Bouches du Rhône – Centres Commerciaux, fin du passe-sanitaire !

Par La Provence -publié le mercredi 29 septembre 2021 à 18H30 – Mis à jour à 18H30

Le passe-sanitaire ne sera plus obligatoire dans les centres commerciaux de plus de 20.000 m² des Bouches-du-Rhône. PHOTO F. PENNANT

Covid-19 : fin du passe-sanitaire dans les centres commerciaux des Bouches-du-Rhône dès vendredi 1er octobre 2021.

Le passe-sanitaire ne sera plus obligatoire dans les centres commerciaux de plus de 20.000 m² des Bouches-du-Rhône, à compter de vendredi. La préfecture vient de l’annoncer dans un communiqué. « La situation sanitaire s’améliore progressivement. Les indicateurs épidémiologiques sont en baisse avec un taux d’incidence de 141 cas pour 100.000 habitants », écrit le préfet.

Soit en dessous du seuil pour lequel le gouvernement permettait aux préfets de prendre un tel arrêté depuis le 8 septembre 2021 : un taux d’incidence inférieur à 200/100.000 et en baisse depuis au moins sept jours.

Le port du masque reste obligatoire dans les lieux à forte concentration de population, dans les établissements recevant du public, sur les marchés, événements sur la voie publique, aux abords des écoles et crèches et sur le parvis et les quais des gares.

Lire la Source : https://www.laprovence.com/actu/en-direct/6507643/coronavirus-fin-du-pass-sanitaire-dans-les-centres-commerciaux-des-bouches-du-rhone-des-vendredi.html

© par Bernard TRITZ

Électricité : 12 appareils à débrancher !

Par Nantcy Leone – Publié le mardi 28 septembre 2021 à 14h07.

12 appareils à débrancher chez soi pour éviter son explosion

Facture d’électricité – 12 appareils à débrancher chez soi pour éviter son explosion : Selon l »UFC Que-Choisir, le tarif régulé de l’électricité (TRVE) pourrait bondir de 10% en 2022. Des millions de ménages pourraient ainsi voir leur facture gonfler de 150 euros en moyenne. Voici comment réduire cette hausse de moitié, en évitant de laisser en veille divers appareils.

Votre note d’électricité pourrait exploser en 2022 ! L’UFC Que-Choisir a récemment lancé une alerte à ce sujet. Selon l’association de consommateurs, le tarif régulé (TRVE) pourrait bondir de 10% l’an prochain, en raison de la hausse des prix sur les marchés européens. Des millions de ménages ayant souscrit à cette formule pourraient donc voir leur facture grimper de 150 euros en moyenne. Pour limiter cette augmentation, de nombreuses stratégies peuvent être mises en place. À commencer par les écogestes.

Facture d’électricité – Vos appareils en veille vous coûtent 86 euros par an en moyenne : Si réduire le chauffage de 1 °C chez vous permet d’économiser 7% sur la consommation d’énergie, pensez également à entretenir vos appareils ou d’opter pour de l’électroménager moins énergivore. Une autre habitude à laquelle nous pensons moins souvent peut aider à baisser la facture d’électricité. En effet, des dizaines d’appareils électriques restent branchés en permanence chez nous. Or, en plus de ne pas être écologique, cette consommation d’énergie « en sommeil » nous fait perdre beaucoup d’argent, inutilement. Selon l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (ADEME), un foyer gaspille ainsi chaque année 86 euros à cause de cette mauvaise habitude. Du fait du courant résiduel, même « un ordinateur éteint, mais encore branché continue à consommer de l’électricité », indique l’ADEME.

Tous les éléments branchés consomment environ un euro par watt de veille. Soit l’équivalent de « sept à huit ampoules nouvelle génération laissées allumées 365 jours par an et 24 heures sur 24 », d’après les calculs de l’ADEME.

Quels sont alors les appareils que l’on peut débrancher (en utilisant des multiprises à interrupteurs ou interrupteurs programmables) pour consommer moins d’énergie et économiser ? Découvrez-les dans notre diaporama ci-dessus.

Lire la Source : https://www.planet.fr/conso-facture-delectricite-12-appareils-a-debrancher-chez-soi-pour-eviter-son-explosion.2316460.1404.html

© Par Bernard TRITZ

Chine : Inquiétude des marchés !

Par Armelle Bohineust – Publié le lundi 16 août 2021 à 19h52.

Spools of an industrial sewing machine in a factory, in the background working a seamstress 49446359/Kzenon – stock.adobe.com

Ralentissement chinois, inquiétude des marchés ! :Les investisseurs estiment que la baisse de la croissance chinoise annonce un mouvement identique en Europe et aux États-Unis.

Les dernières données économiques publiées par Pékin déçoivent. Selon le Bureau national des statistiques (BNS), la production industrielle chinoise en juillet est en hausse de 6,4 % sur un an. Ce rythme est inférieur à celui du mois précédent et aux attentes des analystes. Par ailleurs, les ventes de détail ont connu en juillet leur plus faible progression depuis le début de l’année, une situation liée entre autres à « la propagation de l’épidémie en Chine », selon le BNS. Le nombre de cas quotidiens de Covid-19 officiellement répertoriés se compte encore en dizaines seulement mais leur progression en juillet jusqu’au 10 août a inquiété.

« Ces nouvelles confirment un ralentissement du rythme de la croissance qu’on avait déjà noté depuis le mois dernier » dans la deuxième économie mondiale, estime Daniel Larrouturou, gérant chez Dôm Finance, cité par l’AFP. Les marchés considèrent que ces statistiques peuvent être des éléments « précurseurs de ce qui peut se passer aux États-Unis et en Europe », explique-t-il.

Les matières premières se replient : Les signes de ralentissement dans l’empire du Milieu ont pesé sur de nombreux marchés. Wall Street a ouvert en berne tandis que le CAC 40, qui était à deux doigts d’atteindre son record historique la semaine dernière, a calé, reculant à 6.838,77 points, après être passé au-dessus des 6.900 points vendredi. Les secteurs des métaux et des matières premières se sont repliés dans un mouvement qui s’est ensuite étendu aux autres actions les plus cycliques. Les prix du pétrole ont accentué leur descente, trahissant l’inquiétude des investisseurs sur la demande de brut en Chine.

Lire la Source : https://www.lefigaro.fr/conjoncture/le-ralentissement-chinois-inquieteles-marches-20210816

© par Bernard TRITZ