Marseille : Sous la Bonne Mère, grosse mer pour Anne

Par Romain Cluzel (avec J.A.) – RMC – Publiée vendredi 14 janvier 2021 à 11h40.

© RMC Huée à la manif des profs, lâchée par le maire de Marseille: journée noire pour Anne Hidalgo

Huée à la manif des profs, lâchée par le maire de Marseille : journée noire pour Anne Hidalgo : Ce devait être une journée pour relancer à nouveau sa campagne. Anne Hidalgo a présenté son programme devant la presse à Paris, ce jeudi. Un projet « riche, neuf, complet et financé » selon la candidate, détaillé en 70 mesures.

Parmi elles : augmentation du Smic de 15%, « tiers payant » pour la rénovation thermique des logements, limitation des écarts de rémunération de 1 à 20 dans chaque entreprise ou instauration d’un référendum d’initiative citoyenne.

De quoi relancer sa campagne ? : La candidate, toujours située entre 3 et 4% dans les sondages, n’arrive pas à sortir du marasme.

La journée a tourné un peu plus au cauchemar lors de la manifestation des profs dans Paris : Avec la présentation de son programme, Anne Hidalgo espérait calmer les tensions au sein de sa famille politique. Des tensions qui éclatent au grand jour depuis son renoncement à participer à la primaire populaire. Mais aucune mesure n’est sortie du lot lors de cette conférence de presse.

La journée a tourné un peu plus au cauchemar lors de la manifestation des profs dans Paris. La candidate PS a été sifflée et interpellée par des manifestants, qui lui reprochent le bilan du quinquennat Hollande en matière d’éducation.

Remise en cause au sein même du PS : Ensuite, dans la soirée, elle a été pratiquement lâchée par le maire de Marseille Benoit Payan. Dans une interview à Libération, l’élu PS annonce qu’il soutiendra le vainqueur de la primaire populaire, et assume donc de ne pas soutenir Anne Hidalgo si Christiane Taubira l’emporte.

Pour couronner le tout, Anne Hidalgo devrait faire face à une nouvelle candidature à gauche dès samedi puisque Christiane Taubira doit officialiser sa candidature à Lyon. De mal en pis.

Lire la Source : https://www.msn.com/fr-fr/actualite/france/hu%C3%A9e-%C3%A0-la-manif-des-profs-l%C3%A2ch%C3%A9e-par-le-maire-de-marseille-journ%C3%A9e-noire-pour-anne-hidalgo/ar-AASM18P?ocid=msedgntp#image=1

© par Bernard TRITZ

Marseille # Variant français ?

Par M.Cei. – 20minutes – Publié le jeudi 13 janvier 2022 à 12h45.

© SOPA Images/SIPA Vue de la façade de l’IHU

Coronavirus – C’est quoi ce bazar autour du variant français mis en lumière par l’IHU ? : EPIDEMIE – L’apparition d’un variant dit français, mis en lumière par l’IHU de Didier Raoult à Marseille, a fait les gros titres de la presse anglo-saxonne.

Tout est parti d’un tweet ​ de l’IHU, cet institut marseillais dirigé par Didier Raoult, publié 9 décembre dernier. « Un nouveau variant COVID-19 a été détecté à l’IHU Méditerranée Infection issu de patients de Forcalquier, écrit l’IHU. Il a été baptisé variant IHU et déposé sur GISAID sous le nom de B.1.640.2. ».

Quelques semaines après, l’IHU livre une prépublication sur ce variant dit français. Le texte crée rapidement l’inquiétude dans nombre de médias anglo-saxons, qui soulignent notamment le fait que ce variant présenterait de nombreuses mutations et serait lié à un grand nombre d’hospitalisations dans le sud du pays.

« La machine médiatique s’est emballée » : Alors, dangereux, le variant déposé par l’IHU ? Dans un récent bulletin, en date du 5 janvier, Santé Publique France indique avoir classé le variant 20A/C (B.1.640) comme « variant à suivre ». « Ce classement est dû à la poursuite de sa circulation en France et à des données préliminaires in vitro indiquant une diminution de l’efficacité de la neutralisation par les anticorps vaccinaux ou post infection et donc un possible échappement à la réponse immunitaire », justifie dans son bulletin Santé Publique France. Des résultats toutefois à « interpréter avec prudence », prévient cette même source, en raison « du petit nombre de sujets et de sérums analysés ».

« La machine médiatique s’est emballée et a fait marche arrière aussi vite, tance Samuel Alizon, directeur de Recherche au CNRS et à l’Institut de recherche pour le développement (IRD). Le rapport de l’IHU est une prépublication. Il s’agit donc de résultats non évalués. Autrement dit, n’importe quelle équipe peut poster ce qu’elle veut. De notre côté, lorsque nous tweetons sur de tels résultats, nous rajoutons « non relu par les pairs », afin de bien montrer que cela n’engage que nous et sont à manier avec infiniment de précautions. »

Un variant qui « n’est pas nouveau » : De plus, pour Samuel Alizon, ce variant « n’est pas nouveau », contrairement à ce qu’a pu laisser entendre l’IHU. « On trouve des séquençages quasi identiques, de la même lignée B.1.640.2, partagées par le laboratoire CEBRA le 4 novembre 2021 », rappelle le chercheur. « La lignée B1.640 a été identifiée depuis octobre novembre 2021 », abonde François Blanquart, chercheur du CNRS au Centre interdisciplinaire de recherche en biologie.

« Comme l’illustre la circulation ancienne de ces séquences, leur potentiel épidémique est limité car plus de deux mois plus tard elles demeurent très rares, souligne enfin Samuel Alizon. Bref, cette lignée a eu le temps d’émerger mais elle demeure marginale. Et on ne sait évidemment rien de la virulence vu la rareté de cette lignée. » . « B1.640.2 n’augmente pas en fréquence en France », note François Blanquart. Contacté, l’IHU n’a pas donné suite à nos sollicitations à l’heure où ces lignes sont écrites.

Lire la Source : https://www.msn.com/fr-fr/actualite/technologie-et-sciences/coronavirus-c-est-quoi-ce-bazar-autour-du-variant-fran%C3%A7ais-mis-en-lumi%C3%A8re-par-l-ihu/ar-AASJHKF?ocid=msedgntp#image=1

© par Bernard TRITZ

Marseille – Covid-19 – Evacuations !

Par X.C. – Publié le vendredi 17 décembre 2021 à 08h09 – Mis à jour à 09h03.

Un patient atteint du Covid-19 est pris en charge à l’unité des urgences de l’hôpital Nord de Marseille.
PHOTO – ARCHIVES AFP – NICOLAS TUCAT

Coronavirus – premières évacuations de malades hospitalisés en Paca et notamment à Marseille : Ce matin, sur France Bleu Provence, Sébastien Debeaumont, directeur adjoint de l’ARS Paca, a annoncé que les premières évacuations de malades, atteints d’une forme grave du Coronavirus, vers des centres hospitaliers d’autres régions françaises allaient intervenir. Des patients d’hôpitaux marseillais sont concernés.

« Aujourd’hui la tension dans les hôpitaux (de la région) est maximale. Nous avons une des situations les plus dégradées de France », déplore le responsable.

Lire la Source : https://www.laprovence.com/actu/en-direct/6598437/coronavirus-premieres-evacuations-de-malades-hospitalises-en-paca-et-notamment-a-marseille.html

© par Bernard TRITZ

Marseille – AP- HM – 368 millions €

Dose homéopathique ou emplâtre sur une jambe de bois.

Par 20 Minutes avec AFP – Publié le mardi 14 décembre 2021 à 04h30.

© Alain ROBERT/SIPA Le Premier ministre Jean Castex discute avec un infirmier, à Marseille le 13 décembre 2021.

AP-HM – Les hôpitaux de Marseille vont recevoir 368 millions d’euros pour être modernisés : Pour ce programme de modernisation, l’Etat va allouer 238 millions d’euros, le département 57 millions, la métropole 17 millions, la région 31 millions et la ville 25 millions.

SANTE – Pour ce programme de modernisation, l’Etat va allouer 238 millions d’euros, le département 57 millions, la métropole 17 millions, la région 31 millions et la ville 25 millions.

Jean Castex est venu à Marseille avec de l’argent. Un programme de modernisation de 368 millions d’euros pour l’AP-HM, les hôpitaux de Marseille, dont près des deux tiers seront financés par l’Etat, a été officiellement acté lundi en présence du Premier ministre, en visite dans la deuxième ville de France.

Quelque « 168 millions étaient déjà annoncés » dans le cadre du Comité interministériel de performance et de modernisation de l’offre de soins (Copermo), « ils seront confirmés », a indiqué Jean Castex lors d’une visite à l’hôpital de La Timone, au cours de laquelle une convention de financement avec les élus locaux a été signée. Cet engagement de l’Etat, annoncé dès janvier 2020, avait été rappelé par Emmanuel Macron lors de sa venue à Marseille en septembre.

Aider à financer l’opération Hôpital Nord : Lors de sa visite, le président avait annoncé le déblocage de « 50 millions d’euros supplémentaires », notamment pour le pôle mère-enfant de la Timone ainsi que pour une Maison des femmes, comme l’a rappelé le Premier ministre lundi. A cela « nous apporterons 20 millions d’euros supplémentaires pour compléter le financement de l’opération Hôpital Nord », a indiqué Jean Castex, portant ainsi l’investissement total de l’Etat à 238 millions d’euros pour l’hôpital public à Marseille.

« C’est un grand soulagement de signer (ce) protocole d’accord (…) dont la concrétisation était attendue depuis si longtemps », a souligné de son côté Martine Vassal, la présidente LR du département des Bouches-du-Rhône et de Métropole Aix-Marseille-Provence. « Les deux institutions ont maintenu leurs engagements pour accompagner cette démarche de modernisation de l’AP-HM à hauteur de 74 millions d’euros (57 millions du département et 17 millions de la métropole), ce qui représente un investissement sans précédent à l’échelle de notre territoire », a-t-elle précisé dans un communiqué au nom des deux institutions.

« Un patrimoine immobilier vieillissant » : La participation de la région Provence-Alpes-Côte-d’Azur est, elle, de 31 millions d’euros au total, dans le cadre du Copermo, a-t-on précisé dans l’entourage du président LR de la région, Renaud Muselier.

La validation du projet de rénovation des hôpitaux marseillais et de son financement « confirme la place centrale de l’AP-HM dans le système hospitalier français », s’est réjouie de son côté la ville de Marseille, qui participera à ce projet de rénovation pour un montant de 25 millions d’euros. « Ce grand projet de santé publique » permet de répondre à « l’impératif de modernisation d’un patrimoine immobilier vieillissant et non conforme aux standards actuels », a souligné la municipalité, dirigée par une coalition de gauche derrière le socialiste Benoît Payan.

Lire la Source : https://www.msn.com/fr-fr/finance/other/ap-hm-les-h%C3%B4pitaux-de-marseille-vont-recevoir-368-millions-d-euros-pour-%C3%AAtre-modernis%C3%A9s/ar-AARMKsB?ocid=msedgntp#image=1

© par Bernard TRITZ

Marseille : Castex ?

Par Mathilde CEILLES – 20minutes – Publié le dimanche 12 décembre 2021 à 18h00.

© Nicolas TUCAT / AFP Jean Castex au balcon de l’hôtel de ville de Marseille

Marseille – Que vient faire Jean Castex pendant deux jours dans la cité phocéenne ? : POLITIQUE – Le Premier ministre se rend à Marseille ce lundi pour une visite de deux jours afin de faire un point d’étape sur le plan initié par Emmanuel Macron pour la cité phocéenne

Trois mois après la présentation du plan d’Emmanuel Macron ​pour Marseille, son Premier ministre, Jean Castex, est en visite ce lundi dans la cité phocéenne pour deux jours, officiellement afin de « faire un point d’étape avec les acteurs locaux sur le déploiement » de ce plan.

Le Premier ministre visitera ce lundi dans l’après-midi le centre de vaccination du Parc Chanot et l’hôpital de la Timone, le tout sur fond de crise sanitaire latente liée au Covid-19. Par ailleurs, comme l’a expliqué à 20 Minutes Samia Ghali, Jean Castex signera des conventions d’engagement de rénovation de deux cités situées dans les quartiers Nord de Marseille.

Surtout, le Premier ministre a programmé dans son agenda des entretiens individuels avec le maire de Marseille Benoît Payan et la présidente de la métropole et du département, Martine Vassal. Ces rencontres interviennent une semaine après l’adoption par le Parlement d’une importante réforme pour le territoire marseillais.

Grève des éboueurs : En effet, les députés ont adopté dans la nuit de mercredi à jeudi la réforme de la gouvernance d’Aix-Marseille voulue par Emmanuel Macron dans le cadre du plan « Marseille en grand ». Une réforme qui ne semble pas satisfaire le maire de Marseille, qui a qualifié ce changement de « farce » dans les colonnes du Monde. « Cette métropole se construit contre ses trois principales villes, Martigues, Aix et Marseille, et va continuer à dysfonctionner », martèle Benoît Payan auprès du quotidien du soir.

La visite intervient par ailleurs en pleine grève des éboueurs, en vigueur dans tout Marseille depuis ce mercredi. Au cœur de ce conflit social, l’application des 35 heures dans la fonction publique, rendue obligatoire à partir de 2022. Une nouvelle rencontre avec les syndicats, initialement prévue ce mardi, a d’ailleurs été avancée à ce lundi après-midi, soit… le premier jour de la visite du Premier ministre.

Lire la Source : https://www.msn.com/fr-fr/actualite/france/marseille-que-vient-faire-jean-castex-pendant-deux-jours-dans-la-cit%C3%A9-phoc%C3%A9enne/ar-AARJRXK?ocid=msedgdhp&pc=U531#image=1

N.B. : Nous avions appris dans la Presse que sa fille de 10 ans lui avait passé la Covid-19, à la Timone, il pourrait boire un Pastis de Marseille avec le Professeur.

© par Bernard TRITZ

Marseille – Éric Zemmour : chahut et sifflements !

Par Franceinfo – Publié le vendredi 26 novembre 2021 à 21h00.

© Fournis par Franceinfo

Marseille pour Éric Zemmour – « Vous n’êtes pas le bienvenu » : accueil glacial des habitants de Marseille pour Éric Zemmour. Éric Zemmour est à Marseille vendredi 26 et samedi 27 novembre. Un premier vrai déplacement pour le probable futur candidat à l’élection présidentielle de 2022.

La rencontre d’Éric Zemmour avec les Français a été plus que fugace, vendredi 26 novembre. Seize minutes, montre en main dans les ruelles du quartier du Panier à Marseille. « Vous n’êtes pas le bienvenu », lui lance un habitant. « Ici on est Italiens, Corses, Algériens », poursuit ce dernier. C’est le premier vrai déplacement de campagne d’Éric Zemmour sur le terrain. Jusqu’à samedi, il est à Marseille. Un passage éclair et un baptême du feu compliqué pour le candidat putatif à l’élection présidentielle de 2022.

L’accueil est glacial. Une vingtaine de manifestants suivent Éric Zemmour de rue en rue. Le futur candidat s’y attendait. Il a d’ailleurs préféré descendre de son train à Aix-en-Provence plutôt qu’à Marseille pour éviter le comité d’accueil. « Ils sont irrécupérables », réagit-il.

Quant aux rares Marseillais croisés, l’un d’eux s’exclame : « Je m’appelle Mohamed, je suis né à Marseille. Des gens comme moi, vous ne les considérez pas comme des Français ? « . Éric Zemmour passe son chemin, ne répond pas. Pas plus qu’il n’ira d’ailleurs dans les commerces, ce qui était pourtant prévu. À la place, il disserte et fait une mini conférence pour sa guide du jour, Jeanne Marti, ex-élue Rassemblement national marseillaise. « On a parlé entre nous. On avait des choses à se dire. On a déambulé et voilà. Il n’a pas rencontré d’habitants », explique-t-elle.

« C’est du cirque médiatique » : Pas de rencontre, pas d’échanges. L’homme des plateaux télé est ici un peu à contre-emploi. À la sortie d’une visite de Notre-Dame-de-la-Garde, Éric Zemmour s’est contenté d’évacuer. « C’est du cirque médiatique. Je connais cela puisque j’ai été journaliste politique. J’ai suivi Jacques Chirac, Philippe Séguin, François Mitterrand… Je sais exactement que c’est de la mise en scène. Tout le monde le sait. Tout le monde sait qu’on déambule et qu’on ne voit pas vraiment les gens », dit le futur candidat.

C’est pourtant l’image qu’Éric Zemmour a tenté de produire : l’homme politique à la rencontre des Français. Avec une dernière déconvenue : il avait prévu de prendre la parole depuis le parvis de la basilique Notre-Dame-de-la-Garde. Le diocèse l’a interdit. Conclusion d’une première journée marseillaise décevante pour le futur candidat.

Lire la Source : https://www.msn.com/fr-fr/actualite/france/vous-n-%C3%AAtes-pas-le-bienvenu-accueil-glacial-des-habitants-de-marseille-pour-eric-zemmour/ar-AARaUyt?ocid=msedgdhp&pc=U531#image=1

© par Bernard TRITZ

Marseille – Drogues : 23 interpellations !

Par Shéhérazade Ben Essaid – Publié le jeudi 18 novembre 2021.

© Thomas Samson – AFP Le Raid a été déployé dans le quartier Saint-Roch à Nice. (Photo d’illustration)

Démantèlement d’un réseau de trafic de stupéfiants à Marseille – 23 individus interpellés, des armes saisies : Les forces de l’ordre ont saisi mardi dernier plus de 15kg de cannabis et plus de 6000 euros dans la cité des Oliviers A, située dans le 13e arrondissement de Marseille.

Dans un communiqué publié ce jeudi, le parquet de Marseille a annoncé le démantèlement d’un réseau de trafic de stupéfiants mardi dernier, dans la cité des Oliviers, située dans le 13e arrondissement.

Une opération qui a mobilisé plus de 180 enquêteurs de police judiciaire, le RAID 13, les équipes cynophiles des douanes, la Direction départementale de la sécurité publique de Marseille et une compagnie républicaine de sécurité.

Environ 15kg de cannabis et des armes saisies : Au total, 23 individus ont été interpellés. Les forces de l’ordre ont saisi plus de 15kg de cannabis, plus de 6000 euros, ainsi qu’une arme de poing et un fusil d’assaut.

Cette cité, lieu où le trafic de stupéfiants est le plus actif à Marseille, avec un chiffre d’affaires estimé à 80.000 euros, a déjà fait l’objet d’une interpellation le 9 septembre 2020. 180kg de cannabis et deux fusils d’assaut avaient été saisis. Le déferrement de 14 personnes est prévu à ce jour.

Lire la Source : https://www.msn.com/fr-fr/actualite/france/d%C3%A9mant%C3%A8lement-d-un-r%C3%A9seau-de-trafic-de-stup%C3%A9fiants-%C3%A0-marseille-23-individus-interpell%C3%A9s-des-armes-saisies/ar-AAQRPzR?ocid=msedgntp#image=1

© par Bernard TRITZ

APPEL de Marseille

L’Appel de Marseille – Dans votre livre intitulé : « La France n’a pas dit son dernier mot » vous rappelez cette pensée sublime du grand républicain Edgar Quinet : « Le véritable exil n’est pas d’être arraché de son pays. C’est d’y vivre et de n’y plus rien trouver de ce qui le faisait aimer ».

M. Éric Zemmour

Une grande partie des Marseillais natifs de Marseille se sentent désormais en exil chez eux. Tout se passe comme s’ils étaient devenus étrangers à la France.

Nous avons besoin de vous, pour réconcilier, Marseille et la France et ranimer la flamme de la nation. Nous ne voulons pas d’un politicien ni d’un boutiquier du système qui fera le contraire de ce qu’il a dit qu’il ferait.

Nous avons besoin à Marseille d’un urgentiste de la politique. Et cet urgentiste, c’est vous.

Pour nous Marseillais natifs de Marseille, vous incarnez le nouveau rassemblement pour la République.

Vos convictions patriotiques rejoignent les nôtres. Marseille connait aujourd’hui le sort qui demain attend la France : la partition y est déjà consommée. Marseille-Sud est majoritairement européenne et chrétienne, Marseille – Nord est majoritairement africaine et musulmane.

De nombreux Marseillais du sud ne fréquentent plus les quartiers nord parce qu’ils ne s’y sentent plus en sécurité. Ils n’ont plus mis les pieds depuis des lustres dans certaines cités gangrénées par le trafic de drogue et l’islamisme de crainte d’en être refoulés par les caïds qui y font la loi.

M. Zemmour, nous comptons sur vous pour rétablir à Marseille l’État de droit et mettre fin à l’anarchie. Nous comptons sur vous pour réunifier la plus vieille ville de France et pour la réintégrer au sein de la nation française. Nous comptons sur vous pour rendre la Canebière aux Marseillais.

Marseille, jadis paisible et accueillante, est devenue une enclave étrangère hasardeusement rattachée à la France.

M. Zemmour, votre discours sur la restauration de la nation en Corse a enthousiasmé aussi les Corses de Marseille. Nous aussi, nous voulons restaurer ici nos traditions provençales et françaises et nous refusons l’invasion étrangère. On ne peut plus superposer la misère à la misère et tolérer le désordre public.

Nous comptons sur vous pour que cessent les accommodements tacites avec la racaille. Nous ne voulons pas que Marseille se transforme en gigantesque « Bac Nord ». Nous comptons sur vous pour neutraliser ceux qui jettent le discrédit sur toute une communauté d’immigrés bien assimilés et qui n’aspirent qu’à vivre en paix.

Nous comptons sur vous pour éradiquer les germes du terrorisme islamiste et fermer les mosquées incandescentes qui appellent au Djihad. Nous comptons sur vous pour rassembler, au-delà des clivages partisans, tous les amoureux de la France et mettre à la raison les lobbies qui tyrannisent la majorité silencieuse avec l’appui du pouvoir médiatique et judiciaire.

Pour nous à Marseille, M. Zemmour, vous êtes l’ultime chance de la France : Marseille doit obéir de nouveau à sa destinée française avant d’être le théâtre d’affrontements prévisibles.

Marseille nord et Marseille sud sont devenues deux villes exclusives l’une de l’autre et elles préfigurent la prochaine scission de la France européenne et chrétienne à l’ouest, africaine et musulmane à l’est, avec une ligne de démarcation centrale qui relierait du nord au sud Lille, Paris, Lyon et Marseille.

Nous ne voulons pas de cette dislocation qui signerait la fin de la nation française. Voilà pourquoi nous vous appelons ardemment à remplacer l’actuel président de la République «  qui n’est qu’un Hollande en mieux vêtu », comme vous l’avez écrit vous-même avec pertinence.

Oui, cher M. Zemmour, nous souhaitons ardemment que vous réinventiez la France à Marseille, nous souhaitons que vous restauriez notre identité défunte, notre langue défunte, nos territoires défunts, notre paix défunte, notre patrie défunte, notre industrie défunte, notre instruction défunte.

Oui, Marseille, berceau de notre civilisation gréco-latine, est aussi un chef d’œuvre en péril. Le grand remplacement est en train d’abîmer et d’achever la seconde ville de France à son corps défendant.

À Marseille, la flamme de la France éternelle ne doit pas s’éteindre et ne s’éteindra pas. Vous incarnez pour nous Marseillais, la droite de la patrie, la droite de nos clochers et terroirs, la droite qui défend le droit de propriété, la droite de l’autorité et de la discipline, la droite du mérite, la droite de la famille traditionnelle, la droite qui rejette l’enfer fiscal, la droite qui récuse l’idéologie diversitaire et la pensée obligatoire, la droite d’une nation libre et souveraine et une grande majorité des immigrés régulièrement installés à Marseille vous rejoignent sur ces valeurs nationales et universelles.

Vous êtes pour nous l’ultime chance de la France et nous vous demandons solennellement, cher M. Zemmour, de venir annoncer ici à Marseille votre candidature à l’élection présidentielle de 2022.

(La tradition veut que le chant des volontaires marseillais, composé à Strasbourg par Rouget de Lisle. Source : Wikipédia)

Marseille, ville martyre de l’immigration sauvage et de la délinquance, annonce hélas la fin de la France. Vous êtes notre ultime espérance pour nous arracher à cet exil intérieur.

(Source : une chaîne d’amis via Internet)

© par Bernard TRITZ

Marseille : 73 années de prison !

Par Denis Trossero – Publié le samedi 09 octobre 2021 à 08h47.

Le tribunal a condamné le chef du réseau et le leader des passeurs à 9 ans. La prostitution nigériane reste très active – PHOTO ARCHIVES

Marseille – 73 années de prison pour les proxénètes nigérians : Le tribunal a lourdement sanctionné les 12 prévenus jugés depuis lundi 04 octobre 2021.

Des sanglots dans le box, une des prévenues qui s’effondre à quelques mètres de la barre, victime d’un malaise à l’annonce de sa condamnation à 6 ans de prison ferme, exigeant l’intervention hâtive des marins-pompiers : le délibéré rendu hier soir par la 7e chambre correctionnelle de Marseille, présidée par Johan Denis, a été accueilli dans la douleur.Le tribunal a condamné le chef du réseau et le leader des passeurs à 9 ans.

La prostitution nigériane reste très active : Au total, ce sont en effet 73 années de prison que la justice marseillaise a prononcées.

Des peines de 2 à 9 ans ferme.

Neuf ans de prison contre le chef du réseau, Tony Osemiwigie, contre le leader des passeurs Kelly Orobosa et contre Happy Sunday, un des prévenus qui n’avait …

Lire la Source : https://www.laprovence.com/article/faits-divers-justice/6518854/marseille-73-annees-de-prison-pour-les-proxenetes-nigerians.html

© par Bernard TRITZ

Marseille : Violent épisode pluvieux !

Par La Provence – Publié le lundi 04 octobre 2021 à 07h20 – Mis à jour à 12h42.

Des véhicules emportés par le boue dans le quartier de Saint-Marcel à Marseille (11e).
PHOTO FRANCK PENNANT

La région Provence-Alpes-Côte d’Azur, fait face à un violent épisode pluvieux, notamment sur les Bouches-du-Rhône : La Ciotat, une centaine de rues privées d’électricité !

La Ciotat reste plutôt épargnée par les inondations, les coupures d’électricité, elles, s’enchaînent. Selon Enedis, ce lundi à 15h45, 107 rues de la commune étaient privées d’électricité. « Des techniciens sont en cours d’intervention dans les secteurs impactés », indique le gestionnaire sur sa page. Ces coupures concernent particulièrement les quartiers de Fontsainte, de la gare, de la Salle, de Garoutier c’est-à-dire le secteur est de La Ciotat.

À Aubagne, huit rues sont actuellement privées d’électricité quant à Cassis, c’est le quartier Saint Jean/hameau des Gorguettes qui est impacté.

« Tout est mis en œuvre par Enedis pour un rétablissement à 18h », précise la municipalité.

Lire la Source dans le détail : https://www.laprovence.com/article/societe/6513186/direct-laprovence-intemperies-alerte-rouge-dans-les-bouches-du-rhone-plusieurs-axes-fermes.html

Troisième article produit sous Windows 11

© par Bernard TRITZ

Tapie – Obsèques : La Major à Marseille

Par Jeanne Sénéchal – Publié le dimanche 3 octobre 2021 à 18h29 – Mis à jour à 18h23.

Supporters stay near the portrait of late Bernard Tapie, former owner of the French football club Olympique de Marseille (OM), displayed in front of the Velodrome Stadium in Marseille on October 3, 2021, after the announcement of his death at the aged of 78. – French business magnate and former politician Bernard Tapie, whose larger-than-life career was marked by a series of legal problems, has died age 78 after a four-year battle with cancer, his family said in a statement. (Photo by CLEMENT MAHOUDEAU / AFP) – Des supporters de l’OM réunis ce dimanche 3 octobre devant le stade Vélodrome pour rendre hommage à Bernard Tapie, ancien propriétaire du club et depuis surnommé « Le Boss ». CLEMENT MAHOUDEAU / AFP

EN DIRECT – Mort de Bernard Tapie : les obsèques auront lieu à la cathédrale de la Major à Marseille.

Line Renaud : « Je perds un grand ami et la France perd un géant » : Sur ses réseaux, l’actrice Line Renaud rend hommage à son ami : « Je perds un grand ami et la France perd un géant. Bernard Tapie a tout connu, tout vécu. Il avait tous les talents. J’adresse mes condoléances à sa femme Dominique et à ses enfants ».

Sur Twitter

Etc.

Etc.

Etc.

Lire la Source : https://www.lefigaro.fr/actualite-france/en-direct-mort-bernard-tapie-reactions-hommages-personnalites-20211003

© par Bernard TRITZ

Adieu Bernard !

Adieu Ber !

C’est un moment très difficile pour la famille, les amis et proches. Pour Marseille et tous les Marseillais, au Groupe « La Provence » à ses actionnaires à tous les personnels.

Je présente mes condoléances attristées et toute ma compassion pour cette immense perte.

Ber on t’aime !

Par Bernard TRITZ – Publié le dimanche 03 octobre 2021 à 09h30.

© par Bernard TRITZ

Marseille : Vol à main armé à 13 ans !

Par E.Mi. – Publié le mardi 21 septembre 2021 à 10h01.

Deux hommes font irruption dans un commerce à proximité du marché aux Puces munis d’une arme de poing – PHOTO ARCHIVES/ILLUSTRATION VALÉRIE VREL

Marseille – Un ado de 13 ans interpellé après un vol à main armé près des Puces : À Marseille, peu après minuit, dans la nuit de lundi à mardi, deux hommes font irruption dans un commerce à proximité du marché aux Puces munis d’une arme de poing. D’après le témoignage du commerçant, âgé d’une quarantaine d’années, deux coups de feu auraient été tirés en l’air afin de lui dérober ses effets personnels. Alertés de la situation, une patrouille de nuit de la CSI s’est immédiatement rendue sur place et a réussi à interpeller les deux individus âgés pour l’un de seulement 13 ans et l’autre de 38 ans.

Lire la Source : https://www.laprovence.com/actu/en-direct/6497661/.html

© par Bernard TRITZ