ROGNAC – Test de Débit Free

Réalisez le test débit Freebox : Connexion lente, écran qui se fige… Simple ressenti ou véritable problème, comment savoir ? Est-ce la faute de votre opérateur, à savoir Free ? Pas toujours simple à déterminer… En exclusivité, nous vous proposons un test de débit Freebox. En-dessous, retrouvez toutes les informations qui vous permettront d’interpréter les résultats de votre test.

À quoi ça sert ce test de débit Free ? : Un épisode de série qui se bloque sur l’écran, un jeu en ligne qui traîne, des téléchargements qui s’éternisent : vous vous posez peut-être des questions sur le débit de votre Freebox. Est-il conforme aux valeurs promises par l’opérateur ? Bonne nouvelle, nous avons conçu un test débit Freebox qui va vous permettre de le vérifier ! Mais avant, il convient de lire ces quelques lignes d’explication très utiles et de prendre le temps de découvrez le lexique des termes techniques utilisés.

Notre site vous propose un test de débit Free en ligne permettant d’évaluer avec précision le débit ascendant (upload) et descendant (download) de votre connexion, ainsi que deux autres critères techniques importants : le ping (équivalent au temps de latence) et la gigue.

Bien entendu, la mesure essentielle à prendre en compte, celle qui impacte le plus l’utilisation du web au quotidien, est la vitesse de débit descendant, c’est-à-dire la transmission des données depuis le réseau Internet vers un appareil connecté : ordinateur, mais aussi tablette, smartphone ou console de jeu branchée en wifi.

Comment effectuer ce test de débit Free ? : Intéressé par un test débit Free ? Rendez-vous tout simplement dans le haut de notre page de test et cliquez sur le bouton gris « Lancer le test ». Le test de débit va prendre quelques secondes, ensuite on obtient une page de résultat similaire à celle qui est présentée juste ci-dessus !

Lire la Source + faire un test de débits : https://freebox-news.com/tutoriel/test-debit-free

© par Bernard TRITZ

Rappel des Ambassadeurs !

Par Noémie Lair, France Bleu – Publié le vendredi 17 septembre 2021 à 22h02.

Le chef de la diplomatie américaine Antony Blinken en visite à Paris avec Jean-Yves Le Drian en juin dernier. © AFP – GONZALO FUENTES / POOL

L’annulation par l’Australie d’un gros contrat d’achat de sous-marins à la France a déclenché une grave crise diplomatique et le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian annonce ce vendredi soir rappeler pour consultations les ambassadeurs français aux États-Unis et en Australie.

C’est une première dans l’Histoire : la France a rappelé pour consultations ses ambassadeurs aux États-Unis et en Australie, a annoncé ce vendredi soir le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian. Cette grave crise diplomatique a été déclenchée mercredi soir par l’annulation par l’Australie d’un gros contrat d’achat de sous-marins à la France, le pays privilégiant un partenariat stratégique avec Washington et Londres. Le gigantesque contrat signé en 2016 prévoyait la fourniture de 12 sous-marins français à propulsion conventionnelle à l’Australie, pour 90 milliards de dollars australiens (56 milliards d’euros).

« À la demande du Président de la République, j’ai décidé du rappel immédiat à Paris pour consultations de nos deux ambassadeurs aux États-Unis et en Australie : Cette décision exceptionnelle est justifiée par la gravité exceptionnelle des annonces effectuées le 15 septembre par l’Australie et les États-Unis », déclare-t-il dans un communiqué.

Un « coup dans le dos » : Jean-Yves Le Drian avait déjà dénoncé jeudi un « coup dans le dos » de l’Australie, et une décision « brutale » du président américain Joe Biden, comparant sa méthode à celle de son prédécesseur Donald Trump. Les Américains avaient ensuite tenté d’apaiser la colère des Français. « La France est un partenaire vital » dans la région indopacifique « et dans beaucoup d’autres domaines », avait déclaré le chef de la diplomatie américaine Antony Blinken. « C’était le cas depuis longtemps, et ce sera le cas à l’avenir », avait-il assuré.

Mais rien n’y fait : La France a également annulé une soirée de gala prévue vendredi soir pour commémorer l’anniversaire de la bataille de Chesapeake Bay, décisive dans la guerre d’indépendance des États-Unis, conclue par une victoire de la flotte française sur la flotte britannique, le 5 septembre 1781.

Lire la Source : https://www.francebleu.fr/infos/international/crise-des-sous-marins-paris-rappelle-ses-ambassadeurs-aux-etats-unis-et-en-australie-pour-1631908915

© par Bernard TRITZ

Pays Visiteurs : 2 nouveaux

Par Bernard TRITZ – Publié le vendredi 17 septembre 2021 à 22h00.

Pays Visiteurs du vendredi 17 septembre 2021, par WordPress.

Statistiques du vendredi 17 septembre 2021 à 22h00.

2 Nouveaux pays visiteurs :

Andorre

Indonésie

Durée de vie du Blog : 68 journées.

Nombre de pays Visiteur selon WordPress : 67

Nous souhaitons la bienvenue à nos nouveaux (lles) visiteuses, visiteurs. Bonnes lectures et visites sur ce blog.

© par Bernard TRITZ

CNEWS – Face à l’info : baisse en vue !

Par Benoit Mandin – Publié le vendredi 17 septembre 2021 à 12:45

Face à l’Info !

Face à l’info : revirement pour Christine Kelly, CNews en alerte après Eric Zemmour : À la veille d’un retour surprise, Christine Kelly a alerté CNews d’une sensible baisse d’audience avec Face à l’info le jeudi 16 septembre 2021.

Le lundi 13 septembre 2021, CNews a mis fin à deux ans de présence d’Eric Zemmour dans Face à l’info : Suite à la demande du CSA aux médias de décompter le temps de parole du candidat potentiel à la présidentielle 2022, la chaîne de Canal+ s’est résolue à l’évincer de son antenne.

Le début d’une nouvelle ère : Face à l’info a survécu au départ d’Eric Zemmour. Christine Kelly a dégainé une nouvelle formule de son émission de débats. Celle, qui a sensiblement contribué à une percée historique d’audience de CNews au cours de la saison 2020/2021, a été maintenue entre 19 heures et 20 heures. La première sans Eric Zemmour a intrigué 575.000 Français, soit 3.3% de l’ensemble du public. Au lendemain d’audiences à la hausse, Christine Kelly a reculé à 543.000 fidèles, soit 3.2% des quatre ans et plus, le mercredi 15 septembre.

CNews chute sans Eric Zemmour : Le jeudi 16 septembre, Christine Kelly a orchestré une nouvelle édition de Face à l’info à partir de 19 heures. Dimitri Pavlenko, Matthieu Bock-Côté, Charlotte d’Ornellas et Marc Menant, déjà présents lors des deux précédents numéros, se sont chargés de décrypter l’actualité. Les débats ont tenu en haleine 520.000 téléspectateurs, soit 3.1% de l’ensemble du public. Si elle a permis à CNews de se positionner leader des chaînes info, Christine Kelly a accusé un sensible recul sur une semaine. Le jeudi 9 septembre, Face à l’info s’était montré plus conquérant de 1.9 point en présence d’Eric Zemmour.

Face à l’info de retour le vendredi ? : Pour sa saison 2021/2022, CNews avait prévu de miser sur des duels entre Eric Zemmour et une série de personnalités le vendredi en access prime time. Depuis la rentrée du journaliste controversé le lundi 30 août, ceux-ci n’ont pas eu lieu. Si l’on se réfère à l’émission du jeudi 16 septembre, il semblerait que Face à l’info signera son retour le vendredi à 19 heures ce 17 septembre. En clôture, Christine Kelly a lâché « A demain » à ses fidèles téléspectateurs. Reste à savoir sous quelle forme l’émission de débats sera étendue pour le dernier jour de la semaine…

En attendant, un revirement de situation a eu lieu pour Christine Kelly. En effet, CNews a annoncé programmer un numéro de Ca se dispute ce vendredi 17 septembre. Dès 19 heures, Loïc Signor sera à l’antenne de la chaine info du groupe Canal en compagnie de Gilles-William Goldanel et Julien Dray.

Lire la Source : https://www.toutelatele.com/face-a-l-info-revirement-pour-christine-kelly-cnews-en-alerte-apres-eric-zemmour-133560

© Par Bernard TRITZ

USA – France : Le divorce est consommé !

Par Orange avec Media Services – Publié le jeudi 16 septembre 2021 à 21h57.

Le ministre français des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian a qualifié de « coup dans le dos » la rupture du contrat avec l’Australie (ici le 10 septembre 2021, à Budapest) – ©Attila KISBENEDEK / AFP

La rupture du contrat des sous-marins australiens provoque une crise diplomatique entre la France et les États-Unis : La rupture du « contrat du siècle » avec l’Australie, à savoir 12 sous-marins pour 56 milliards d’euros, jette un froid entre la France et les Etats-Unis. Les autorités françaises ont annulé une soirée de gala prévue vendredi à Washington.

C’est un coup dur pour la France. Les Etats-Unis, qui cherchent à renforcer tous azimuts leurs alliances face à la Chine, ont annoncé mercredi 15 septembre avec l’Australie et le Royaume-Uni un vaste partenariat de sécurité dans la zone indopacifique, comprenant notamment la livraison de sous-marins à propulsion nucléaire à Canberra. La France voit par conséquent lui échapper un contrat de 90 milliards de dollars australiens (56 milliards d’euros) pour fournir à l’Australie 12 sous-marins à propulsion conventionnelle.

États-Unis, Australie et Royaume-Uni scellent un pacte de sécurité dans l’Indopacifique, colère de Pékin et Paris

La rupture du « contrat du siècle » avec l’Australie, à savoir 12 sous-marins pour 56 milliards d’euros, jette un froid entre la France et les Etats-Unis. Les autorités françaises ont annulé une soirée de gala prévue vendredi à Washington.

C’est un coup dur pour la France. Les Etats-Unis, qui cherchent à renforcer tous azimuts leurs alliances face à la Chine, ont annoncé mercredi 15 septembre avec l’Australie et le Royaume-Uni un vaste partenariat de sécurité dans la zone indopacifique, comprenant notamment la livraison de sous-marins à propulsion nucléaire à Canberra. La France voit par conséquent lui échapper un contrat de 90 milliards de dollars australiens (56 milliards d’euros) pour fournir à l’Australie 12 sous-marins à propulsion conventionnelle.

Sous-marins français en Australie : « La crise diplomatique la plus sévère entre la France et les États-Unis » par FRANCE 24. « C’est vraiment, en bon français, un coup dans le dos », s’est indigné ministre des Affaires étrangères français Jean-Yves Le Drian sur Franceinfo jeudi matin, qui avait conclu le « contrat du siècle » sur les sous-marins lorsqu’il était ministre de la Défense. « Cette décision unilatérale, brutale, imprévisible ressemble beaucoup à ce que faisait Monsieur Trump », l’ancien président américain, a encore fustigé le chef de la diplomatie française.

Mais les Etats-Unis ont affirmé plus tard dans la journée avoir eu des contacts avec la France avant l’annonce de cette nouvelle alliance. « De hauts responsables de l’administration américaine ont été en contact avec leurs homologues français pour discuter de ‘AUKUS’ (ndlr : le nom de ce nouveau partenariat), y compris avant l’annonce » intervenue mercredi, a déclaré à l’AFP un haut responsable de la Maison Blanche. « Comme le président (Biden) l’a dit hier, nous coopérons étroitement avec la France à propos de nos priorités communes dans l’Indopacifique et nous continuerons à le faire », a néanmoins dit le haut responsable de la Maison Blanche, qui a demandé l’anonymat.

Ce que Paris a aussitôt démenti. « Nous n’avons pas été informés de ce projet avant la publication des premières informations dans la presse américaine et australienne, qui elles-mêmes ont précédé de quelques heures l’annonce officielle de Joe Biden », a déclaré à l’AFP le porte-parole de l’ambassade de France à Washington, Pascal Confavreux.

La France annule une célébration à Washington : Cette rupture de contrat avec l’Australie jette un froid entre Paris et Washington, alors que Joe Biden était censé incarner une embellie dans la relation transatlantique après quatre années de brutalité trumpienne. « Il est certain que nous avons une petite crise diplomatique sur la table », résume pour l’AFP Anne Cizel, spécialiste de politique étrangère américaine à l’université parisienne de la Sorbonne. « Les Etats-Unis envoient un signal un peu curieux en ce sens qu’ils réclament une présence (militaire) de leurs alliés européens dans l’Indopacifique et dans le même temps se positionnent en premiers concurrents des ventes de sous-marins français », résume-t-elle.

Paris peut se targuer d’une relation privilégiée avec les Etats-Unis sur un certain nombre de dossiers, à commencer par la lutte anti-jihadiste, de l’Irak au Sahel. Mais l’affaire du partenariat stratégique avec l’Australie concrétise un peu plus, après le retrait d’Afghanistan, un mode d’action et de décision très unilatéral du nouveau président américain. Les Européens ont désormais une idée « assez claire » de la façon dont Washington considère ses alliés, a résumé une source proche du dossier à Paris.

Preuve des tensions entre Paris à Washington, les autorités françaises ont annulé une soirée de gala prévue vendredi à Washington, a confirmé jeudi à l’AFP un responsable sous le couvert de l’anonymat. Cette réception, à la résidence de l’ambassadeur de France à Washington, était censée célébrer l’anniversaire d’une bataille navale décisive de la guerre d’indépendance des Etats-Unis, conclue par une victoire de la flotte française sur la flotte britannique, le 5 septembre 1781.

La bataille de la baie de Chesapeake, aussi connue sous le nom de bataille des caps de Virginie, opposant la flotte de l’amiral britannique Thomas Graves à celle du lieutenant-général des armées navales François Joseph Paul de Grasse, a été jugée cruciale pour la victoire finale des armées coalisées de George Washington, Rochambeau et La Fayette.

D’autres événements s’inscrivant dans la célébration de ce 240e anniversaire ont été toutefois maintenus, comme l’escale d’une frégate française à Baltimore et celle d’un sous-marin à Norfolk, ou encore la dépose d’une gerbe sur un monument à Annapolis.

Lire la Source : https://actu.orange.fr/monde/la-rupture-du-contrat-des-sous-marins-australiens-provoque-une-crise-diplomatique-entre-la-france-et-les-etats-unis-magic-CNT000001EqRdj.html

© Par Bernard TRITZ

Manu

Manu Manu rêva
Où es-tu Manu Manu rêva ?
Bateau fantôme, toi qui rêvas
Des îles et qui jamais n’arrivas
Là-bas (là-bas)Où es-tu Manu Manu rêva ?
Portée disparue Manu rêva
Des jours et des jours tu dérivas
Mais jamais, jamais tu n’arrivas
Là-bas (là-bas)As-tu abordé les côtes de Jamaïca?
Oh, héroïque Manu rêva
Es-tu sur les récifs de Santiago de Cuba ?
Où es-tu Manu rêva ?
Dans les glaces de l’Alaska ? Où es-tu Manu Manu rêva ?
Portée disparue Manu rêva
Bateau fantôme, toi qui rêvas
Des îles et qui jamais n’arrivas
Là-bas (là-bas)Tu es parti, oh Manu rêva
À la dérive Manu rêva
Là-bas (là-bas)As-tu aperçu les lumières de Nouméa ?
Oh, héroïque Manu rêva
Aurais-tu sombré au large de Bora Bora ?
Où es-tu Manu rêva ?
Dans les glaces de l’Alaska? Où es-tu Manu Manu rêva ?
Portée disparue, Manu rêva
Des jours et des jours tu dérivas
Mais jamais, jamais tu n’arrivas
Là-bas (là-bas)Manu rêva, pourquoi ? Manu rêva, pourquoi ?

Windows 10 21H2 : derniers tests !

Par Jérôme GIANOLI – Publié le jeudi 16 septembre 2021.

Windows 10 21H2

Windows 10 21H2, derniers tests avant le lancement : Windows 10 21H2 franchit une nouvelle étape. Microsoft propose son système d’exploitation aux administrateurs informatiques. Cette dernière étape avant le coup d’envoi permet de télécharger et d’exécuter cette mise à jour afin de s’assurer que tout fonctionne bien.

Le lancement de Windows 10 21H2 devrait avoir lieu dans quelques semaines :  Selon les habitudes de Microsoft le rendez-vous est fixé en octobre. Il va s’agir de la deuxième mise à jour de fonctionnalités Windows 10 de l’année. Au travers de son programme de test commercial, Microsoft pousse cette mise à jour via tous les canaux dont Windows Update (si l’organisation est inscrite au programme Insider), Windows Server Update Services (WSUS) et Azure Marketplace. En parallèle nous avons eu la publication de nouvelles images ISO.

Cette démarche a pour objectif de donner la possibilité aux responsables informatiques de tester la nouvelle version de Windows 10 sur leur matériel existant afin de configurer de nouvelles politiques de gestion avant le déploiement automatique.

Windows 10 21H2 sera proposé comme une « mise à jour facultative » via Windows Update : Si la configuration répond aux minimum requis pour Windows 11, une notification le dira. En effet un message spécial dans Windows Update est prévu pour les ordinateurs éligibles. Il informera l’utilisateur qu’une mise à niveau gratuite vers Windows 11 est possible. Le message en question indiquera

« Bonne nouvelle – votre PC répond à la configuration minimale requise pour Windows 11. […] Certaines fonctionnalités de Windows 10 ne sont pas disponibles dans Windows 11. Certaines applications et fonctionnalités peuvent avoir des exigences supplémentaires.”

Microsoft a confirmé que Windows 11 sera disponible à partir de l’automne. Une date officielle est désormais avancée. Le rendez-vous est fixé au 5 octobre prochain.

Windows 10 21H2, quoi de neuf ? : Concernant Windows 10 21H2 il va s’agir d’une mise à jour mineure sans grande nouveauté à la clé. Nous avons tout de même des améliorations dites de “qualité” et quelques “plus” pour les entreprises.

Microsoft propose la prise en charge de la norme WPA3 H2E : Windows 10 renforce ainsi sa sécurité Wi-Fi. De son côté Windows Hello Entreprise permet d’activer le “sans mot de passe” grâce à l’approbation cloud. Nous avons également la prise en charge du calcul GPU dans le sous-système Windows pour Linux (WSL). En théorie, cette avancée améliore les performances dans des nombreux contextes comme les travaux d’intelligence artificielle (IA) et d’apprentissage automatique (ML). Le WSL va également profiter de mises à jour via Windows Update et d’autres fonctionnalités sont attendues dans les prochains mois.

À tout ceci va s’ajouter quelques corrections de bugs. Cela va concerner des problèmes :

– De luminosité de contenu de plage dynamique standard au travers d’un moniteur avec une plage dynamique élevée (HDR),

– De moniteur externe affichant un écran noir après la mise en veille prolongée en raison d’une station d’accueil,

– Et des soucis de fuites de mémoire à l’origine d’une baisse de performance.

Lire la Source : https://www.ginjfo.com/actualites/logiciels/windows-10/windows-10-21h2-derniers-tests-avant-le-lancement-20210916

© Par Bernard TRITZ

Rognac – Test de Débit Free !

Par Bernard TRITZ – Publié le jeudi 16 septembre 2021 à 03h05.

Test de ce matin, débits conformes à ce qui est prévu !

Réalisez le test débit Freebox : Connexion lente, écran qui se fige… Simple ressenti ou véritable problème, comment savoir ? Est-ce la faute de votre opérateur, à savoir Free ? Pas toujours simple à déterminer… En exclusivité, nous vous proposons un test de débit Freebox. En-dessous, retrouvez toutes les informations qui vous permettront d’interpréter les résultats de votre test.

A quoi ça sert ce test de débit Free ? : Un épisode de série qui se bloque sur l’écran, un jeu en ligne qui traîne, des téléchargements qui s’éternisent : vous vous posez peut-être des questions sur le débit de votre Freebox. Est-il conforme aux valeurs promises par l’opérateur ? Bonne nouvelle, nous avons conçu un test débit Freebox qui va vous permettre de le vérifier ! Mais avant, il convient de lire ces quelques lignes d’explication très utiles et de prendre le temps de découvrez le lexique des termes techniques utilisés.

Notre site vous propose un test de débit Free en ligne permettant d’évaluer avec précision le débit ascendant (upload) et descendant (download) de votre connexion, ainsi que deux autres critères techniques importants : le ping (équivalent au temps de latence) et la gigue.

Bien entendu, la mesure essentielle à prendre en compte, celle qui impacte le plus l’utilisation du web au quotidien, est la vitesse de débit descendant, c’est-à-dire la transmission des données depuis le réseau Internet vers un appareil connecté : ordinateur, mais aussi tablette, smartphone ou console de jeu branchée en wifi.

Comment effectuer ce test de débit Free ? : Intéressé par un test débit Free ? Rendez-vous tout simplement dans le haut de notre page de test et cliquez sur le bouton gris « Lancer le test ». Le test de débit va prendre quelques secondes, ensuite on obtient une page de résultat similaire à celle qui est présentée juste ci-dessus :

Lire la Source, réaliser un test de débits : https://freebox-news.com/tutoriel/test-debit-free

© Par Bernard TRITZ

Xavier Bertrand se démarque !

Par la Manufacture – Publié le mercredi 15 septembre 2021 à 20h35.

M. Xavier BERTRAND ce mercredi 15 septembre 2021

Aujourd’hui, à Saint-Quentin, j’ai réaffirmé combien la sécurité serait la priorité de mon mandat, un mandat unique pour mettre fin à l’impunité dans notre pays.

Vous savez comme moi que l’explosion de la violence n’est pas un mythe, que nos concitoyens se sentent totalement démunis, et que les attaques envers nos forces de l’ordre se multiplient.

Parmi mes propositions, certaines visent d’ailleurs à soutenir bien davantage l’action des maires et de leurs polices municipales.

Sur le plan pénal, nous ne mettrons pas fin à l’impunité sans des sanctions claires, avec des peines minimum, qui touchent aussi les mineurs dès 15 ans comme je le propose. Je propose également des mesures concrètes pour lutter contre le phénomène des bandes, pour lutter contre le trafic de stupéfiants, et pour lutter contre le terrorisme qui naît du salafisme. Et je souhaite que nous soutenions bien davantage nos policiers, nos gendarmes.

Cela sera de la responsabilité directe d’un Chef de l’Etat assumant enfin le rôle de Chef des forces de sécurité.

Xavier Bertrand

Président de la Région Hauts-de-France

Lire la Source : https://r.mail.xavierbertrand.org/mk/mr/5iIq21jWDrnLL77dpXVaJ0N6hSx-Bajp3L-KnrRPeq35F-4hl7mLfCP54GI6Dni3PlppxfN41a-lWmuqa_ChmTXbDBln-NU7o15dPNIdIYp0drVE

© Par Bernard TRITZ

Microsoft : il y en a marre !

Hier soir, avant de fermer, cela fonctionnait normalement. Ça n’a pas duré !

Ce matin une mise à jour imposée, comme d’habitude ! Hé ! Patatras ! Tout était en Panique !

Bill Gates : retiens tes ingénieurs et techniciens ! Ils nous cassent les pieds ! Ils nous les brisent ! Je voudrais rester poli, je me retiens, je ne te promets pas que cela va durer, je vais devenir grossier te réservant les pires insultes.

Merde ! J’ai payé le prix demandé début décembre 2020. Toute l’année, des téléchargements abusifs et les dysfonctionnements qui allaient avec.

Arrête, au Nom de Dieu ! De me faire changer de mots de passe plusieurs fois par an. Et ce matin ont m’écrit une mise à jour dans un mois. MAIS C’EST QUOI TOUT CE BORDEL ?

Puis mon imprimante a changé de statut, impossible d’imprimer en couleurs, uniquement en noir !

Tu vas appeler tes techniciens à Dublin et demande à l’un d’eux de me téléphoner afin de réparer TOUS les désordres. TOUT LES DESORDRES et DURABLEMENT.

Bill je suis très en colère ! Et tu vas me faire un avoir commercial de 50% off !

© Par Bernard TRITZ

Pays Visiteurs : 1 nouveau

Par Bernard TRITZ – Publié le mardi 14 septembre 2021 à 14h40.

Pays Visiteurs du mardi 14 septembre 2021, par WordPress.

Statistiques du mardi 14 septembre 2021 à 14h40.

1 Nouveau pays visiteur :

Union Européenne

Durée de vie du Blog : 65 journées.

Nombre de pays Visiteur selon WordPress : 65

Nous souhaitons la bienvenue à nos nouveaux (lles) visiteuses, visiteurs. Bonnes lectures et visites sur ce blog.

© par Bernard TRITZ

CNews remplace Éric Zemmour !

Par Aude Dassonville et Sandrine Cassini – Publié le lundi 13 septembre 2021 à 22h43, Mis à jour le mardi 14 septembre à 07h07.

Éric Zemmour

CNews remplace Éric Zemmour par plusieurs éditorialistes ultraconservateurs : Appelés à succéder à l’éventuel candidat à la présidentielle, Charlotte d’Ornellas, Mathieu Bock-Côté et Eugénie Bastié sont des familiers de CNews, mais aussi d’Europe 1. Les synergies entre les deux antennes pourraient encore se renforcer avec la Co diffusion de la matinale du week-end.

Pascal Praud a fini la journée, lundi 13 septembre sur CNews, comme il l’a commencée : en consacrant son « Heure des pros » à la décision prise conjointement par la chaîne et Éric Zemmour de mettre un terme à la participation de ce dernier à l’émission « Face à l’info » (19 heures). Depuis que le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) a demandé, mercredi 8 septembre, aux médias audiovisuels de comptabiliser le temps de parole du chroniqueur d’extrême droite au motif qu’il est devenu, à son sens, « un acteur du débat politique national », les médias du groupe Vivendi n’ont de cesse de faire fructifier la polémique.

Après avoir annoncé, jeudi 9 septembre, qu’Éric Zemmour serait encore à l’antenne dans les jours à venir, la chaîne d’information a décidé, à regret, de lui substituer un casting tournant d’éditorialistes. Autour de la présentatrice Christine Kelly lundi soir, les journalistes Eugénie Bastié et Charlotte d’Ornellas ainsi que le sociologue québécois Mathieu Bock-Côté ont pris sa relève pour débattre de l’actualité.

Deux des « quatre mousquetaires », ainsi qu’ils se sont eux-mêmes baptisés, de ce rendez-vous, Marc Menant et Eric de Riedmatten, ne sont pas encore fixés sur leur avenir au sein de ce nouveau dispositif. Seul Dimitri Pavlenko, présentateur de la matinale d’Europe 1 et dernière pièce du quatuor (avec M. Zemmour), était présent sur le plateau. D’autres intervenants sont encore à venir, indique-t-on au sein de la chaîne, où l’on explique avancer « pas à pas ».

Pas question d’effectuer le moindre virage éditorial : En choisissant ces trois figures ultraconservatrices, CNews donne le ton : pas question d’effectuer le moindre virage éditorial. Surtout, elle choisit des visages déjà présents à l’antenne de CNews, mais aussi d’Europe 1, où Vincent Bolloré, premier actionnaire de Vivendi (propriétaire de CNews), fait la pluie et le beau temps depuis qu’il est devenu le premier actionnaire de la radio du groupe Lagardère.

Mathieu Bock-Côté, valeur montante de la droite conservatrice, dont le dernier ouvrage, La Révolution racialiste et autres virus idéologiques (Presses de la Cité, 240 pages, 20 euros), fustige l’immigration massive, le multiculturalisme et le mouvement « woke », intervient tous les samedis soir entre 20 heures et 21 heures dans « Il faut en parler », une émission animée par Thomas Lequertier, mais aussi sur Europe 1, dans « Le Grand Rendez-vous », l’émission politique dominicale.

Il vous reste 49.64% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.

Lire la Source : https://www.lemonde.fr/economie/article/2021/09/13/cnews-remplace-eric-zemmour-par-plusieurs-editorialistes-ultra-conservateurs_6094536_3234.html

© Par Bernard TRITZ

Microsoft : synonyme de panique à bord !

Depuis peu Microsoft nous mène la vie dure de façon hystérique ! Les mots de passe tous nous y sommes confrontés.

Pour se connecter cela devient la chienlit, une énorme chienlit !

mot de passe d’application aberration stupéfaction !!!

Maintenant ils font pire que les banques : qui sont toujours avec une authentification en deux étapes (mot de passe + code par téléphone mobile), Microsoft vient de sortir un mot de passe d’application en 16 caractères éphémères. Dont ils ne sont pas sûrs du tout, ils donnent du « peut-être ! ».

De vous à moi, ils commencent à être gonflants ! Peut-être qu’ils devront nous offrir gratuitement une secrétaire pour gérer les scènes d’authentifications !

© par Bernard TRITZ

CNEWS : Éric ZEMMOUR écarté !

Par Hugues Garnier – Publié le lundi 13 septembre 2021 à 9h14.

Eric Zemmour le 22 avril 2021 à Paris – JOEL SAGET © 2019 AFP

APRÈS LA DÉCISION DU CSA, ÉRIC ZEMMOUR ÉCARTÉ DE SON ÉMISSION SUR CNEWS : Le polémiste, dont les ambitions présidentielles semblent se confirmer au fil des semaines, a été écarté de son émission « Face à l’Info » diffusée sur la chaîne CNews.

Le polémiste Éric Zemmour est écarté de son émission « Face à l’info » sur CNews. Une décision de la chaîne qui fait suite à la demande du Conseil supérieur de l’audiovisuel qui souhaite que son temps de parole médiatique soit désormais décompté.

« Bien qu’Éric Zemmour ne se soit pas déclaré candidat à l’élection présidentielle qui aura lieu dans 7 mois, le CSA » contraint CNews à cette décision, regrette ainsi la chaîne.

Une décision inédite du Conseil supérieur de l’audiovisuel : Les prises de parole d’Éric Zemmour portant sur « le débat politique national » doivent désormais l’objet d’un décompte, selon la décision publiée mercredi dernier par le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA), qui désormais considère Éric Zemmour comme une personnalité politique.

« J’en suis fort triste », a réagi l’écrivain ce lundi matin sur l’antenne de CNews, « je pense que c’était inévitable, je pense que le CSA l’a fait exprès, l’a fait volontairement ».

« Quand on ne peut pas résister, il faut rompre et résister ailleurs », a ajouté Éric Zemmour, « c’est ce que je vais faire mais j’ai beaucoup de vague à l’âme ce matin ».

L’écrivain, qui n’exclut pas une candidature à l’élection présidentielle, avait accusé la semaine dernière « le gouvernement » d’avoir exercé une pression sur le CSA.

Lire la Source : https://www.bfmtv.com/politique/apres-la-decision-du-csa-eric-zemmour-ecarte-de-son-emission-sur-cnews_AN-202109130117.html

© par Bernard TRITZ

Android : 39 failles de sécurité !

Par Julien Lausson – Publié le vendredi 10 septembre 2021.

Le dos du OnePlus 9 Pro, smartphone qui fonctionne avec Android. // Source : 金琛玮 – Wikimedia

Android : Google déploie un patch pour régler 39 failles de sécurité : Le nouveau bulletin de sécurité de septembre couvre 39 failles repérées dans Android. Toutes sont corrigées par un patch en cours de déploiement.

Google a publié le 7 septembre le bulletin de sécurité pour Android qui, une fois encore, est conséquent. Cette nouvelle édition, comporte, pas moins de 39 vulnérabilités identifiées et corrigées avec le patch mensuel qui sera progressivement proposé au public, en fonction de la version du système d’exploitation qui est utilisée, mais aussi de la politique de mise à jour des fabricants de smartphones.

UN PATCH ANDROID EN COURS DE DÉPLOIEMENT : Ces 39 brèches ne présentent pas le même niveau de criticité : une seule présente un risque modéré. Toutes les autres sont considérées comme sérieuses (31 d’entre elles) ou critiques (7). Le bulletin publié par Google ne fait pas mention d’une éventuelle attaque informatique qui exploiterait actuellement une ou plusieurs de ses failles. Si c’était le cas, Google publierait un correctif d’urgence à part.

Google suit ce qu’on appelle le score CVSS pour déterminer la gravité des failles. Ce score propose un barème qui analyse les caractéristiques de la vulnérabilité et des conditions pour en profiter. Par exemple, faut-il un accès physique au terminal ? Doit-on attendre au préalable une action particulière de la victime ? Un certain niveau de privilège sur le système est-il nécessaire ? Etc.

Dans son bulletin, Google précise que le patch s’adresse aux smartphones qui ont accès au moins à Android 8.1, une branche qui est sortie à la fin de l’année 2017. Sont aussi prises en charge les versions suivantes : 9 (août 2018), 10 (septembre 2019) et 11 (septembre 2020). La prochaine mouture de l’OS, Android 12, n’est pas concernée directement (elle sera bien sûr patchée), car elle n’est pas encore lancée.

Lire la Source : https://www.numerama.com/tech/738398-android-google-deploie-un-patch-pour-regler-39-failles-de-securite.html

© par Bernard TRITZ

Pays Visiteurs : 1 nouveau

Par Bernard TRITZ – Publié le dimanche 12 septembre 2021 à 20h50.

Pays Visiteurs du dimanche 12 septembre 2021, par WordPress.

Statistiques du dimanche 12 septembre 2021 à 20h50.

1 Nouveau pays visiteur :

Le Libéria

Durée de vie du Blog : 63 journées.

Nombre de pays Visiteur selon WordPress : 64

Nous souhaitons la bienvenue à nos nouveaux (lles) visiteuses, visiteurs. Bonnes lectures et visites sur ce blog.

© par Bernard TRITZ