission du jeudi 16 septembre, il semblerait que Face à l’info signera son retour le vendredi à 19 heures ce 17 septembre. En clôture, Christine Kelly a lâché « A demain » à ses fidèles téléspectateurs. Reste à savoir sous quelle forme l’émission de débats sera étendue pour le dernier jour de la semaine…

En attendant, un revirement de situation a eu lieu pour Christine Kelly. En effet, CNews a annoncé programmer un numéro de Ca se dispute ce vendredi 17 septembre. Dès 19 heures, Loïc Signor sera à l’antenne de la chaine info du groupe Canal en compagnie de Gilles-William Goldanel et Julien Dray.

Lire la Source : https://www.toutelatele.com/face-a-l-info-revirement-pour-christine-kelly-cnews-en-alerte-apres-eric-zemmour-133560

© Par Bernard TRITZ

CNews remplace Éric Zemmour !

Par Aude Dassonville et Sandrine Cassini – Publié le lundi 13 septembre 2021 à 22h43, Mis à jour le mardi 14 septembre à 07h07.

Éric Zemmour

CNews remplace Éric Zemmour par plusieurs éditorialistes ultraconservateurs : Appelés à succéder à l’éventuel candidat à la présidentielle, Charlotte d’Ornellas, Mathieu Bock-Côté et Eugénie Bastié sont des familiers de CNews, mais aussi d’Europe 1. Les synergies entre les deux antennes pourraient encore se renforcer avec la Co diffusion de la matinale du week-end.

Pascal Praud a fini la journée, lundi 13 septembre sur CNews, comme il l’a commencée : en consacrant son « Heure des pros » à la décision prise conjointement par la chaîne et Éric Zemmour de mettre un terme à la participation de ce dernier à l’émission « Face à l’info » (19 heures). Depuis que le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) a demandé, mercredi 8 septembre, aux médias audiovisuels de comptabiliser le temps de parole du chroniqueur d’extrême droite au motif qu’il est devenu, à son sens, « un acteur du débat politique national », les médias du groupe Vivendi n’ont de cesse de faire fructifier la polémique.

Après avoir annoncé, jeudi 9 septembre, qu’Éric Zemmour serait encore à l’antenne dans les jours à venir, la chaîne d’information a décidé, à regret, de lui substituer un casting tournant d’éditorialistes. Autour de la présentatrice Christine Kelly lundi soir, les journalistes Eugénie Bastié et Charlotte d’Ornellas ainsi que le sociologue québécois Mathieu Bock-Côté ont pris sa relève pour débattre de l’actualité.

Deux des « quatre mousquetaires », ainsi qu’ils se sont eux-mêmes baptisés, de ce rendez-vous, Marc Menant et Eric de Riedmatten, ne sont pas encore fixés sur leur avenir au sein de ce nouveau dispositif. Seul Dimitri Pavlenko, présentateur de la matinale d’Europe 1 et dernière pièce du quatuor (avec M. Zemmour), était présent sur le plateau. D’autres intervenants sont encore à venir, indique-t-on au sein de la chaîne, où l’on explique avancer « pas à pas ».

Pas question d’effectuer le moindre virage éditorial : En choisissant ces trois figures ultraconservatrices, CNews donne le ton : pas question d’effectuer le moindre virage éditorial. Surtout, elle choisit des visages déjà présents à l’antenne de CNews, mais aussi d’Europe 1, où Vincent Bolloré, premier actionnaire de Vivendi (propriétaire de CNews), fait la pluie et le beau temps depuis qu’il est devenu le premier actionnaire de la radio du groupe Lagardère.

Mathieu Bock-Côté, valeur montante de la droite conservatrice, dont le dernier ouvrage, La Révolution racialiste et autres virus idéologiques (Presses de la Cité, 240 pages, 20 euros), fustige l’immigration massive, le multiculturalisme et le mouvement « woke », intervient tous les samedis soir entre 20 heures et 21 heures dans « Il faut en parler », une émission animée par Thomas Lequertier, mais aussi sur Europe 1, dans « Le Grand Rendez-vous », l’émission politique dominicale.

Il vous reste 49.64% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.

Lire la Source : https://www.lemonde.fr/economie/article/2021/09/13/cnews-remplace-eric-zemmour-par-plusieurs-editorialistes-ultra-conservateurs_6094536_3234.html

© Par Bernard TRITZ

CNEWS : Éric ZEMMOUR écarté !

Par Hugues Garnier – Publié le lundi 13 septembre 2021 à 9h14.

Eric Zemmour le 22 avril 2021 à Paris – JOEL SAGET © 2019 AFP

APRÈS LA DÉCISION DU CSA, ÉRIC ZEMMOUR ÉCARTÉ DE SON ÉMISSION SUR CNEWS : Le polémiste, dont les ambitions présidentielles semblent se confirmer au fil des semaines, a été écarté de son émission « Face à l’Info » diffusée sur la chaîne CNews.

Le polémiste Éric Zemmour est écarté de son émission « Face à l’info » sur CNews. Une décision de la chaîne qui fait suite à la demande du Conseil supérieur de l’audiovisuel qui souhaite que son temps de parole médiatique soit désormais décompté.

« Bien qu’Éric Zemmour ne se soit pas déclaré candidat à l’élection présidentielle qui aura lieu dans 7 mois, le CSA » contraint CNews à cette décision, regrette ainsi la chaîne.

Une décision inédite du Conseil supérieur de l’audiovisuel : Les prises de parole d’Éric Zemmour portant sur « le débat politique national » doivent désormais l’objet d’un décompte, selon la décision publiée mercredi dernier par le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA), qui désormais considère Éric Zemmour comme une personnalité politique.

« J’en suis fort triste », a réagi l’écrivain ce lundi matin sur l’antenne de CNews, « je pense que c’était inévitable, je pense que le CSA l’a fait exprès, l’a fait volontairement ».

« Quand on ne peut pas résister, il faut rompre et résister ailleurs », a ajouté Éric Zemmour, « c’est ce que je vais faire mais j’ai beaucoup de vague à l’âme ce matin ».

L’écrivain, qui n’exclut pas une candidature à l’élection présidentielle, avait accusé la semaine dernière « le gouvernement » d’avoir exercé une pression sur le CSA.

Lire la Source : https://www.bfmtv.com/politique/apres-la-decision-du-csa-eric-zemmour-ecarte-de-son-emission-sur-cnews_AN-202109130117.html

© par Bernard TRITZ

« Une dérive très grave » : l’ex-membre du CSA Françoise Laborde défend la liberté d’expression d’Éric Zemmour 

En effet le premier scandale ! Allons-nous devenir une république bananière ?

MEMORABILIA

Alors que le Conseil supérieur de l’audiovisuel a demandé à tous les médias audiovisuels de décompter le temps de parole du journaliste de CNews, à compter de ce jeudi 9 septembre, l’ex-membre du CSA a qualifié cette décision de honteuse. Par  valeursactuelles.com. Publié le 9 septembre 2021

Eric Zemmour © Michel Euler/AP/SIPA

Éric Zemmour © Michel Euler/AP/SIPAPartager cet article surFacebookTwitterLinkedIn

Mercredi 8 septembre, le CSA a demandé aux médias audiovisuels que toutes « les interventions de Monsieur Eric Zemmour portant sur le débat politique national » soient désormais décomptées de son temps de parole, « à compter du 9 septembre 2021 ». Sur son compte Twitter, Éric Zemmour a immédiatement dénoncé une décision qui s’apparente à de la « censure »« Le CSA prend le relais des juges. Je ne me tairai pas #STOPCENSURE », a-t-il écrit. L’éditorialiste peut toutefois compter sur de nombreux soutiens, dont certains inattendus. « Quelle honte ! Depuis quand le CSA censure les journalistes ? », a ainsi lancé l’ancienne journaliste de…

Voir l’article original 153 mots de plus

Éric Zemmour écrase la concurrence à droite !

Par LePoint.fr – Publié le 10/09/2021 à 14h17

Éric ZEMMOUR

Le journaliste trône largement en tête de la liste des personnalités politiques de droite les plus recherchées sur Google, rapporte « Le Parisien ».

En cette rentrée politique, la personnalité d’Éric Zemmour suscite bien plus d’intérêt que celles de ses concurrents à droite.

Pas encore candidat, loin d’être élu, mais déjà favori des internautes. La publication par Google Trends, la filiale statistique du géant américain du Web, de la liste des personnalités politiques les plus recherchées fait d’Éric Zemmour le roi des audiences numériques à droite, loin devant Xavier Bertrand ou Valérie Pécresse.

Une première place sur le podium qui ne signifie pas pour autant qu’Éric Zemmour est le plus populaire à droite, mais qui demeure « un bon outil pour jauger la curiosité des internautes », explique Véronique Reille-Soult au Parisien. Présidente du groupe Backbone Consulting, elle estime que c’est davantage la curiosité autour d’une potentielle candidature du journaliste qui le propulse en tête des recherches.

Qui est Éric Zemmour ? : Force est de constater que, si Éric Zemmour venait à céder aux sirènes élyséennes, l’événement serait absolument inédit dans l’histoire de la Ve République. « Les gens veulent d’abord se faire une idée du personnage », détaille Véronique Reille-Soult, qui précise que la curiosité des internautes concerne tout autant la potentielle candidature du journaliste que son entourage proche, sa famille, ses amis ou sa religion. Les nombreuses vidéos et extraits d’interventions médiatiques, où le polémiste explique sa vision politique, sont également très consultés.

C’est donc bien la nouveauté du « cas Zemmour » qui attire les internautes. Une nouveauté à laquelle ne peuvent prétendre d’autres candidats de droite, même s’ils sont déjà déclarés et beaucoup plus installés dans le paysage médiatique.

Mieux que Xavier Bertrand et Marine Le Pen : À droite et à l’extrême droite, pas un candidat n’arrive effectivement à la cheville des audiences Google dont bénéficie Éric Zemmour. Au 5 septembre, ce sont Valérie Pécresse et Marine Le Pen qui complètent le podium. Xavier Bertrand, lui, peine toujours à s’imposer, et a donc été dépassé par sa rivale francilienne.

Toutefois, le président de la région Hauts-de-France parvient à rester au niveau de ses concurrentes directes. C’est beaucoup moins le cas pour Michel Barnier, dont la candidature ne suscite que très peu d’intérêt. « Il est presque inconnu du grand public, ses négociations pour le Brexit ne figurent dans aucune recherche associée. C’est tout juste si les internautes s’intéressent à sa vie privée », analyse Véronique Reille-Soult.

Lire la Source : https://www.lepoint.fr/politique/google-eric-zemmour-ecrase-la-concurrence-a-droite-10-09-2021-2442545_20.php

© par Bernard TRITZ

Éric Zemmour – CSA : temps de parole !

Par jeanmarcmorandini.com – Publié le jeudi 9 septembre 2021.

Éric Zemmour

Colère d’Éric Zemmour après la décision du CSA de décompter son temps de parole : « On essaie de me faire taire ! Le CSA n’a ni le droit, ni la légitimité de juger l’opinion des gens ».

« Au regard des récents développements », Éric Zemmour peut « être regardé dorénavant, tant par ses prises de position et ses actions, que par les commentaires auxquels elles donnent lieu, comme un acteur du débat politique national », a estimé le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) dans un communiqué mercredi soir.

Cette demande doit être appliquée par les médias dès jeudi, fait savoir le régulateur de l’audiovisuel, alors qu’une candidature d’Éric Zemmour à l’élection présidentielle est régulièrement évoquée. Le polémiste a annoncé cesser sa chronique hebdomadaire dans Le Figaro, le temps, avait-il dit, de promouvoir son livre à paraître le 16 septembre intitulé « La France n’a pas dit son dernier mot ».

Colère d’Éric Zemmour dans sa réponse à cette décision. Le polémiste dénonce une censure mais aussi un abus de pouvoir du CSA car selon-lui la loi n’impose de décompter que le temps de parole des chroniqueurs qui sont dans des partis politiques, ce qui n’est pas son cas.

Regardez l’intégralité de sa réponse :

Communiqué de Presse

Lire la Source : https://www.jeanmarcmorandini.com/article-473386-colere-d-eric-zemmour-apres-la-decision-du-csa-de-decompter-son-temps-de-parole-on-essaie-de-me-faire-taire-le-csa-n-a-ni-le-droit-ni-la-legitimite-de-juger-l-opinion-des-gens.html

© par Bernard TRITZ

CNEWS : Face à l’Info caracole devant !

Par Valentin Delepaul – Publié le mercredi 8 septembre 2021 à 12:21

Face à l’Info

Face à l’info – Éric Zemmour débarque sur BFMTV, CNews sanctionne Yves Calvi ! Ce mardi 7 septembre 2021, Christine Kelly animait une nouvelle édition de Face à l’info sur CNews. La chaîne s’est largement classée devant BFMTV et l’émission d’Yves Calvi.

Christine Kelly et Éric Zemmour ont fait leur rentrée sur CNews, le 30 août 2021. Pour leur retour, l’émission est un succès chaque soir et le polémiste, possiblement candidat à l’élection présidentielle de 2022, fait régulièrement l’actualité.

Pour cette nouvelle édition de Face à l’info, ce mardi 7 septembre 2021, l’éditorialiste accompagné de Marc Menant, Éric de Riedmatten et Dimitri Pavlenko ont passé l’actualité en revue. Ils ont notamment évoqué le Brésil et le président Bolsonaro, la souveraineté industrielle, le Qatar, l’écoféminisme et la primaire écologique.

Éric Zemmour infidèle à CNews : Diffusé entre 19 heures et 20h05, Face à l’info a réuni 655 000 téléspectateurs, soit 4,1 % de part de marché sur les quatre ans et plus. Une audience qui a permis à CNews d’être la première chaîne d’information.

En face, l’émission Calvi 3D présentée par Yves Calvi était proposée sur BFM TV. Le programme a réalisé 1,8 % de part d’audience.

Par ailleurs, Éric Zemmour sera dès la semaine prochaine sur BFMTV. Dans le cadre de la promotion de son livre, « La France n’a pas dit son dernier mot », il sera l’invité de Jean-Jacques Bourdin dans l’interview matinale de la chaîne d’information.

Éric Zemmour retrouve Laurent Ruquier et Léa Salamé : Éric Zemmour a connu une certaine notoriété à partir de 2006 lorsqu’il était chroniqueur dans On n’est pas couché sur France 2. Après avoir été évincé de l’émission en 2012, il est revenu en tant qu’invité dans l’émission de Laurent Ruquier.

À la rentrée 2013, Léa Salamé présente « Ça se dispute » sur I-télé où elle arbitre les débats entre Éric Zemmour et Nicolas Domenach. Ce samedi 11 septembre 2021, Éric Zemmour sera l’invité de « On est en direct » sur France 2. Il retrouvera donc Laurent Ruquier et Léa Salamé, nouvelle coanimatrice du programme.

Face à l’info est à retrouver sur CNews entre 19 heures et 20h05.

Lire la Source : https://www.toutelatele.com/face-a-l-info-eric-zemmour-debarque-sur-bfmtv-cnews-sanctionne-yves-calvi-133252

© par Bernard TRITZ

Éric Zemmour est relaxé en appel !

Par franceinfo avec AFP – France Télévisions – Publié le mercredi 08 septembre 2021 14h14 – Mis à jour à 17h00.

Le polémiste Eric Zemmour, à Paris, le 22 avril 2021. (JOEL SAGET / AFP)

Éric Zemmour est relaxé en appel pour des propos contre l’islam et l’immigration tenus en 2019. En première instance, le chroniqueur de 63 ans avait été condamné pour ces propos à 10.000 euros d’amende.

La cour d’appel de Paris a relaxé, mercredi 8 septembre 2021, le polémiste Éric Zemmour, qui était poursuivi pour injure et provocation à la haine après une violente diatribe contre l’islam et l’immigration. En première instance, le chroniqueur de 63 ans avait été condamné pour ces propos à une peine de 10.000 euros d’amende.

Éric Zemmour s’était exprimé, le 28 septembre 2019, lors de « Convention de la droite », une réunion organisée par les proches de l’ancienne députée d’extrême droite Marion Maréchal. Lors de son discours, il s’en était pris aux immigrés « colonisateurs » et cité l’écrivain Renaud Camus, théoricien du « grand remplacement » de la population blanche et chrétienne par une population immigrée musulmane. RTL avait cessé sa collaboration avec lui à la suite de ce discours.

Éric Zemmour était également convoqué mercredi devant le tribunal pour avoir mis en cause les migrants mineurs, qu’il avait qualifiés de « voleurs » et d' »assassins » sur CNews en septembre 2020. Son avocat Maître Olivier Pardo annoncé à Franceinfo que le procès a été renvoyé au 17 novembre à 9h30.

Lire la Source : https://www.francetvinfo.fr/politique/eric-zemmour/eric-zemmour-est-relaxe-en-appel-pour-des-propos-contre-l-islam-et-l-immigration-tenus-en-2019_4764255.html

© par Bernard TRITZ

Éric Zemmour, site Internet, une Tournée !

Par Louis de Raguenel – Édité par Mélanie Faure, le samedi 04 septembre 2021 à 09h00, Modifié à 22h01.

Éric Zemmour va tenir des conférences pour promouvoir son dernier ouvrage © JOEL SAGET / AFP

Éric Zemmour

INFO EUROPE 1 – Éric Zemmour lance un site et prépare une tournée : Éric Zemmour lance samedi le site « Croisée des chemins », révèle Europe 1. Le polémiste donnera des conférences autour de la sortie de son nouveau livre à travers la France, dans une tournée qui prend des allures de campagne électorale à l’approche de l’élection présidentielle en 2022.

Éric Zemmour lance ce samedi le site « Croisée des chemins« . Le journaliste va mettre en ligne les inscriptions pour les conférences de son livre, telle une tournée nationale qui a des airs de début de campagne électorale, à l’approche de l’élection présidentielle de 2022, révèle samedi Europe 1. Éric Zemmour sera à Toulon, dans le Var, le 17 septembre, au lendemain de la publication de son ouvrage. Ensuite, Éric Zemmour a rendez-vous à Nice, dans les Alpes-Maritimes. Le polémiste annoncera progressivement les prochaines conférences, quoique les événements des prochaines semaines sont d’ores et déjà bouclés.

Éric Zemmour « à la rencontre des Français » : Des obligations professionnelles qui contraignent Éric Zemmour à quitter la rédaction du quotidien national Le Figaro, où il rédigeait chaque semaine une chronique. Le journaliste a annoncé la nouvelle sur les réseaux sociaux. « La France est à la croisée des chemins, mais elle n’a pas dit son dernier mot. Je pars à la rencontre des Français pour leur présenter mon nouveau livre. Dans le cadre de ces échanges avec les Français, je ne pourrai plus assurer ma chronique de fin de semaine dans Le Figaro », écrivait-il le 1er septembre sur Twitter.

sur Twitter

Depuis plusieurs semaines, Éric Zemmour et son équipe s’activent dans l’ombre. Récemment, on apprenait ainsi que l’éditorialiste aurait multiplié les rendez-vous avec des chefs d’entreprise et des industriels en vue de financer sa campagne présidentielle. Il était notamment attendu à Londres, comme Emmanuel Macron avant lui en 2017. 

Lire la source : https://www.europe1.fr/politique/info-europe-1-eric-zemmour-lance-un-site-et-prepare-une-tournee-4064920

Courriel reçu hier samedi à 14h40.

© par Bernard TRITZ

M. Éric Zemmour

Par Bernard TRITZ – Publié le samedi 4 septembre 2021.

Actualité en 2 photos

Tous le connaissent un des rares Journalistes à dire les choses de la vie, que l’on a envie d’entendre. Cela représente beaucoup.

On ne veut plus de la soupe indigeste et infâme que l’on nous ressert depuis 40 années.

Nous subissons les errances et dépenses d’hommes politique, dont la seule politique fut de parler, sur beaucoup de chaînes de TV devant micros et caméras : faire des promesses et de surtout ne rien faire, ni entreprendre sauf de voyager partout !

Nous voulons tous dire : STOP !

Une Europe pilotée par la France du type celle des 6 membres fondateurs de l’UE, qui sont : l’Allemagne, la Belgique, la France, l’Italie, le Luxembourg et les Pays-Bas. L’Europe de 1957.

Une immigration choisie et pas subie du type Australien.

Réindustrialiser la France.

© par Bernard TRITZ

Éric Zemmour écrase Yves Calvi. CNEWS renverse BFMTV !

Éric Zemmour écrase Yves Calvi, CNews renverse BFMTV !

Par Valentin Delepaul – Publié le jeudi 2 septembre 2021 à 12h00

Monsieur Éric Zemmour

Ce mercredi 1er septembre 2021, Christine Kelly présentait une nouvelle édition de Face à l’info sur CNews. Aux côtés d’Éric Zemmour et de ses chroniqueurs, la journaliste a permis à la chaîne d’être une nouvelle fois leader des audiences face à BFMTV et LCI.

Après avoir fêté l’anniversaire d’Éric Zemmour la veille, Christine Kelly a fait une allusion sur les chapeaux qu’elle avait offerts aux chroniqueurs. Le chroniqueur Marc Menant explique avec humour l’avoir vendu.

Pour cette nouvelle émission, Éric Zemmour était donc accompagné d’Éric de Riedmatten, Dimitri Pavlenko et Marc Menant. L’éditorialiste et ses chroniqueurs sont revenus sur l’actualité avec comme sujets : les syndicats, les prix qui augmentent pour la rentrée, la cryptomonnaie ADA, sur l’école, la qualité de l’enseignement et le bilan de Jean-Michel Blanquer.

Éric Zemmour a confié avoir été un élève dissipé, mais passionné par les cours notamment les dictées.

CNews sur une bonne dynamique : L’édition de ce 1er septembre 2021 a réuni 620 000 téléspectateurs, soit 3,7% de part de marché. Le programme perd 0,1 point par rapport à la veille. Cela reste une performance solide pour CNews.

Éric Zemmour et Christine Kelly ont fait leur rentrée le 30 août et permettent depuis le début de la semaine au canal 16 de la TNT d’être la première chaîne d’information. L’émission est en lead-in de L’Heure des Pros avec Pascal Praud dont l’audience est également au rendez-vous.

Éric Zemmour plus fort qu’Yves Calvi et David Pujadas : CNews s’est largement classé leader face aux chaînes d’information concurrente. Face à l’info est devant l’émission d’Yves Calvi sur BFM TV (1,6 %) et devant 24 Heures Pujadas sur LCI (1,4 %).

Mais, si Éric Zemmour décidait de se présenter à l’élection présidentielle de 2022, lui qui a annoncé arrêter sa chronique au Figaro pour être sur le terrain auprès des Français, il devrait quitter la chaîne. Face à l’info pourrait ainsi perdre des téléspectateurs.

En attendant l’officialisation ou non de sa candidature, Face à l’info est à retrouver sur CNews entre 19 heures et 20h05.

Lire la Source : https://www.toutelatele.com/face-a-l-info-eric-zemmour-ecrase-yves-calvi-cnews-renverse-bfmtv-133088

© par Bernard TRITZ