Xavier Bertrand se démarque !

Par la Manufacture – Publié le mercredi 15 septembre 2021 à 20h35.

M. Xavier BERTRAND ce mercredi 15 septembre 2021

Aujourd’hui, à Saint-Quentin, j’ai réaffirmé combien la sécurité serait la priorité de mon mandat, un mandat unique pour mettre fin à l’impunité dans notre pays.

Vous savez comme moi que l’explosion de la violence n’est pas un mythe, que nos concitoyens se sentent totalement démunis, et que les attaques envers nos forces de l’ordre se multiplient.

Parmi mes propositions, certaines visent d’ailleurs à soutenir bien davantage l’action des maires et de leurs polices municipales.

Sur le plan pénal, nous ne mettrons pas fin à l’impunité sans des sanctions claires, avec des peines minimum, qui touchent aussi les mineurs dès 15 ans comme je le propose. Je propose également des mesures concrètes pour lutter contre le phénomène des bandes, pour lutter contre le trafic de stupéfiants, et pour lutter contre le terrorisme qui naît du salafisme. Et je souhaite que nous soutenions bien davantage nos policiers, nos gendarmes.

Cela sera de la responsabilité directe d’un Chef de l’Etat assumant enfin le rôle de Chef des forces de sécurité.

Xavier Bertrand

Président de la Région Hauts-de-France

Lire la Source : https://r.mail.xavierbertrand.org/mk/mr/5iIq21jWDrnLL77dpXVaJ0N6hSx-Bajp3L-KnrRPeq35F-4hl7mLfCP54GI6Dni3PlppxfN41a-lWmuqa_ChmTXbDBln-NU7o15dPNIdIYp0drVE

© Par Bernard TRITZ

Présidentielles 2022, 59% des Français, pas de Macron !

Par Salomé Vincendon – Publié le mardi 07 septembre 2021 à 20h25.

Emmanuel Macron à l’Elysée le 6 septembre 2021 – Ludovic MARIN © 2019 AFP

PRÉSIDENTIELLE 2022 : 59% DES FRANÇAIS NE SOUHAITENT PAS QU’EMMANUEL MACRON SE REPRÉSENTE : 71% des personnes interrogées ont déclaré que le président sortant ne les représentait pas bien, et 67% qu’il n’était pas « proche des gens ».

Alors que l’élection présidentielle approche, et que les candidats se font peu à peu connaître, six Français sur dix déclarent ne pas vouloir qu’Emmanuel Macron se représente en 2022, selon un sondage ViaVoice pour Libération publié lundi. Seulement 32% des personnes interrogées souhaitent qu’il soit candidat, contre 59% de contre.

Ils sont même 35% à ne pas vouloir « du tout » du président sortant à l’élection (24% répondent « plutôt pas »), contre 14% qui veulent « tout à fait » voir Emmanuel Macron dans la course à l’Élysée (18% répondent « plutôt »). 9% des personnes interrogées ne se prononcent pas.

« C’est surtout le lien avec les citoyens qui est perçu comme distendu ».

55% des sondés déclarent qu’il n’est pas « crédible » pour être réélu président de la République, et 56% qu’il n’a pas les « compétences pour sortir la France des crises actuelles ».

Mais, comme le note ViaVoice, « plus d’un tiers des Français juge son action positivement : 40% des Français estiment que sur l’économie le bilan d’Emmanuel Macron est positif, 39% sur la santé, 37% sur la protection sociale et l’emploi », explique l’institut de sondages, « des scores sur ces sujets qui oscillent entre 68 et 71 % auprès des électeurs d’Emmanuel Macron en 2017 ».

« C’est surtout le lien avec les citoyens qui est perçu comme distendu, alimentant l’idée d’un président ‘hors sol’ et éloigné́ des Français », écrit l’institut de sondages. 71% des sondés déclarent en effet qu’ils trouvent qu’Emmanuel Macron ne les représentent pas bien, et 67% qu’il n’est pas proche des gens.

Lire la source : https://www.bfmtv.com/politique/elections/presidentielle/presidentielle-2022-59-des-francais-ne-souhaitent-pas-qu-emmanuel-macron-se-represente_AN-202109070442.html

© par Bernard TRITZ

Xavier BERTRAND sur les chaines de TV

Par Bernard TRITZ – Publié le mardi 7 septembre 2021 à 08h10.

Reçu ce matin par courriel à 07h32.

RDV plateaux TV

Aux Prochaines élections présidentielles de 2022, face au Leader de LaREM le Candidat de la Droite M. Xavier Bertrand remporterait les élections avec plus de 53%.

Consulter en ligne : https://www.facebook.com/associationlamanufacture

Que fera M. Éric Zemmour ? Sera-t-il possible qu’ils se rencontrent ?

© par Bernard TRITZ

France, Présidentielle 2022 : Éric Zemmour

Par Marie Moley – RTL – ENQUÊTE – Publié le jeudi 26 août 2021 à 06h54 – Mis à jour le jeudi 26 août 2021 à 06h59.

Monsieur Éric Zemmour

Présidentielle 2022 : comment Éric Zemmour prépare sa candidature ! : Selon son entourage, le polémiste sera bel et bien candidat à la prochaine présidentielle. À moins de huit mois de l’échéance suprême, son plan de bataille est lancé.

La candidature d’Éric Zemmour à l’élection présidentielle en 2022 prend de l’ampleur. Alors que cette hypothèse paraissait farfelue il y a encore un an, elle a grandi au fil des mois et à moins de 8 mois de l’échéance suprême, il est légitime de se demander où en est le polémiste dans sa volonté et la manière dont s’organisent ses soutiens.

Une chose est sûre, Éric Zemmour sera candidat à l’élection présidentielle, sa décision est prise, selon son entourage. La question qui a occupé l’essayiste cet été, c’est plutôt quand l’annoncer et à quel moment l’officialiser ? Avant ou après la publication de son prochain livre mi-septembre ? Il a même demandé conseil à un parlementaire Les Républicains (LR), que nous avons joint.

À l’heure actuelle, Éric Zemmour ne bénéficie pas d’appareil militant structuré ni de chaîne de commandements claires. Cependant, des initiatives spontanées et des groupes de soutiens sont nés ces derniers mois et des référents ont été nommés dans les départements et région. Mais pour l’instant, cette mobilisation reste artisanale, voire anarchique, nous disait l’un de ses soutiens. Il n’y a pas non plus d’état-major, si ce n’est sa conseillère politique, omniprésente, Sarah Knafo, une jeune énarque.

Un programme présidentiel déjà bouclé ? : Concernant les fameuses 500 signatures d’élus obligatoires pour pouvoir se présenter, le camps Zemmour revendique bruyamment une centaine de promesses de parrainages. 100, 130, 180, le chiffre est, disons, variable en fonction de l’interlocuteur. Néanmoins, les militants ont commencé à démarcher des élus.

Leur cible numéro un, ce sont des maires ruraux, de villages, de petites villes qui, en 2017, ont parrainé Marine Le Pen, François Fillon, Henri Guaino ou encore Nicolas Dupont-Aignan. Cette tâche n’est néanmoins pas simple tant qu’Éric Zemmour n’est pas officiellement candidat. Un de ses militants de terrain confiait par ailleurs : « Moi, Je ne sais pas vendre une voiture que je n’ai pas en stock ».

Par ailleurs, son programme présidentiel serait déjà bouclé et son livre à paraître mi-septembre en contiendrait une partie. L’idée n’est pas de se cantonner à parler d’islam et d’immigration mais aussi de parler économie, essayer de montrer qu’il est crédible sur ce terrain, contrairement à Marine Le Pen, comme l’évoquait un de ses proches.

Pour l’heure, Éric Zemmour ne fait pas de miracle dans les sondages et a été testé à 5,5% des voix en juin. Quoiqu’il advienne, même s’il échoue, il créera un parti politique et briguera un mandat de député ou député européen, affirme l’un de ses proches. C’est le début d’une carrière politique croit-il savoir. « Un aller sans retour », ajoute-t-il.

Lire la Source : https://www.rtl.fr/actu/politique/presidentielle-2022-comment-eric-zemmour-prepare-sa-candidature-7900064592

© par Bernard TRITZ

Xavier Bertrand « Je refuse le naufrage et le sabordage de la société française » !

Par Marion Mourgue et Vincent Trémolet de Villers – Publié hier jeudi 15 juillet à 19h29 – Mis à jour hier à 20h59.

M. Xavier BERTRANDChristoph Hardt via imago images/Future Image via Reuters Connect

ENTRETIEN EXCLUSIF – Le candidat à la présidentielle dénonce « le laxisme migratoire », « l’offensive de l’islamo-gauchiste » et « les fantasmes du transhumanisme ».

LE FIGARO. – Emmanuel Macron a étendu l’utilisation du passe-sanitaire. Est-ce nécessaire ?

Xavier BERTRAND. – Je réclamais cette mesure depuis l’accélération du variant Delta. Je ne vais certainement pas la dénoncer aujourd’hui. Car l’objectif, c’est bien de protéger des vies et de retrouver une vie normale par la vaccination. Ce qui est en revanche une fois de plus dramatique, c’est l’impréparation dans la mise en œuvre, tant dans les hôpitaux que dans la restauration, la culture ou les commerces.

On ne peut pas se décharger de l’exécution de telles décisions sur les entreprises sans aménager de périodes transitoires et sans fixer un cadre clair, notamment s’agissant des contrôles des passes sanitaires. Et y ajouter, en plus, des sanctions invraisemblables sur les employeurs ! C’est comme si le gouvernement n’avait rien appris de ses erreurs sur les masques, les tests et le lancement de la vaccination.

Au-delà du Covid, que pensez-vous de cette intervention ? : Volontarisme d’opérette sur les

Lire la Source : https://www.lefigaro.fr/politique/xavier-bertrand-je-refuse-le-naufrage-et-le-sabordage-de-la-societe-francaise-20210715

© par Bernard TRITZ