Berre : Brasserie Le Central

Chez VITO

Pendant des mois nous sommes allés nous promener, prendre le soleil, durant la pandémie sur la Promenade Serge ANDREONI à Berre. Belles balades au bord de l’Étang de Berre, sous les palmiers, et, invariablement nous faisions une pause café à la Brasserie Le Central à mi-parcours de 6 km.

Nous y avons toujours été très bien accueillis et servis.

Les personnes y sont très accueillantes, polies et courtoises. Toujours prêtes à aider ou à conseiller, veillant au bien-être.

D’où notre surprise de recevoir, pour les étrennes de début d’année 2022 un stylo bille de couleur bleue chacun. Nous avons remercié bien entendu le manager de cette Brasserie.

Berre – Centre ville !
Marche du vendredi 21 janvier 2022
Vu, l’heure, avons tourné plus court !

À travers ces quelques lignes : à nouveau Merci !

Un temps magnifique peu de vent Mistral, une ville extrêmement propre. Tous les palmiers ont été élagués, pas de débris au sol.

Nous avons repris un café ce matin même.

© par Bernard TRITZ

SNACK Tino # Réouverture attendue

SNACK Tino réouverture attendue !

Nous avons communiqué par téléphone, la date de réouverture est estimée pour la mi-février 2022. Nous sommes très nombreux à attendre cet évènement culinaire.

Pour les règles sanitaires Covid-19, pour la réouverture, elles seront parfaitement observées et suivies.

Nous communiquerons à nouveau afin de préciser les toutes dernières informations utiles de réouverture, pour les réservations.

Sur Google Maps !

Nous y étions pour la fermeture estivale de juillet 2021, nous y serons pour la réouverture à la mi-février 2022 !

© par Bernard TRITZ

La Boucherie de Vitrolles

Hier, vendredi 07 janvier 2022, à midi, nous sommes retournés, nous régaler, au Restaurant « La Boucherie » de Vitrolles.

Le Menu : une partie, une base solide, et, chaque début de saison de nouveaux plats sont proposés à la carte.

Accueil formidable pour le coté chaleureux, mais, bien plus important, précisément, dans ce Restaurant, les règles sanitaires y sont parfaitement respectées. Ainsi l’on peut goûter, se rassasier en paix.

Mon choix s’est porté sur une pièce d’onglet accompagnée d’une purée de pommes de terre écrasées.

Pour terminer, finir ce délicieux repas, le café m’a été offert par la direction. J’ai accepté bien sûr avec plaisir.

Expresso !

En félicitant le Responsable local, Geoffrey et son assistante Dorothée, que nous apprécions à leurs justes valeurs. Merci à toute l’équipe locale. Nous reviendrons bientôt.

© par Bernard TRITZ

4.400 dollars de pourboire : Virée !

Par 20minutes.fr – Publié le lundi 20 décembre 2021 à 16h30 heure de Paris.

© Pixabay / geralt Les gérants ont exigé qu’elle partage avec d’autres membres du personnel.

États-Unis – Une serveuse reçoit 4.400 dollars de pourboire… puis se fait licencier : Les gérants du restaurant l’ont également menacée de poursuites judiciaires !

ARGENT – Les gérants du restaurant l’ont également menacée de poursuites judiciaires : Une serveuse dans un restaurant de l’Arkansas aux Etats-Unis a reçu, début décembre, un pourboire particulièrement généreux : 4.400 dollars. Mais, quelques jours plus tard, elle a appris son licenciement de l’établissement, dans lequel elle travaillait depuis trois ans et demi. Le directeur l’aurait même menacée de poursuites judiciaires, rapporte The Washington Post.

Le 2 décembre 2021, un dirigeant d’entreprise habitué du restaurant Over & Tap avait convié une trentaine de ses clients à un dîner. Ils s’étaient tous mis d’accord pour laisser au moins 100 dollars de pourboire chacun à Ryan Brandt, dont le service était apprécié par ce client, qui l’avait d’ailleurs réclamée pour le dîner. Au total, 4.400 dollars sont donc revenus à l’employée. Une somme qu’elle devait partager avec son collègue serveur.

Une cagnotte pour la serveuse licenciée : Mais le directeur a exigé un partage avec les cuisiniers. Ryan Brandt, qui a expliqué que cela ne se faisait pas habituellement, a finalement accepté de diviser encore la somme. Mais tout a basculé lorsqu’elle a raconté au client qu’elle n’avait pas touché l’intégralité du pourboire. Mécontent, celui-ci s’est rendu au restaurant pour récupérer la somme et la rendre aux deux serveurs.

Le jour du licenciement de la serveuse, les gérants du restaurant lui ont reproché ses confidences au client. Ce dernier a lancé une cagnotte sur Internet qui a déjà récolté plus 16.000 dollars. Inquiets du retentissement médiatique de l’affaire et des conséquences éventuelles sur la réputation du restaurant, les gérants auraient menacé la serveuse de poursuites judiciaires. Celle-ci a depuis retrouvé du travail dans un autre restaurant.

Lire la Source : https://www.msn.com/fr-fr/finance/other/etats-unis-une-serveuse-re%C3%A7oit-4-400-dollars-de-pourboire-puis-se-fait-licencier/ar-AARZPHF?ocid=msedgntp#image=1

© par Bernard TRITZ

La Boucherie : Vitrolles

Carte de visite, Recto & Verso

Ce jeudi 16 décembre 2021, nous avions réservé notre Table favorite, auprès de Jean Philippe et de Dorothée, bien accueilli par Jauffrey, en accord avec les règles de protection Covid-19 en vigueur à ce moment. Là, nous sommes en sécurité, et nous savons que nous allons passer un bon moment dans une ambiance qui nous convient parfaitement.

Joue de porc braisée, sauce au Cidre.
Profiteroles au chocolat (richement servie)

L’accueil, le service, les plats, tout y est particulièrement goûteux et particulièrement très bien soigné. Nous aimons y aller, car, ce lieu, ouvert 7/7, correspond particulièrement à nos exigences. Sécurité Covid-19, Commande, service, soins.

Nous recommandons cet établissement sans hésitation, ni restriction d’aucune sorte.

Nous connaissons très bien : Jean Philippe, Jauffrey, Dorothée, les autres sont sûrement très bien aussi, disons nous y avons nos habitudes.

Merci à toute l’Équipe, nous nous reverrons bientôt.

Nota : Le format du média d’entête est un carré long sur la base de 1.618

© par Bernard TRITZ

La Flambée du Village

3 Rue de la République

13880 VELAUX

Repas suite à une invitation en relation avec 35 années de très bons rapports, d’échanges.

Notre Ami Jacques était chez Liebherr et moi chez Caterpillar.

Cela s’est fait comme ça, et cela dure depuis 1986.

Une ou deux fois par an, voire davantage, nous aimons nous retrouver pour déguster de bons plats.

Jacques avait réservé à la Flambée, cela faisait bien plus de 10 années que nous n’étions pas retourné dans ce restaurant de la ville voisine.

Surprise tout a été agrandi, remis à neuf et modernisé.

L’accueil parfait, voir extraordinaire. On sent que ce personnel est vraiment attentif à satisfaire les clients.

Une mention particulière pour David. Ce jeune homme est véritablement aux petits soins des clients.

Entrée du jour !

Plat du jour – Filet de bœuf sauce au poivre !

Le tout suivi d’un café gourmand et ses mignardises.

Table 15 – du jeudi 9 décembre 2021. Tout a été parfait.

Merci à toute l’équipe, nous y retournerons.

Appréciation :


À signaler : Toutes les mesures sanitaires contre le covid-19 sont respectées, la présentation du passe sanitaire demandée et contrôlée. Une petite contrainte, pour la satisfaction paisible de se sentir protégés et entourés. En de bonnes mains.

© par Bernard TRITZ

Rognac : Restaurant Le Saint Jacques

Mardi 09 novembre 2021

4 couples d’amis, d’anciens de Rognac, avions prévu, de nous retrouver au Saint Jacques pour y déjeuner. Le Saint Jacques est au milieu, au centre de la ville. Un lieu où l’on est presque certain d’y retrouver des connaissances des amis. Pour certains : apéritifs au bar. Pour d’autres à table.

Entrecôte frites, salade, sauce aux champignons.
Mousse au chocolat !

Les apéros, le plat du jour au choix, les desserts, les vins, le café, les digestifs, un second café… Un service exemplaire. Le tout pour seulement 23 euros par personne.

Remarquable : un grand Merci à Laurent et à son équipe.

© par Bernard TRITZ

La Boucherie

Arrivée nouvelle carte d’automne

Complexe CGR 13127 VITROLLES

Ce midi surprise : bonne surprise !

La carte d’automne est arrivée avec son cortège de nouveautés. J’ai tout de suite remarqué le changement : en bien. J’ai hésité entre la tête de veau. C’est finalement : la joue de porc, en cocotte, que j’ai choisi comme plat principal. Les profiteroles par gourmandise.

Tout était parfait, comme d’habitude.

Merci à Jean Philippe et à toute son équipe.

© Par Bernard TRITZ