Baisser sa facture d’électricité !

Par Anthony MOREL – RMC – édité par J.A. – Publié le mercredi 15 décembre 2021 à 15h15.

© Damien Meyer – AFP Le 5 mai, les collectifs anti Linky se mobilisent pour afficher leur opposition au déploiement national du compteur connecté d’Enedis.

Comment faire baisser sa facture d’électricité grâce à la haute technologie : La maison de demain, toujours plus connectée, va nous permettre de consommer l’énergie plus intelligemment, et de faire de belles économies.

Les robots vont-ils nous faire économiser l’énergie ? : La domotique est peut-être la clé d’une facture électrique allégée. La première façon est d’investir dans un thermostat connecté. Il existe plein de modèles depuis plusieurs années, Nest, Netatmo, Tado… A chaque fois, le principe est le même : un petit boîtier connecté en wifi qui permet de piloter à distance le chauffage de la maison. Et donc de le déclencher, via une application, quand on en a besoin, typiquement quand on s’apprête à rentrer chez soi.

Ça, c’est la première étape : Cela étant, on peut aller plus loin, avec des assistants intelligents, comme Ecojoko, qui vont utiliser l’IA pour optimiser votre consommation, en se connectant à votre compteur électrique. Ils vont vous indiquer votre niveau de consommation en temps réel et vous indiquer comment faire des économies.

Des appli qui peuvent devenir ludiques : Un capteur placé au niveau du disjoncteur va analyser en temps réel la consommation électrique de tous les appareils de la maison, chauffage, cuisson, eau chaude, éclairage, frigo, et ce que ça vous coûte en euros, à la minute près.

Vous voyez les euros qui défilent sur l’appli : De quoi se motiver à éteindre la lumière quand on quitte la pièce. Il va apprendre en deux ou trois semaines vos habitudes, et il va vous montrer, via l’application, où vous avez des trous dans la raquette et où vous pourriez faire des économies.

L’appli va même vous proposer des missions pour améliorer tel ou tel point, comme débrancher les petits appareils plutôt que les laisser en veille, et rendre le tout ludique, avec la possibilité de voir sa progression, de gagner des trophées, comme dans un jeu vidéo. Très stimulant.

D’autres, comme le Luminion, vont encore plus loin : vous lui donnez un objectif. Vous dites à la lampe : « Je ne veux pas dépenser plus de 100 euros par mois en électricité ». Et ensuite, c’est elle qui va se débrouiller pour répartir sur le mois selon la température et selon les besoins.

Ça représente quoi en termes d’économies ? : Une étude du bureau d’études Gemserv estime qu’en termes de rapport coût/efficacité, le thermostat connecté est le moyen le plus rentable de faire baisser sa facture, devant les pompes à chaleur ou encore l’installation de panneaux photovoltaïques, même si l’un n’empêche pas l’autre.

Plus généralement, sur les thermostats connectés, le chiffre qui revient régulièrement, c’est que pour un investissement de 150 euros environ (le prix de l’appareil), on va faire baisser sa facture d’électricité de 20% environ, un bon investissement sur le long terme.

Ecojoko a fait le calcul sur ses propres clients, 17 à 18% d’économies, une moyenne de 300 euros par an. A coupler aussi avec les radiateurs intelligents, qui se coupent automatiquement quand vous n’êtes plus dans la pièce ou quand une fenêtre est restée ouverte.

Ou encore des gestionnaires d’eau chaude intelligents, comme Onsen : des boîtiers qui se branchent sur le chauffe-eau, qui vont apprendre les habitudes de la famille et qui vont faire chauffer l’eau en heures creuses pour limiter les factures.

Bientôt, on pourrait faire baisser sa facture en… marchant : Un parquet connecté qui produit de l’électricité quand on marche dessus ! C’est ce sur quoi travaillent des chercheurs suisses de l’EPF de Zurich. On va créer des dalles de parquet « triboélectrique » sous lesquelles sont placées un nano générateur et des électrodes, qui sous la pression de nos pas, qui est une forme d’énergie mécanique, vont entrer en contact et produire de l’électricité, un peu comme la dynamo d’un vélo. De l’ordre de 0,69 volt produit à chaque pression.

Après, évidemment, on ne va pas complétement payer sa facture d’électricité avec ça. C’est plus intéressant dans les entreprises évidemment, là où il y a beaucoup de mouvements.

On teste depuis plusieurs années cette technologie dans certaines rues passantes également. Mais d’une manière plus générale, les maisons et les immeubles de demain vont être les champions de la récupération d’énergie. Par exemple, on va récupérer l’énergie générée par les mouvements d’un ascenseur pour illuminer les parties communes.

Lire la Source : https://www.msn.com/fr-fr/finance/other/comment-faire-baisser-sa-facture-d-%C3%A9lectricit%C3%A9-gr%C3%A2ce-%C3%A0-la-haute-technologie/ar-AARQo03?ocid=msedgntp#image=1

© par Bernard TRITZ

Production solaire : octobre 2021

Par courriel reçu de Monabee !
Nouveau fournisseur : Sur mon ordinateur, production d’octobre 2021.
Nouveau fournisseur : Sur mon ordinateur, production d’octobre 2021.

Trois captures d’écran montrant :

  • un courriel reçu d’un fournisseur qui ne l’est plus depuis 9 mois,
  • deux captures d’écran des pages du programme fourni par le nouveau fournisseur depuis 9 mois.

La nuit et le jour !

© par Bernard TRITZ

Rognac : Énergie Solaire

Production électrique par énergie solaire : Une installation de 24 panneaux de 300 Wc avec un compteur LINKY triphasé.

Installation refaite complètement, démontage, nettoyage total, remontage, mise en route, équilibrage des phases, réglage, en seulement 3 journées (y compris l’installation électrique et électronique). Une équipe de 3 personnes.

© par Bernard TRITZ

Rognac – Production énergie solaire !

AOÛT 2021

Par Bernard TRITZ – Publié le vendredi 3 septembre 2021 à 21h40 – Mis en ligne le samedi 4 septembre à 00h01.

L’ancien fournisseur monabee

Le niveau fournisseur, moins cher, beaucoup plus précis, meilleure productivité, réactivité, travail soigné et rapide toute l’installation refaite en seulement 3 jours, alors que l’autre en 5 mois ils sont revenus 6 fois, et les engagements ne sont toujours pas tenus.

© par Bernard TRITZ

Rognac – Production énergie solaire !

Par Bernard TRITZ – Publié le dimanche 29 août 2021 à 23h38.

Ancien fournisseur abandonné depuis le début de l’année 2021, je l’ai confiné.

Nouveau fournisseur sélectionné depuis.

Les chiffres et graphiques de la semaine passée et de dimanche dernier (hier) parlent seuls. Ils sont le ferment de ma motivation.

© par Bernard TRITZ

Rognac – Production Solaire.

Août 2021

AVANT :

Pour donner suite à un grand nombre d’irrégularités, d’agissements suspects, d’augmentations de facturation indues et anormales.

J’ai été contraint de revenir chez EDF le 22 février 2021. Ce changement de fournisseur est actif depuis cette date.

Ce que nous avons trouvé notre nouveau fournisseur et nous est incroyable.

Le dossier suit son cours.

DEPUIS :

Les captures d’écrans démontre nos dires !

© par Bernard TRITZ

Production solaire

Du vendredi 06 août 2021

Par Bernard TRITZ, publié le samedi 07 août 2021 à 10h40.

Ancien fournisseur abandonné pour fautes graves.
Nouveau fournisseur depuis le début de l’année 2021.

© par Bernard TRITZ

Panneaux solaires autocollants

Plus fins et légers

Par Anne Cagan – Publié le vendredi 30 juillet 2021.

Ce panneau solaire adhésif devrait peser deux fois moins lourd que les panneaux conventionnels. // Source : Maxeon

La France va produire des panneaux solaires « autocollants » plus fins et légers : Plus légers, ces panneaux solaires adhésifs devraient être compatibles avec davantage de toitures. Ils seront fabriqués dans la ville de Porcelette, en France, et devraient être commercialisés en 2022.

Des panneaux photovoltaïques que l’on peut coller directement sur un toit, voilà ce que prévoit de fabriquer Maxeon Solar Technologies. Ces panneaux solaires adhésifs ont convaincu les institutions de l’Union européenne. Comme le révèle PV-Magazine ce 29 juillet, l’entreprise (dont Total détient une part majoritaire) fera partie des 32 entités qui bénéficieront d’un fond d’innovation européen dédié au développement de solutions bas-carbone.

Le fond dispose de plus de 118 millions d’euros. La part qui sera accordée à Maxeon n’a pas été détaillée, mais cet argent aidera la société à lancer la production de ses panneaux solaires d’un genre nouveau en France. L’entreprise a prévu de faire fabriquer ce produit, baptisé Maxeon Air, dans une usine de Porcelette, en Lorraine.

DES PANNEAUX PHOTOVOLTAÏQUES DEUX FOIS PLUS LÉGERS : L’intérêt de ces panneaux solaires « autocollants » est de pouvoir être posés sur des toits qui ne pourraient pas autrement en accueillir, explique Maxeon. Certains toits ne peuvent supporter le poids des panneaux traditionnels (souvent aux alentours de 12 kg/m2). Les Maxeon Air, qui ne contiennent ni verre ni aluminium et n’ont pas besoin de support, de lest, ni de fixation devraient cependant être plus légers. L’entreprise promet un poids de 6 kg/m2 ce qui devrait les rendre compatibles avec davantage de toitures.

Ces panneaux « stickers » devraient par ailleurs mieux s’accommoder de toitures aux formes irrégulières que des panneaux traditionnels (qui ont plutôt besoin de surfaces planes). « La pose (ndlr : des panneaux) est simplifiée grâce à un adhésif innovant prêt à l’emploi, qui n’impose pas de percer la membrane des toits », précise la fiche produit de l’entreprise.

Maxeon indique que le produit offre un taux de conversion satisfaisant de près de 21 %, ce qui signifie que 21 % de la lumière reçue est transformée en électricité. Ses panneaux autocollants font 4 mm d’épaisseur et sont certifiés contre le feu. Il faudra voir cependant comment ces panneaux se comportent en pratique et gèrent leur température. Lorsque les cellules chauffent, cela a en effet tendance à réduire leur efficacité. Or, les Maxeon Air ne pourront pas se rafraîchir grâce à l’air circulant sous eux — comme c’est le cas pour les panneaux traditionnels — puisqu’eux seront directement collés sur le toit.

L’entreprise devrait dévoiler davantage de détails sur le produit cet été. Electrek précise que ces panneaux autocollants commenceront à être utilisés dans des projets pilotes en Europe d’ici la fin d’année 2021. Leur commercialisation officielle dans la zone européenne est, elle, prévue pour début 2022.

Lire la Source : https://www.numerama.com/sciences/729930-la-france-va-produire-des-panneaux-solaires-autocollants-plus-fins-et-legers.html

© par Bernard TRITZ  

Rognac – Production solaire

Journée du mardi 03 août 2021

Par Bernard TRITZ – Publié le mercredi 4 août 2021 à 10h10.

Ancien fournisseur, rayé définitivement et à vie, de ma liste des fournisseurs depuis le 22 février 2021. Il continue chaque jour à envoyer des rapports vides.

Rapport Vide !

Nouveau fournisseur depuis, pour la même journée qui fut émaillée de nombreux nuages et quelques gouttes de pluie.

Rapport du nouveau fournisseur depuis le 22 février 2021.

À votre avis ?

© par Bernard TRITZ  

ROGNAC – Production Solaire

Pour qu’une production solaire soit pleine et entière, il faut deux éléments climatiques associés dans l’instant : du soleil et un vent Mistral modéré afin de chasser du ciel azuréen des légers voiles, les pollutions industrielles et autres sables de l’autre côté de la Méditerranée.

Voici un exemple de production avec un ciel encombré de nuages, journée d’hier jeudi 15 juillet 2021.

En rouge la consommation totale, en bleu l’autoconsommation, en vert le surplus de production au bénéfice actuels de tiers identifiés.

Un exemple d’un ciel débarrassé de ses encombrants journée du dimanche 11 juillet 2021.

En rouge la consommation totale, en bleu l’autoconsommation, en vert le surplus de production au bénéfice actuels de tiers identifiés.

Ne pas hésiter à poser des questions réponses assurées.

© par Bernard TRITZ

Production solaire

Premiers conseils : La première réflexion doit se faire sur le nombre de jours d’ensoleillement de la toiture qui devrait recevoir des panneaux solaires.

Par Bernard TRITZ, publié le mercredi 14 juillet 2021 à 10h35.

Un panneau est donné 300 wC. (Rien à voir avec les Water-Closets). On parle de Watt Crète. Soit à accepter, reconnaître que le panneau au mieux de sa forme, de l’ensoleillement de l’angle du rayon de soleil au panneau, que tous les atouts soient réunis à un moment donné développera 300 watts. Soit à reconnaître avant il démarre au lever du jour, en ce moment à 06h30 à 0 w puis il monte selon une courbe, au maximum toutes conditions réunies, il produira 300 w vers 13h30, puis la courbe redescendra pour atteindre 20h40, en ce moment.

Compteur Linky Triphasé.

Avant toute prospection, idée, il vous faudra remettre en ordre, au goût du jour, aux Normes, toute l’installation électrique autour du compteur électrique.

Compteur électrique qui sera un Linky.

Ensemble du panneau électrique.

Autre point à bien admettre avant : Un compteur Monophasé compétent pour 8 panneaux.

Un compteur triphasé sera compétent pour 24 panneaux !

« Ne pas hésiter à poser des questions si le cœur vous en dit, en toute discrétion, j’apporterai réponse, car, mal informé(e) vous serez une proie facile pour un fournisseur donné, j’en connais, au moins un ! »

© par Bernard TRITZ 

Juste une question :

À propos de la production solaire, presque tous tiennent les mêmes arguments. Ils annoncent des aides de l’État, pire ils les écrivent sur le contrat de vente par écrit. J’avais deux interlocuteurs, le patron et une jeune femme, et l’inspecteur commercial. Tous les trois (Tour de Babel) ont donné des chiffres différents, je n’en n’ai perçu aucun. Avises tous les deux par emails, ils ont répondu tous les deux par emails des choses et valeurs différentes, qui n’ont abouti à rien. À aucun moment ils ont pris ce problème en mains de façon autoritaire : une cacophonie délirante.

Nous sommes loin de la planéité, montrée et mise en avant avec la brochure commerciale.

Sur les brochures qui sont remises au client, les panneaux sont alignés de façon parfaite, avec une planéité exemplaire. Pour mon installation physique, se fut, tout le contraire, chaque panneau avait un relief de vague d’une mer en colère.

Panneaux montés n'importe comment en vagues. Cela aura été repris durant 5 mois, il y a eu jusqu'à 7 intervenants sur le même toit. Motif : le toit mis en cause, il n'est pas droit. Aujourd'hui : une autre entreprise a tout remis en ordre en seulement 2 journées et à 2 intervenants de qualité sur le même toit.
On voit les vagues ondulées des panneaux ! Comment peut on proposer à un client un tel montage ?

La question : pourquoi le Gouvernement ne s’implique pas en imposant aux mairies, communes pour chaque construction, en Région du Sud comme la PACA, une couverture photovoltaïque, en vue d’une production solaire.

Le seul cadeau reçu ! Un acheteur peut-être ? – Faites une offre de prix d’achat ! Merci

Production solaire

Le 15 juin 2019, j’ai signé un bon de commande pour l’achat de 20 panneaux solaire avec la Société M…..e de Lyon. Avec un commercial, pour une installation prévue terminée au 15 septembre 2019. Sur le toit de la maison principale orientée plein Ouest. Aux dires de ce commercial, qui parlait beaucoup, un second technicien devait passer pour valider l’implantation des panneaux.

Le second technicien ne valida pas ! La décision fut prise pour mettre :

12 panneaux, sur un toit, orientés Ouest

08 panneaux, sur un toit, orientés plein Sud.

Avant le montage des panneaux solaires.

Finalement, ils furent installés plein EST, pas sur l’habitation mais sur les garages.

Les panneaux sont là sur les garages, à la commande c’était sur les toits Sud et Ouest, cela ne devait prendre que 4 à 5 jours. Le résultat fut décevant ils sont revenus 6 fois et prirent fin 3ème semaine de novembre 2019, soit un retard de 5 mois !

À suivre !